Lorsque je planifiais encore mon voyage dans l’Est des États-Unis, Philadelphie, ou plutôt Philly, était directement sur ma liste de villes à visiter. Je l’imaginais comme un mini New-York et les éloges de Sarah n’ont fait que confirmer mon envie d’y aller. Bien m’en a pris, car mon séjour à Philly a été riche en rencontres.

J’arrivais donc à Philadelphie alors qu’Halloween pointait le bout de son nez. Dans les magasins, des montagnes de belles citrouilles oranges occupaient toute la place et les habitants décoraient peu à peu leurs maisons. On peut dire que les américains ne font pas les choses à moitié et que la soirée du 31 octobre doit être plutôt effrayante dans tous les quatre coins du pays. Je m’en veux d’avoir rater ce moment-là, mais disons que j’ai été un peu bêtasse en réservant mon vol hors des États-Unis pour le 26 octobre…

Street art in Philly

Philadelphie donc. Je débarque en ville à bord du Megabus et en charmante compagnie, Pedro, un monsieur colombien qui m’a tenu compagnie pendant le voyage et a décidé d’être mon ange-gardien pour ces quelques jours. La réputation de l’hospitalité colombienne n’est pas exagérée. Pour ceux qui n’auraient pas suivi, je raconte en détails ma rencontre avec Pedro et son histoire par ici. Pedro m’a donc emmené chez lui à la rencontre de ses chats et de ses plantes, m’a fait découvrir les banlieues de Philadelphie, m’a battue à plate-couture lors d’une partie de mini-golf et m’a fait faire la tournée de bons restaurants: du petit boui-boui indien, en passant par mon premier restaurant colombien (avec au menu Asado et jus de curuba), pour finir par un buffet de sushis à volonté, je ne suis pas morte de faim.

Angle de vue différent à PhillyVue depuis les marches de Rocky sur Philly

Le centre historique de Philadelphia

Le centre historique de Philadelphie

Lorsque Pedro travaillait, j’ai eu l’occasion de découvrir Philly par moi-même ou en compagnie d’amis de l’auberge. Le jardin magique et ses sculptures m’ont beaucoup marqué et c’est définitivement le lieu à ne pas manquer lors de votre passage en ville. Il y a également de nombreux musées et visites de monuments historiques. Philadelphie est en effet au cœur de la fondation des États-Unis d’Amériques et ses rues, ses pavés, ses cloches, ses bâtiments témoignent de cette riche histoire. A ne pas manquer pour les cinéphiles les « marches de Rocky » et la statue et pour les gourmands, la spécialité culinaire du coin, un Cheesesteak, un très bon sandwich qui vous calera bien entre deux visites.

Le jardin magique de PhiladelphieA Philadelphie, j’ai rencontré Sarah, une allemande, qui, je ne le savais pas encore, allait être ma partenaire de voyage pour les semaines à venir. Sarah, que j’avais aperçu à l’auberge de jeunesse à New-York était à nouveau dans la même auberge de jeunesse que moi à Philadelphie et planifiait un trajet similaire au mien. Sarah fait le tour du monde en un an et nous avons quelques étapes en commun. Mais on en reparlera 🙂

Avec Sarah au jardin magique

Avec Sarah au jardin magique

Mon séjour à Philadelphie fût trop court et je n’ai pas eu le temps de faire tout ce que j’avais initialement prévu, mais la ville m’a laissé un très bon aperçu. Une ville culturelle, une ville qui bouge bien avec ses différents quartiers, une ville qui plairait bien à ceux pour qui New-York est un peu trop grand.

From Philadelphia with love

From Philadelphia with love

Deux jours plus tard, il était déjà temps de reprendre le Megabus (cela devient une habitude) pour Washington D.C. et de nouvelles aventures. Un des problèmes de réserver le bus à l’avance est le manque de flexibilité. Mais bon, à $10 la traversée des États-Unis, l’on ne va pas se plaindre…

Dégustation de cheesesteak avec Sarah

Dégustation de cheesesteak avec Sarah

Informations pratiques

Logement: J’ai dormi au Apple Hostels qui est très bien situé, très confortable et propose différentes activités aux voyageurs. C’est un endroit confortable où il est facile de rencontrer du monde. Le petit-déjeuner n’est pas terrible et il fait très chaud dans le dortoir du haut, mais sinon rien à redire. Les dortoirs sont très grands, mais c’est très calme. Attention, si vous choisissez l’autre auberge affiliée à HI à Philadelphie, elle est très éloignée du centre-ville.

Restaurants: Pour goûter à de l’authentique nourriture colombienne, Tierra Colombiana au cœur du quartier hispanique vous satisfera.
Si vous préférez manger local, alors c’est chez Pat’s où il vous faut aller pour un des meilleurs cheesesteak en ville. Pensez à préparer votre commande précisément et votre monnaie pour ne pas ralentir la queue!

Visites: A ne pas manquer, The Magic Gardens. Pensez à vous renseigner sur une potentielle visite guidée gratuite.

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog