Errors

Errors

Souvenez-vous, il y a quelques semaines, j’avais fait un faux-ticket pour les Artic Monkeys et avait assisté à un concert spectaculaire. J’ai appris plus tard que ma chance ce jour-là avait été assez incroyable vu que les bippeurs ne marchant pas, ils n’avaient pas pu voir que le nom ne correspondait pas au code du ticket. Ouf, good karma.

N’ayant pas trop de sous pour aller à des festivals cette année (ben oui Glastonbury et Reading, ça coûte à peu près trois bras), j’ai donc décidé de continuer à suivre ma bonne étoile  et de profiter de l’Itunes festival et de ses concerts gratuits. Certes, ma bonne étoile n’était sans doute pas si bonne que ça, car je n’ai pas gagné de tickets pour le concert de Coldplay, le concert plus couru de tous, ni pour aucun autre concert d’ailleurs. Mais il en fallait moins que cela pour m’arrêter et j’ai décidé de provoquer ma chance.

Coldplay en concert gratuit dans une si petite salle, cela ne se rate pas. Je suis fan des anciens albums et même si je ne suis pas fan absolue, je suis toute de même têtue. Après quelques tergiversations,  je décide de prendre un après-midi de congé le jour du concert et de tenter ma chance avec la « stanby queue ».

La « stanby queue », c’est la queue de la deuxième chance pour ceux qui n’ont pas eu de tickets. Si certains gagnants ne viennent pas le soir du concert, les places libres sont attribuées aux gens de cette queue de réserve par ordre d’arrivée. En moyenne, entre 20 et 100 places par concert sont attribuées à cette queue. Sauf que pour les Foo fighters par exemple, il n’y avait aucune place libre…

Bref, je mise donc toute ma chance sur cette queue là, espérant très fort ne pas faire la queue pour rien et pouvoir rentrer. 12h, je débauche et me mets à courir comme une dératée dans les rues de Londres et la gare de Waterloo pour arriver au plus vite à l’autre bout de la ville. 12h45, j’y suis. En sueur, mais j’y suis. Je suis étonnée, je m’attendais déjà à ce que la queue soit catastrophique, mais je suis douzième. Je garde donc espoir, m’installe avec un bouquin et mon pique-nique. L’après-midi passe vite en papotant avec les autres « queuers » et en regardant les passants.

La queue s’allonge peu à peu, l’atmosphère s’électrise. Rentrera, rentrera pas ? Et surtout combien rentreront ?
Je m’énerve car 9 personnes me doublent dans le même groupe d’amis et je me retrouve 21e. Oh oh, c’est mauvais signe. Je râle, mais personne ne me suit et décide donc d’arrêter de faire ma française râleuse.

17h, l’heure tourne et je passe mon temps sur Twitter à essayer de glaner de l’info. Apparemment, il y aurait de la place mais pour combien d’entre nous?

Le staff nous assure que personne ne rentrera, mais l’on sait bien qu’ils sont obligés de dire ça et leurs petits sourires en coin n’échappent à personne.

19h, l’excitation est à son comble et l’on observe d’un air envieux les « légitimes », ceux qui ont gagné un ticket et sont sûrs de voir un show extraordinaire. L’on ne perd pas espoir et l’on chante à tue tête Viva la Vida.

20h, les « légitimes » sont tous rentrés. Et nous alors ? Un cri. Oui !!!!!!!!! Il y a de la place ! Et là c’est la ruée ! Quelqu’un a dénoncé les méchants doubleurs qui n’auront pas le droit de rentrer et me voici donc dans les vingt chanceux qui passent les portes ! Je n’y crois pas ! Je cours dans la salle le sourire aux lèvres.

La première partie est déjà sur scène, The pierces, un groupe d’américaines que j’aime bien. J’avoue avant ce moment-là, je n’avais pas réalisé que c’était elles la première partie…

J’ai les jambes en coton, mais il n’est pas question de faiblir maintenant, le meilleur est encore à venir. A la pause, je me retrouve dans les trois premiers rangs. Youhou ! Décompte et le show commence. Le groupe mythique entre sur scène sur la musique de Back to the Future. J’avoue, j’adore. Et puis suit un show vraiment magique. Musique, jeu de lumières, fleurs en papier, ballons… ils ont mis le paquet ! Le public est à fond et chante en chœur, Chris Martin est déchaîné et l’ambiance est formidable. D’anciennes chansons, des plus récentes, une inédite, de quoi satisfaire les fans les plus exigeants. Deux heures de concert magique. Une fois terminé, j’ai des étoiles plein les yeux et les oreilles et cela doit être pareil pour tout le monde. Le groupe est parti, mais les chants du public résonneront encore longtemps dans la rue. Viva la Vida ! Pas de photos a vous montrer, j’étais bien trop tête en l’air ce jour-là, concentrée uniquement sur la queue.

Mogwai

Mogwai

Le lendemain, une de mes amies avaient des tickets. Youhou, des tickets légitimes. Me voilà donc de retour au Roundhouse pour la troisième fois du mois (oui, j’adore cet endroit et les concerts gratuits) pour voir Errors et Mogwai, que je connaissais un peu, mais sans plus. Un chouette concert également, mais plus intime cette fois-ci.

Il n’y aura pas d’épisode 4 à cette belle trilogie. Je voulais tenter de faire la queue pour la soirée de fermeture avec Moby, mais la flemme s’est emparée de moi. Ce n’est pas grave, j’en ai déjà bien profité et le festival sera toujours là l’année prochaine.

Quoiqu’il en soit, un festival que je vous recommande, même si vous n’avez pas de tickets !!!

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog