La douleur du dollar Le Challenge Destination emmène régulièrement des lecteurs-blogueurs vers des destinations littéraires exotiques. Alors que l’hiver approche, les participants au challenge ont embarqué vers la mystérieuse Cuba.

Pour ma part, j’ai choisi un roman de Zoé Valdés, qui me semblait être une auteure phare. Et je n’ai pas été déçue, j’ai au contraire été complètement conquise par son écriture et le pays qu’elle nous dévoile.

Le roman raconte l’histoire de Cuca Martinez, une jeune paysanne fraîchement débarquée à La Havanne qui y découvre la vie et surtout l’amour. Un amour passionnel et une révolution plus tard, la voici abandonnée par son amant, un bébé dans les bras. La belle vie est finie et Cuca doit faire face à de nombreuses difficultés pour survivre et élever sa fille. Surtout que vivre sous le régime de Castro n’a rien d’une partie de plaisir…

L’histoire pourrait être banale, sauf que le lieu et le contexte historique donne beaucoup plus d’ampleur au récit, nous plongeant dans la détresse cubaine sous le régime de Castro. Des absurdités nous laissent ahuris et les conditions de vie nous dégoûtent. Mais plus que l’histoire de Cuca, c’est La Havane qui est en scène dans ce  fabuleux roman. Une Havane sensuelle et envoûtante, une Havane à fleur de peau, en ébullition, presque au bord de l’explosion. La Havane comme on l’imagine… chaleur, danse, belles femmes, cigares, complots politiques et pauvreté. Le roman parfait pour découvrir Cuba et sa capitale, mais aussi sa littérature.

Zoé Valdés est une écrivaine brillante, à l’écriture crue, poétique et violente qui ne mâche pas ses mots pour vous faire rentrer dans son univers… Un langage presque Célinesque, de l’absurde à souhait pour un roman qui a bien mérité les louanges et les prix qu’il a suscité. Une entrée en matière parfaite pour la découverte de la littérature cubaine!

Telle était la Havane, colorée, illuminée, quelle belle ville Seigneur ! Dire que je l’ai manquée parce que j’ai eu la malchance de naître trop tard. Telle était la Havane, avec ses belles filles à la chair ferme, aux cuisses fortes, longues comme des tours, aux jambes soyeuses, aux chevilles fines, aux pieds experts quand vient le moment de porter des talons hauts pour travailler, pour guincher, filles aux petits seins durs, ou bien gonflé et doux […] La Havane et sa moiteur saline, maritime, qui vous imprègne le corps. La Havane , avec ses corps après le bain, talqués, parfumés et cependant poisseux. Corps luisant de plaisir de la danse, la danse de l’amour. La Havane, avec ses regards échauffés, ses frôlements ou ses pelotages qui vous brûlent, ses dragues lubriques…

Pour découvrir la littérature cubaine, voici les critiques des participants au challenge.

Principe du Challenge Destination

Éditions Babel, 1999, 342 p.

 

 

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog