(Si vous avez raté un épisode, allez lire comment j’ai réussi à assister gratuitement à la cérémonie d’ouverture)

Me voilà donc dans l’enceinte. Devant moi, un homme tente de rentrer dans le Parc Olympique avec une réservation de restau. Cela a presque marché, vu que celui qui vérifiait les tickets était un peu distrait. Sacré culot aussi. Il vérifie mon ticket avec sa machine. Bip! Ouf, c’est un vrai ticket! Passage rapide à la sécurité et petite photo devant le stade avant de me précipiter à l’intérieur.

Devant le Stade Olympique

Je m’installe à ma place et la vue est parfaite. On n’aurait pas pu rêver meilleur siège. Enfin, si peut-être dans la tribune de la Reine… Mais je ne vais pas me plaindre. Je fais déjà un peu tâche là où je suis, avec mon jean/t-shirt/converses et mon pique-nique Sainsbury’s. Autour de moi, costumes et robes de soirée sont de vigueur. Nous n’avons pas les mêmes valeurs.

Le stade. Je voulais vraiment rentrer à l’intérieur du stade. Finalement, j’ai été un peu déçue, je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus grand et impressionant. Au centre du stade, la campagne anglaise du XIXe siècle est mise en scène. Champs, fermes, moutons, chevaux, paysans… tout le monde vaque à ses occupations en attendant le début du show au son d’une musique bien relaxante. De faux nuages sont promenés tout autour du stade, pendant que la vraie pluie anglaise s’abat sur le stade… Heureusement, cela ne durera pas trop longtemps. Le décor est très réussi et l’on se sent vraiment au cœur de la campagne anglaise, dans le « Green and Pleasant Land »… j’ai presque l’impression de gambader à nouveau dans les collines verdoyantes du Pays de Galles.

L’animateur rentre en scène et nous explique comment tout va se passer. Comme un chauffeur de salle, il nous donneLancement de la cérémonie d'ouverture des instructions précises sur la suite du show. Il faut dire que même le rôle des spectateurs est très technique. Quand mettre ses lunettes 3D, faire défiler les draps bleus au-dessus de nous, danser avec les lumières, chanter…. il y en a trop et j’oublie vite ce que l’on me dit… oh on verra bien sur le tas!

Le show est lancé par le passage de l’armée de l’air au-dessus du stade. Et c’est parti. La campagne anglaise s’anime. Les gens jouent au badminton, dansent, profitent du plein air. Et puis soudain, des ouvriers courent dans tous les sens et « démontent » la campagne pour laisser place à l’impressionnant tableau de la Révolution Industrielle. Mon préféré, je crois. Puis les infirmières exécutent une chorégraphie endiablée, juste avant que Voldemort envahisse les rêves des patients… Changement de décor à nouveau et nous voilà à parcourir la pop culture en long en large et en travers. Cinéma, séries, musique, danse, métro, cela va à 100 à l’heure! Sans oublier la mémorable descente en parachute de la Reine aux côtés de James Bond!

La Réolution Industrielle

Et puis, c’est enfin le défilé des athlètes. Pays par pays, ils défilent fièrement sous nos yeux. Certains portent des costumes traditionnels, d’autres leurs simples uniformes sportifs, d’autres ont tenté l’humour et ont l’air parfois un peu ridicules. Chaque nation est acclamée et l’on sent vraiment à ce moment-là que nous sommes en train de vivre un moment unique. Londres est au centre du monde et le monde entier est là et nous regarde. Après quelques discours, la Reine Elizabeth II lance officiellement les Jeux Olympiques 2012. Le drapeau olympique (porté notamment par Ban Ki-Moon) est amené, l’hymne olympique retentit et les athlètes prêtent serment. La cérémonie entière se déroule d’abord en français, puis en anglais. Le français est la langue officielle des Jeux Olympiques.

Les athlètes

Les athlètes

Enfin, l’invitée de marque que nous attendions tous arrive. La flamme portée par des athlètes est amenée au centre du stade et s’illumine par un ingénieux système. Feux d’artifice et Paul McCartney rentrent en scène. La cérémonie se terminera sur le stade tout entier chantant à plein poumon « Hey Jude »! Un moment magique!

La flamme olympique

Je l’avoue, je ne savais pas à quoi m’attendre! Mais la cérémonie fut magique. Un show à la manière des comédies musicales du West End, Danny Boyle a su rendre cette cérémonie unique. Certes, cela n’avait pas l’ampleur de la cérémonie chinoise, mais c’était drôle et original. A l’image des Britanniques! Un vrai succès. Et les invités de marque étaient au top: J.K Rowling, la Reine bien sûr, les Artic Monkeys, Paul McCartney, Emeli Sandé, M. Bean, Voldemort…. Il ne manquait que Muse!

Un premier jour des JO incroyable que je ne suis pas prête d’oublier! Et c’est parti pour 15 jours de folie!

Et pour plus de photos de la Cérémonie et des Jeux, cliquez sur le lien.

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog