Le temps passe vite. Trop vite. Voilà donc six mois que je parcours les routes du monde, même si cela fait plus de huit mois que je suis partie en tour du monde; ma pause en France ne compte pas vraiment…

Dire au revoir

Dire au revoir

Six mois dans un voyage au long cours, c’est à la fois court et long. Tout dépend de la durée du voyage. Comme je n’en ai aucune idée, c’est assez étrange de se dire que ces six mois ne sont peut-être que le commencement de l’aventure, le milieu ou même la fin (j’en doute, mais on ne sait jamais).

Passer du bon temps avec ses amis à Londres

Passer du bon temps avec ses amis à Londres

En six mois, j’ai vu beaucoup de paysages, j’ai crapahuté sur cinq continents, j’ai vécu de nombreuses aventures, j’ai souris, je me suis émerveillée, j’ai pleuré, je me suis énervée, je me suis fait de nombreux nouveaux amis, je suis “tombée amoureuse” plusieurs fois de beaux et mystérieux locaux et voyageurs, j’ai dansé, j’ai chanté, j’ai beaucoup dormi, j’ai parcouru un nombre faramineux de kilomètres à pied, j’ai mangé toutes sortes de nourriture, je me suis sentie libre, j’ai été heureuse, j’ai été malheureuse, j’ai dormi dans des aéroports, des bus, des endroits miteux et des endroits luxueux, je suis montée à cheval, j’ai parcouru les mers, je me suis imaginée vivre dans certaines villes, j’ai appris à parler espagnol, j’ai beaucoup appris sur moi-même… bref, j’ai vécu.

Des débuts fabuleux en Islande

Des débuts fabuleux en Islande

Je ne veux pas faire un bilan en chiffres ou un top de mes destinations préférées. Pas pour l’instant en tout cas, j’ai encore beaucoup de chemin à parcourir, beaucoup d’aventures à vivre. Le bilan viendra plus tard…

Voyage avec Sarah à travers les Etats-Unis

Voyage avec Sarah à travers les Etats-Unis

Je sais qu’il me reste encore beaucoup à écrire, que j’ai pris beaucoup de retard, mais cela viendra, promis. Pour ceux qui me suivent depuis un petit bout de temps, vous m’avez vu commencer par une journée à Londres entre amis, avant de passer une semaine en Islande, pour ensuite explorer la côte Est des États-Unis. Puis, j’ai passé un mois et demi en Colombie, avant de m’envoler pour l’Argentine et de faire une petite expédition en Antarctique. Les mois suivants se passèrent entre le Chili et l’Argentine, avec une journée au Brésil et quelques jours au Paraguay. Retour en France pour des raisons familiales, avant de reprendre la route il y a un mois. J’ai repris en douceur avec quelques jours dans la capitale chilienne, une manière de clôturer en bonne et due forme l’épisode Amérique Latine avant de m’envoler vers d’autres aventures en Nouvelle-Zélande. Voilà plus de trois semaines que je suis dans ce pays et je vous écris aujourd’hui depuis un bus. Les paysages sont sublimes et les locaux sont le peuple le plus gentil du monde. Je vais sans doute passer encore quelques semaines dans le pays. Mais ça, c’est une autre histoire…

Pas toujours facile la vie de voyageuse (Colombie)

Pas toujours facile la vie de voyageuse (Colombie)

Sur le plan personnel, je crois avoir beaucoup grandi en quelques mois et beaucoup appris sur moi-même. Je me suis prouvée à moi-même que j’étais capable de faire beaucoup de choses et je suis bien moins peureuse ou anxieuse. Ce mode de vie est parfait pour moi pour le moment et je ne voudrais en changer pour rien au monde. Je suis complètement libre de faire ce que je souhaite et chaque jour apporte son lot de nouvelles aventures, de nouveaux paysages et de nouvelles rencontres. Je ne me lasse pas (trop) de faire et défaire mon sac, de rencontrer de nouvelles têtes et d’être en constant mouvement. Bien sûr, je m’arrange des pauses, je reste plus longtemps dans certains endroits que j’apprécie et je me repose, sinon ce rythme serait intenable.

Antarctique

Voyager en solo me convient parfaitement, même si j’avoue que c’est plus dur depuis que j’ai repris la route. C’est normal et je crois que j’aimerai avoir de la compagnie en permanence pour ne pas trop réfléchir. Cela passera. C’est aussi plus difficile de rencontrer du monde en Nouvelle-Zélande, beaucoup voyagent en duo ou en groupe et beaucoup sont là pour s’installer plusieurs mois ou une année dans le pays et donc bougent un peu moins. Je n’ai pas encore rencontrer de tour-du-mondistes, ils semblent se faire rares dans ce coin du monde.

Premières randonnées en Argentine

Premières randonnées en Argentine

Côté sac, je suis complètement satisfaite, j’utilise tout ce que je trimbale (même ma monstrueuse trousse de secours) et rien ne manque (à part peut-être des ballerines, un autre sac à main et une jolie robe pour les jours de sortie, mais bon je digresse…).

Passer une journée au Brésil

Passer une journée au Brésil

On me demande beaucoup quels sont mes lieux préférés et je dois dire que l’Antarctique ne sera sans doute jamais détrônée. J’ai aussi adoré la Colombie, la douceur des jours au Paraguay et je suis restée sans voix devant les Chutes d’Iguazu. Je suis également de plus en plus charmée par la Nouvelle-Zélande. Bref, comme vous pouvez le remarquer il est très difficile de choisir.

Se faire de nouveaux amis au Paraguay

Se faire de nouveaux amis au Paraguay

On me demande aussi souvent si je n’ai jamais eu peur, s’il ne m’est rien arrivé sur la route, si je n’ai pas eu de galères. J’ai été très chanceuse, mais il ne m’est rien arrivé et je ne me suis jamais sentie en danger. Bien sûr, j’ai des anecdotes de voyage, mais rien de dangereux pour le moment. Je suis tombée malade une fois (des problèmes d’acclimatation en Colombie), je me suis fait piquée par des insectes un nombre incalculable de fois et les allergies ont suivies. J’ai pas mal de problèmes à trouver du Couchsurfing et parfois il est dur de trouver un logement dans certains lieux. J’ai de belles histoires de transport à raconter, quelques histoires drôles de dortoirs aussi. J’ai visité les États-Unis en plein shutdown. Internet n’est jamais hyper stable non plus et parfois il n’y a pas d’huile dans les auberges de jeunesse! 🙂 Bref, comme vous pouvez le voir mes problèmes pratiques ne vont jamais bien loin. Je touche du bois!

Retour sur les routes à Santiago du Chili

Retour sur les routes à Santiago du Chili

Voilà, six mois de voyage que je ressens aujourd’hui comme un commencement, comme le début de l’aventure. Je me sens également plus sage, plus à même de faire face à la suite du voyage. Forcément, quand je suis partie je n’avais jamais été en dehors de pays occidentaux et je n’avais jamais voyagé plus qu’une semaine à la suite! C’est parti pour les six prochains mois!

Vivre des aventures uniques en Nouvelle-Zélande

Vivre des aventures uniques en Nouvelle-Zélande

Si vous avez des questions sur le voyage, les aspects pratiques ou autre, n’hésitez pas!

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog