Je réalise que je ne vous parle pas assez souvent du Canada et du Québec. Je viens de me replonger dans mon ancien blog (journal d’une stagiaire à Montréal, et non, je ne vous donnerai pas le lien!) pour retrouver un peu l’ambiance du pays et pouvoir mieux vous en parler.

Je me souviensComme beaucoup de mes voyages, mon voyage au Canada n’était pas vraiment un rêve, mais tient plus au hasard. Je savais que je voulais faire mon stage de fin d’études à l’étranger. Je n’avais pas d’idées plus précises en fait. Je voulais juste partir loin. En cherchant une idée de problématique pour mon mémoire de Master 2, j’ai vite réalisé que l’édition et la littérature québécoise était un sujet de choix. Ne me restait plus qu’à partir de l’autre côté de l’Atlantique pour me faire ma propre idée. Après pas mal de recherches, j’ai réussi à décrocher un stage dans une petite maison d’édition à Montréal.

J’ai donc vécu quatre mois au Québec. 4 mois c‘est court pourMa prmeière et dernière poutine découvrir un pays, s’intégrer en tant qu’expatrié et comprendre la culture. Ces 4 mois furent bien chargés, mais j’ai encore tant à y découvrir et tant de choses à visiter. Je suis partie, car je ne pouvais plus supporter la pluie montréalaise (et oui, je sais j’habite à Londres maintenant… croyez-moi je vois bien l’ironie dans tout ça) et car je n’avais pas eu de coup de cœur pour Montréal. Mais qui sait, un jour peut-être retenterai-je ma chance, mais au Canada anglophone probablement.

4 mois au Canada donc. Tout juste le temps de découvrir Montréal et d’apprécier sa night life et ses festivals de toute sorte l’été. Le temps de goûter une poutine et de savourer quelques délices culinaires nappés de sirop d’érable. Le temps d’aller danser au Foufounes électriques, d’explorer les parcs et le Mont-Royal, de danser au son des Tam-Tams et de voir Stevie Wonder en concert gratuit. Le temps de voir Roberto Benigni dans une émission de télé et de tester une cabane à sucre. Le temps de voir quelques baleines, d’admirer les Chutes du Niagara et de faire quelques excursions aux États-Unis. Le temps de se faire des amis pour la vie, de déguster un certain nombre de hamburgers et d’apprendre un peu le québécois et de s’adapter à l’accent. Le temps d’une Saint-Jean…. Le temps de rencontrer des gens de toutes origines (belges, français, allemand, amérindiens, haïtiens) et de réaliser la richesse de la culture québécoise et canadienne. Amplement le temps de pester contre la pluie et le froid. Le temps de se dire que je reviendrai un jour…

Chutes du Niagara

Connaissez-vous Montréal? Le Québec? Le Canada? Aimez-vous ce pays? En rêvez-vous?

Article sponsorisé

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog