La Fête Nationale Québécoise

Aujourd’hui, 24 juin, nous fêtons la Saint-Jean dans plusieurs pays, mais c’est surtout la Fête Nationale du Québec. Dès le XIXe siècle, la célébration de la Saint Jean-Baptiste prit une tournure patriotique au Canada, et après plusieurs hauts et bas, la fête nationale fût officialisée en 1977 par le gouvernement de René Lévesque. Bien qu’elle soit toujours la fête des canadiens francophones, elle est avant tout la fête de tous les québécois et non plus des québécois canadien-français catholiques. La fête nationale québécoise s’est peu à peu laïcisée, mais demeure l’occasion d’un grand festival culturel, au cours duquel les Québécois manifestent leur existence au monde et leur appartenance au Québec. La tradition d’allumer des feux toute la nuit est toujours bien vivante.

Cette fête nationale suscite de nombreuses polémiques et questions politiques (la fête nationale d’une région, le fait que les canadiens francophones non québécois se sentent exclus, la place des québécois anglophones…), et bien que très intéressantes, ce n’est pas là l’objet de cet article (un peu quand même!). Je voulais surtout partager avec vous mon expérience de la Saint-Jean à Montréal en 2009.

23 juin 2009, Montréal, Parc Pélican, soirée alternative

Un géant québécois

Un géant québécois

Il avait été question d’aller fêter la Saint-Jean à Québec, là où a lieu la plus grosse célébration… Mais au final, on a préféré rester dans notre ville d’adoption pour profiter de la fête. 23 juin donc, c’est la soirée alternative au Parc Pélican de Montréal (un peu plus ouverte aux anglophones normalement, moins commerciale et plus rock) avec une série de concerts plus sympas les uns que les autres et de la bière qui coule à flot… Ambiance bonne enfant, on a peu l’impression d’être à une fête nationale… Ce n’est pas si mal au final, car on ne peut pas dire que je sois très patriotique.

24 juin, Montréal, Avenue de Sherbrooke, Fin de matinée

Ce matin-là, nous avons tenté de voir la parade des géants. Pari raté pour les lève-tards que nous sommes. Nous ne verrons que les géants à l’arrêt en train d’être démontés, mais cette « petite » marche à travers les rues de Montréal nous aura donné l’occasion d’observer la déco et les habitants déguisés. Les fêtes de rue et de voisinage sont également en train de se mettre en place. Ah on est loin du petit feu d’artifice tout pourri pour le 14 juillet.

Après-midi, Montréal, Parc Maisonneuve

Nous voilà partis pour un après-midi, de fête, de jeux, de pique-nique au milieu de milliers de québécois en bleu et blanc. Le soleil est bien là, l’ambiance est à la fête et nous passons un super après-midi à jouer au frisbee, à beaucoup manger et à se prélasser au soleil.

A la fête nationale du Québec

A la fête nationale du Québec

Soirée, Montréal, Parc Maisonneuve, Le Grand Spectacle

Le Grand spectacle est une soirée officielle et commerciale, rediffusée à la télé. Discours et concerts ponctuent la soirée sur une grande scène au Parc Maisonneuve, où des milliers de Québécois sont rassemblés…  Même si j’ai passé une excellente soirée, que les concerts étaient sympas et qu’il y avait une ambiance euphorique, je me suis sentie parfois très mal à l’aise… Regards en biais car mes amis et moi parlions en anglais entre nous, toutes les chansons sont en Français (ils ont même poussé jusqu’à traduire Lady Marmalade en français… c’est quoi le but sérieusement?) et surtout les discours prononcés par les célébrités sont très limites. Du patriotisme poussé à l’extrême, où tout le monde crie en chœur que le peuple québécois est le meilleur au monde… Non, non je n’exagère pas. Heureusement, les populations immigrées sont citées, sauf les Français et Anglophones bien sûr…

Aux couleurs du QuébecJe sais bien que l’esprit de tous les Québécois n’est pas comme cela et qu’une seule partie de la fête était beaucoup trop extrême, mais je garde un ressenti étrange. Une excellent fiesta certes et je conçois tout à fait la revendication du Français et de la culture francophone. Mais, il faudrait parfois un peu faire attention à ce que l’on dit pour que cela ne soit pas mal interprété… Mais par contre, chapeau pour L’autre Saint-Jean! La prochaine fois, j’irai la fêter à Québec pour voir ce que cela donne…

Quoiqu’il en soit, bonne Saint-Jean à tous et bonne fête nationale à tous les Québécois!

Et si jamais vous êtes à Montréal aujourd’hui ou un autre 24 juin, c’est par ici !

J’ai aussi vécu la Fête Nationale en Angleterre, si cela vous tente de jeter un œil!

Et vous, avez-vous déjà fêté une fête nationale à l’étranger?

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog