Depuis que j’ai annoncé mon départ en tour du monde à mes proches, à vous lecteurs et à la cantonade, on me pose plein de questions. On dit toujours qu’il n’y a pas de questions bêtes et je me fais un plaisir d’y répondre ici, pour que tout le monde profite des réponses et pour que vous en sachiez un peu plus sur cet étrange processus qu’est le tour du monde! Et si vous avez d’autres questions « bêtes », n’hésitez pas, les commentaires sont faits pour cela.

Lucie, LondresPourquoi tu veux faire le tour du monde ?

Une question pas bête du tout, à laquelle il y a de multiples réponses, personnelles ou moins personnelles. Je ne veux pas tout lister, car cela dépassera le cadre d’un article de blog. C’est avant tout un rêve que j’ai décidé de réaliser, tout simplement. Pourquoi passer sa vie à rêver lorsque l’on peut vivre ses rêves?

Tu n’as pas peur d’être blasée quand tu auras terminé ton tour du monde?

Oh la la la, non! La terre est si vaste et il y a tant de lieux à découvrir et de rencontres à faire. Une vie ne suffirait pas à en faire le tour, alors ce n’est pas parce que j’aurai fait le tour du monde que je n’aurai plus envie de voyager. J’ai le voyage dans le sang, c’est pour moi une évidence, un mode de vie, un besoin. Il y a de fortes chances qu’au retour, je continue à voyager avec toujours autant de passion et d’envie!

Tu es riche? Tu as gagné au loto?

Et non, loin de là! J’ai juste pris la décision de réaliser mon rêve et ai tout fait pour le faire. Je vous avais d’ailleurs parlé de comment j’ai pu économiser 15 000€ en deux ans précédemment. C’est aussi simple que cela. Pas de loto, mais des choix et une grande volonté!

Quel courage de partir seule, non!?

Non, pas vraiment. Je réponds souvent que ceux qui partent en couple ou entre amis ont bien du courage car il va falloir se supporter 24h/24h. Pour moi, c’est un peu l’idée du cauchemar. Je suis quelqu’un de très indépendant et solitaire. J’aime voyager entre amis, mais je préfère avant tout partir seule, ce qui me laisse faire mes choix, vivre mon aventure pleinement, tout en rencontrant beaucoup de monde sur la route. C’est mon voyage, mon aventure et je ne pense pas que je la vivrais aussi pleinement et intensément si j’avais un compagnon de route. Cela n’empêche pas de faire un bout de chemin avec des amis ou des rencontres de passage bien sûr.

Tu n’as pas peur?

Et bien bizarrement, non. Je suis même très sereine et très excitée à l’idée de partir. Qui sait, peut-être serai-je paniquée le jour J, mais pour l’instant tout va bien. A vrai dire, il peut m’arriver autant de choses au coin d’une rue la nuit à Londres, qu’au fin fond de la Colombie. Il faut savoir ajuster son comportement et les précautions en fonction du lieu. Pourtant, si je suis honnête, c’est une aventure terrifiante qui m’attend. Même si je suis indépendante depuis longtemps et que j’ai pas mal crapahuté, cela sera mon premier voyage au long cours! Bon allez j’avoue, je risque d’être terrifiée par les insectes!

Tu vas faire quoi de tes affaires?

Heureusement, je ne me suis jamais vraiment installée et je n’ai donc pas tant de possessions que cela. La plupart vont être stockées chez mes parents et je vais aussi tenter de vendre des affaires inutiles. D’ailleurs, si vous cherchez quelque chose d’occasion, faites-moi signe, j’ai peut-être la perle rare!

Et que va-t-il se passer pour ton emploi? Ton CV? Ta carrière? Ton avenir?

Cela inquiète beaucoup de monde, mais un tel voyage n’est pas un trou dans un CV, mais à mon avis un gros avantage et peut-être même un moyen de se réinventer et de se reconvertir. Je démissionne donc de mon emploi actuel, sans pour autant m’inquiéter tant que cela de mon retour. J’ai choisi la voie de la raison pendant deux ans et me suis construit une première expérience professionnelle. La suite on verra bien. Et de toute façon, ma carrière, je ne vais pas l’emporter au paradis…

Tu vas voyager comment? A la routarde? En séjour organisé? Tu as déjà fait des réservations?

Un tel voyage ne s’improvise pas, il est vrai, mais cela n’est pas non plus la peine de tout organiser dans les moindres détails. Au contraire, il faut beaucoup de liberté et d’improvisation pour saisir chaque opportunité, faire de belles rencontres et profiter pleinement de ce beau voyage. Alors, oui je compte voyager à la routarde, utiliser les transports locaux, dormir en auberge de jeunesse et chez l’habitant, mais aussi essayer des concepts différents comme le Housesitting et le Wwoofing. Pour l’instant, j’ai mes premiers billets d’avion. Je vais probablement faire un itinéraire et faire mes réservations pour l’Islande, car une semaine c’est court. Il faudra aussi que je réserve ma première nuit à Boston. Et après, c’est l’aventure…

Pourquoi partir maintenant? N’est-ce pas le moment de s’installer et de fonder une famille? Les rêves ne peuvent-ils pas attendre?

J’ai 26 ans, une première expérience professionnelle devant moi, aucune attache et l’envie de partir. Il n’y a pas de meilleur moment pour moi. Non, les rêves n’attendent pas. Pourquoi attendre la retraite, quand je ne sais même pas ce qu’il peut m’arriver d’ici là et si j’aurai une retraite un jour? Tout d’un coup, j’aurai presque envie de citer Robin Williams dans Le Cercle des Poètes Disparus… 🙂

Carpe Diem !

La France ne va pas te manquer?

Je suis expat, j’ai quitté la France depuis deux et demie et non, cela ne me manque pas (à part le sirop et la compote), alors cela ne va pas commencer maintenant. Bien sûr, les amis et la famille vont me manquer; on se dit toujours que l’on va rater beaucoup de choses durant ces années d’absence, mais c’est le prix à payer pour le bonheur de prendre la route.

Alors, tu vas où? C’est quoi ta bucket-list?

Ça c’est un peu la question à laquelle je ne sais pas moi-même répondre. Tout ce que je peux vous dire pour l’instant, mon article sur mon itinéraire l’a déjà raconté. Je vais en Islande, aux États-Unis et en Colombie. Je n’en sais pas beaucoup plus. Ma jolie To do list vous donnera peut-être un bon avant-goût du voyage à venir!

Vous avez d’autres questions à me poser sur mon tour du monde ou sur l’organisation d’un tour du monde en général? N’hésitez pas à les partager en commentaires ou à m’écrire directement via le formulaire de contact. Au plaisir de vous lire!

Lucie, restaurant malaisien

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog