J’avais visité New-York en 2009 pour un week-end de trois jours et c’était rapidement devenu ma ville préférée au monde, avant d’être détrônée bien sûr par Londres ma bien-aimée. Détrônée ou pas, j’attendais avec impatience d’y retourner et ce début de tour du monde en fût l’occasion parfaite. Je prévoyais donc une petite semaine à New-York pour faire tout ce que je n’avais pas eu le temps de faire la dernière fois. Bien entendu, j’ai été encore une fois trop ambitieuse et il va falloir que je retourne à New-York pour finir ma To do list!

Il faut dire que je n’ai pas été aidée par ma douleur à l’orteil (oui, encore elle!). A ce moment-là, je commençais à vraiment m’inquiéter de la guérison de la plaie suite à l’opération. Je décidais donc de me calmer un peu et de ralentir le rythme. J’avais prévu d’arpenter New-York à pied de long en large, de visiter les quartiers, mais il fût plus sage de se résoudre à prendre le métro.

Je suis arrivée à New-York en bus au milieu de l’après-midi un vendredi. J’ai en effet commencé mon périple américain Megabus par un Boston – New-Yok à $1. Même si le Wifi ne fonctionnait pas, le trajet est passé très vite, en compagnie d’un charmant russe qui me conta sa vie américaine. Une fois arrivée au New-York, je me frayais facilement un chemin à Broadway, avant de prendre le métro pour l’Upper West Side où se trouvait mon auberge.

Samedi, cap à l’ouest

Le temps est gris, mais il fait chaud et je décide de partir pour la High Line, un petit coin de verdure que je souhaitais explorer depuis longtemps. La High Line est un parc urbain suspendu dans le Lower West Side qui a été inauguré en 2009. Elle a été aménagée sur plus de 2km de voies ferrées aériennes désaffectées et comprend des espaces verts, des bancs, des petits kiosques et quelques œuvres d’art. Il y avait du monde ce jour-là, et même si l’espace était agréable, j’avoue avoir été un peu déçue. Les œuvres d’art et la vue sur le quartier alentour sont toutefois vraiment l’intérêt du lieu.

High Line
Après un bon petit hot-dog, je reste à l’ouest, mais je repars dans le quartier de l’auberge, au nord, à la découverte du campus de Columbia University. Le soleil est de la partie et il est particulièrement agréable de se balader sur le campus ou de se reposer en observant les étudiants. Mais attention, si le drapeau rouge flotte au-dessus d’une pelouse, il est interdit de s’y asseoir! Je passe ensuite devant une église qui a des airs très familiers et ressemble beaucoup à Notre-Dame en plus grand. Oui, oui, en plus grand. Il s’agit de la Cathédrale de Saint John le Divin, dont la construction a été terminée en 1997.

Columbia University

Un dimanche parfait à New-York

A l’auberge, je fais la rencontre de Maria, une coréenne terminant ses vacances à New-York et nous décidons donc de passer le dimanche ensemble. Notre dimanche ne fût pas productif, mais un parfait dimanche new-yorkais, presque comme si nous y vivions. Nous arpentâmes donc Central Park en long, en large et en travers, en prenant le temps de regarder les écureuils et les joggeurs, de discuter de choses et d’autres et de se reposer à l’ombre.

Central ParkAprès cette longue marche, j’entraîne Maria vers un des lieux sur ma To do list, le Kat’z Café. Créé en 1888, le Kat’z a une riche histoire et est un des derniers Deli de New-York. Il sert de délicieux sandwichs et des soupes. En ce dimanche et fête juive, le restaurant était plein et la foule de touristes et de locaux babillait gaiement en dégustant la bonne nourriture. Vous pouvez commander au comptoir et attraper une table qui se libère ou attendre et vous faire servir par un serveur. Vous aurez peut-être la chance de vous asseoir à la table de la mythique scène du film Quand Harry rencontre Sally. Pour ma part, j’ai choisi une moitié de sandwich au Pastrami (vu la taille, une moitié était bien suffisante), la spécialité du café, accompagné d’une délicieuse soupe Matzoh Ball. Le sandwich était intéressant, mais pas vraiment à mon goût, vu qu’il ne comportait que de la viande! Quoiqu’il en soit, rien que pour l’ambiance typiquement new-yorkaise et la soupe, le café vaut bien un petit détour et la queue.

Kat'z Café

Lundi, marathon musées

La dernière fois que j’étais venue, j’avais fait l’impasse sur les musées et j’ai donc décidé d’y remédier quelque peu. Première étape, le Musée Guggenheim, qui m’intriguait surtout par son architecture. Malheureusement, seule son architecture est à mon avis digne d’intérêt. Quelques rares salles présentent un nombre d’œuvres que l’on pourrait presque compter sur les doigts de la main. La foule se piétine, le prix est exorbitant et le jeu n’en vaut pas la chandelle. S’il y a un musée à ne pas faire à New-York, je crois que celui-ci obtient la palme!

La foule au Guggenheim

La foule au Guggenheim

Je continue à descendre l’Upper West Side, le long de Central Park et m’arrête au MET, le Metropolitan Museum of Art. Le musée est comparable au British Museum et est très grand; il y a facilement de quoi explorer pour une journée minimum entre statues grecques, art américain, salle des armures, peintures européennes, art médiéval et bien plus encore. Un paradis pour les muséophiles. A la fin de ma visite, je me suis arrêtée sur les marches pour goûter d’un Bretzel et faire ma Gossip Girl. Certains comprendront.

Pour finir, le Musée d’art moderne, le MoMA qui m’a tout particulièrement impressionné, par la muséographie, par les oeuvres, par le bâtiment, mais surtout par sa visite audio-guide. Bien plus qu’un audio-guide, c’est un Ipod que l’on vous fournit, afin de faire une visite guidée personnalisée. Vous pouvez bien entendu écouter les explications des différents tableaux, faire une visite thématique, une courte visite aperçu ou une longue visite, enregistrer le chemin parcouru et en faire des statistiques, et surtout prendre des photos. A la fin de la visite, vous pouvez vous envoyer par email les informations enregistrées et les photos. Un must et mon coup de cœur musée de la journée!

L'audioguide au MoMA

L’audioguide au MoMA

Mardi, en mode touriste

Il faut bien faire sa touriste parfois et j’avais quelques incontournables. Retourner à la Statue de la Liberté et monter dans la couronne. Rendez-vous manqué pour la deuxième fois, car je ne suis pas arrivée assez tôt et je suis seulement montée sur le piédestal, qui à mon avis n’apporte pas grand chose à la visite. Si vous souhaitez monter dans la couronne de la Statue de la Liberté, pensez à réserver à l’avance. La balade en bateau, la vue sur la Statue de la Liberté, la vue sur Manhattan, tout cela est magique et m’emplit toujours d’émotions. La skyline de Manhattan a bien changé depuis mon dernier voyage avec notamment le nouveau mémorial du 11 septembre. New-York est en constant mouvement et on le remarque facilement par les nombreux travaux dans toute la ville.

Statue de la libertéVue sur ManhattanÉtape suivante, le musée et le mémorial du 11 septembre. Le musée est tout petit et est clairement conçu pour faire pleurer les visiteurs, avec les histoires des victimes, des petits films rappelant les événements et les mouchoirs savamment disposer tout autour. Le mémorial n’est pas encore tout à fait terminé, mais vous pouvez toutefois y accéder en faisant la queue et en faisant une donation. Le mémorial est très beau, émouvant et apaisant, mais je trouve vraiment dommage qu’il ne soit pas accessible publiquement. J’espère que cela changera une fois l’ouverture officielle.

Mémorial du 11 septembre

Mémorial du 11 septembre

Mémorial du 11 septembre Mémorial du 11 septembreJe terminais ma journée touristique en montant en haut du Rockfeller Center pour avoir une vue imprenable sur Manhattan et l’Empire State Building. Si comme moi, vous souhaitez assister au coucher du soleil, calculez bien votre coup et prenez en compte la sécurité et les files d’attente. Réservez votre billet pour au moins une heure avant le coucher du soleil. C’était juste, mais malgré la queue et la foule, j’ai pu voir un magnifique coucher de soleil et voir la ville changer au fur et à mesure que l’heure avançait. Si vous ne deviez choisir qu’un point de vue, je vous recommande celui-ci au lieu de l’Empire State, il y a un peu moins de monde, la vue est tout aussi magique et vous aurez même l’Empire State Building dans votre champ de vision.

En haut du Rockfeller Center En haut du Rockfeller Center En haut du Rockfeller Center

Mercredi, en mode paresseuse

L’orteil douloureux, je décidais de principalement rester à l’auberge pour ce dernier jour. Je me contentais de bloguer un peu et de partir explorer le quartier alentours, à la recherche de pancakes. Pancakes que je trouvais à Good Enough to eat, au beurre de framboise, très bons dans une ambiance très cosy. Marcher dans le quartier, voir la vie du quartier se dérouler devant moi me rappela à quel point je me sens bien à New-York et que je me verrais bien y vivre. Un jour peut-être… Le jeudi à midi, je prenais à nouveau un Megabus, à destination cette fois de Philadelphie, une grande inconnue pour moi.

Good enough to eat

Une courte semaine à New-York, qui peut paraître chargée pour certains, mais je vous assure, ce fût un programme très light pour moi. Je ne suis pas retournée à Times Square, je n’ai pas exploré le Bronx, Brooklyn et Harlem, je n’ai pas eu l’occasion d’aller dans les Hamptons. Ce sera pour une prochaine fois. New-York, I love you. New-York, je reviendrai.

Informations pratiques pour passer une semaine à New-York

Le pass de métro à la semaine coûte $30 et ait donc très rapidement rentabilisée.

Pour plus d’informations sur Kat’z et pour le menu, rendez-vous sur le site.

Pour plus d’informations sur Good enough to eat, qui sert des pancakes toute la journée dans l’Upper West Side, rendez-vous sur le site.

Si c’est votre première fois à New-York et que vous comptez visiter les attractions principales, il est probablement plus économique de vous procurer le New-York Pass, qui vous permettra de visiter toutes ces attractions à un prix moindre. Pensez à bien calculer si cela vaut le coup selon votre itinéraire et le nombre de jours.

Esprit new-yorkais

Je tiens à remercier New-York Pass pour le pass offert, qui m’a permis de visiter les musées, le Mémorial, la Statue de la Liberté et le Rockfeller Center. Cependant, toutes opinions et photographies me sont propres.


Épingle cet article sur Pinterest :

Une semaine à New-York, suivez le guide

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog