Dans mon sac à dos en tour du monde

Je ne sais pas si vous aviez remarqué, mais j’étais débordée lors de mon mois de préparatifs de tour du monde et je n’ai pas vraiment eu le temps de vous parler de mes préparatifs de voyage. Je profite donc d’un petit moment pour vous faire la liste de ce que contient mon sac à dos et d’en faire le bilan après le retour de mon tour du monde, 15 mois de voyage plus tard. La liste est un peu fouillis, mais promis mon sac est très bien rangé et chaque chose à sa place, pour ne rien perdre!

Essais de sacs à dos à Décathlon

Essais de sacs à dos à Décathlon

Dans mon grand sac à dos (Quechua, 60L) en tour du monde

Pressée par le temps et ayant assez peu de choix à Bordeaux, j’ai choisi un sac à dos à Décathlon basique, mais adapté aux formes féminines. 60L est tout à fait suffisant, ni trop gros ni trop petit. Je pourrais probablement réussir à tout caser dans un plus petit sac, mais je préfère avoir de l’espace pour transporter des objets temporaires. Il pèse entre 12 et 13kg et n’est pas trop lourd à transporter partout avec moi. Idéalement, j’aimerais réduire le poids et la taille du sac pour plus de facilités en auto-stop ou en sac cabine, mais cela demande de la réflexion.

Bric-à-brac

– Un petit tupperware contenant épices, sachets de thé et briquet et pouvant servir à transporter de la nourriture. Très pratique pour faire la cuisine partout.

– Une paire de lunettes de soleil basique. Ne prenez pas de marques, c’est le truc que l’on casse ou perds facilement.

– Sac poubelles, sacs en plastique, rouleau de papiers toilettes, sacs ziplock, câbles de sécurité et cadenas.

– Une brosse pour faire la lessive (perdue), quelques épingles à linge, un bouchon d’évier universel, un fil à linge. Je n’ai finalement pas racheté de brosse, fait tout à la main et me sert surtout du bouchon d’évier.

– Épingles à nourrice, mini-kit de couture. Très utile pour des réparations mineures.

Une couverture de survie et un poncho en plastique pour la pluie. La couverture n’a pas été utilisée (heureusement), mais le poncho me sert très régulièrement pour me protéger moi-même et mon petit sac à dos.

Une serviette de toilettes en microfibre. Très utile, je m’en sers dès que l’auberge n’en a pas. Il faut penser à la laver régulièrement.

Sac à viande et sac de couchage. Très pratique pour les nuits fraîches et les lits douteux. Mon sac de couchage n’était pas suffisant pour les nuits fraîches de camping en Patagonie.

Moustiquaire imprégnée. Je n’en ai eu aucune utilité pour l’instant.

Lampe frontale. Utile pour les randonnées qui s’éternisent ou pour lire ou se repérer la nuit dans les dortoirs.

– Chemise cartonnée avec paperasses, liste des médicaments, copies nécessaires, photos d’identité, enveloppes… Passeport, cartes de visite, carte d’identité, permis international, copie plastifiée du passeport, certificats de vaccination, deux cartes bleues et une petite réserve de dollars.

1 Aquapack pour le téléphone, qui m’a un peu déçue, car même s’il est imperméable ne me permet pas de prendre des photos sous l’eau avec mon Samsung.

– 1 poche de sécurité ventrale, 1 boussole et 1 bloque-porte. La pochette de sécurité ne me quitte pas, le bloque-porte est essentiel dans certaines situations et la boussole fait aventurière, mais pas grand chose de plus.

– 1 couteau suisse et un set fourchette, cuillère et baguette, vraiment utile dans certaines auberges.

– Stylos, marqueur, feutres, scotch.

Vêtements pour un tour du monde

Une paire de chaussure de randonnées haute, une paire de tongs Havainnas et une paire de sandales de marche. Tout m’est très utile, il me manque parfois une paire de baskets légères ou une paire de ballerines, mais je me vois mal me trimbaler plus. Comme j’ai des problèmes de pied, les bonnes chaussures de marche sont inévitables. Je suis vraiment surprise de la durabilité des tongs, une excellente marque.

– Sous-vêtements et chaussettes variés

– 2 T-shirts de ville, 1 T-shirt pyjama et sport, 1 débardeur, 1 sous-pull à manches longues, 1 sous-pull technique.

– 1 jean (que je porte tout le temps pour les sceptiques), un pantalon de rando convertible, deux shorts, deux paires de leggings.

– 1 pull léger, 1 polaire, 1 joli gilet noir. Une voyageuse m’a donné un autre petit pull léger et je porte régulièrement, mais un peu moins le gilet.

– 1 paréo, deux foulards, très utiles dans de nombreuses situations.

– 1 robe de plage et de soirée

– 1 bonnet, 1 paire de gants en laine, qui m’ont beaucoup servi.

1 veste imperméable North Face

– 1 ceinture

– Pour mon expédition en Antarctique, j’ai dû acheter des gants imperméables, un sous-pull thermique et un sur-pantalon imperméable. Cela m’a beaucoup servi pour les randos en Argentine et en Nouvelle-Zélande.

Je ne m’en sors pas trop mal, même si je pourrais avoir un peu moins je pense. Le tout est rangé dans des sacs de rangement et un sac de compression étanche.

Trousse de toilettes pour un tour du monde

Trousse de toilettes

– Crème solaire Indice 50 et anti-moustiques le plus fort possible.

– Savon basique qui sert de savon, shampoing et lessive. Vraiment parfait, mais maintenant que mes cheveux repoussent, il va probablement falloir se remettre au shampoing et démêlant. Je me suis effectivement remise au démêlant et j’ai choisi le shampoing dur.

Huile d’argan pour le corps, visage et cheveux en soin réparateur

– Peigne, pince à épiler, rasoir jetable, élastique, deux trois bijoux babioles

– Un mini eye-liner, un mini-correcteur, un mini-mascara, que je ne remplacerais probablement pas une fois terminés.

– Une pierre d’alun en déodorant. Parfait, au bout de trois ans, il me reste la moitié de la pierre car j’en ai cassé un bout en la faisant tomber, mais sinon c’est inépuisable.

– Nettoyant visage Nivea et crème de base corps et visage Nivea

– Brosse à dents, dentifrice, fil dentaire

– Gel désinfectant, mouchoirs, coton-tiges, produits pour lentilles, serviettes hygiéniques, préservatifs, diva cup.

Et c’est tout!

Pharmacie

Pharmacie

– Deux paires de lunettes de vue, en cas de casse. La bonne idée, puisque j’ai cassé une paire en camping en Antarctique et que j’ai dû attendre quelques jours avant de pouvoir la faire réparer.

– Un an de lentilles de contact mensuelles que je ferais tenir deux ans et quelques paires de lentilles de contact journalières.

– Un an de pilule

– Autres médicaments prescrits

– Une paire de semelle

– Antiseptiques

– Thermomètre

– Anti-allergiques, une seringue d’adrénaline, antidouleurs, crème pour les grattements

– Antidhiarréique, médicaments pour le mal d’estomac, anti-nausée, médicaments pour le mal de mer.

– Pansements, bande, compresses, sparadrap, petites sutures.

– Crème anti-inflammatoire et antalgique.

– Ovules

– Antibiotiques

– Antipaludisme

– Collyre pour les yeux

– Une réserve de tablettes de purification de l’eau, très utile en Colombie.

– Biafine

– Ciseaux à ongle

Une grosse trousse de secours qui me sert régulièrement et que je ne regrette pas de transporter. Il faudra penser à la mettre à jour.

Dans mon petit sac à dos en tour du monde

Avant la mise en sac

Avant la mise en sac

Après la mise en sac

Après la mise en sac

Mon petit sac à dos me sert de sac journée et pour transporter le reste des affaires en déplacement. Plein, il pèse environ 5kg, ce qui est beaucoup, mais je ne peux pas faire autrement. Je dispose également d’un tout petit sac en bandoulière que je vais devoir remplacé pour cause d’usure.

– Ordinateur Asus Vivobook. Il est puissant comme je l’espérais, pas trop lourd et convient à tous mes besoins. Comme je m’y attendais, la durée de vie de la batterie est très mauvaise et la luminosité de l’écran ne me permet pas de travailler à l’extérieur.

N’hésitez pas à vous référer à mon article sur mon équipement électronique en tour du monde pour en savoir plus.

– Le guide du pays dans lequel je me trouve, lorsque j’arrive à me le procurer et un Point it pour se faire comprendre autour du monde.

– Un Kindle. Même si je ne suis pas entièrement convaincue, c’est vraiment très pratique.

– Un smarthpone Samsung SG3 débloqué.

– Mon journal et un petit carnet pour écrire tout et rien.

– Un appareil-photo Sony RX100 dont je suis entièrement satisfaite, même si j’ai bêtement cassé le flash.

Une gourde

– Une pochette contenant tous les câbles électriques nécessaires, ainsi que deux adaptateurs universels. Je suis ravie d’avoir pris des adaptateurs universels, malgré les avis négatifs. Je n’ai jamais eu de problèmes pour les utiliser et ayant besoin d’entrées et de sorties multiples, c’est parfait pour moi, même si je recherche toujours l’adaptateur multi-prise USB parfait… si certains ont des idées?

– Une petite pochette contenant clé USB, lecteur MP3, seconde batterie d’appareil-photo et carte SD, et quelques autres paperasses. J’ai dû renvoyer mon disque dur qui n’était pas compatible avec Windows 8 malheureusement.

– Étui à lunettes, miroir de poche, stick à lèvres, masque pour les yeux, bouchons d’oreille.

Voilà donc ma maison et ce que j’emmène partout avec moi. Cela n’est pas parfait, mais cela me convient au quotidien et je n’hésite pas à faire des ajustements si besoin.

Et vous, vous emmenez quoi en voyage au long cours?


Partage et épingle cet article sur Pinterest:

Dans mon sac à dos en tour du monde: liste et retour d'expérience après 15 mois autour du monde

Pour aller plus loin et préparer votre tour du monde

Pour préparer votre tour du monde ou rêver, je vous recommande les ouvrages suivants qui ont été mes bibles avant le départ:

Ils ont fait le tour du monde: 32 portraits de blog-trotters

Géobook 110 pays 6000 idées

La Bible du Grand Voyageur

The Rough Guide to the First time around the world

Partir autour du monde, le guide d’ABM

Le Bonus

Un article très complet pour préparer en toute sérénité votre sac à dos avec Novo-Monde.

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog