Après El Chaltén, je redescendais vers le sud pour faire mes premiers pas au Chili, au cœur de la Patagonie chilienne, dans la petite ville de Puerto Natales et surtout au cœur de l’impressionnant parc national Torres del Paine.

Puerto NatalesPuerto Natales

Puerto Natales est une petite ville tranquille à la frontière avec l’Argentine. A l’arrivée, elle peut paraître un peu austère et peu entretenue avec ses baraques de toutes les couleurs en guise de maisons. C’est un port de pêche qui est aussi la ville de départ et d’arrivée pour les différentes randonnées dans le parc national Torres del Paine. J’y ai passé une semaine très agréable et j’ai appris à apprécier cette petite ville tranquille, sa rivière, son ballet de nuages quotidien, ses sympathiques cafés et restaurants et ses petites rues colorées. Elle avait pour moi des faux airs d’Ushuaïa.

Puerto NatalesLa différence avec l’Argentine ne fût pas vraiment marquante et je dû simplement m’habituer à une nouvelle monnaie, à des prix beaucoup plus élevés et à un espagnol beaucoup plus difficile à comprendre (rapidité et argot).

Torres del PaineDSC07478_edited

Ne pas faire le W à Torres del Paine

La plupart des routards qui se rendent dans le coin partent en trek de quatre jours minimum dans le parc Torres del Paine, la majorité privilégiant le circuit dit “W”. J’avoue que j’ai longtemps hésité à me joindre à la masse des backpackers faisant ce choix, avant de m’admettre à moi-même que je n’étais pas du tout prête pour une telle aventure, ayant à peine quelques randonnées derrière moi. Bien m’en a pris car je n’aurai jamais été capable de faire le circuit seule, sans expérience, avec les aléas du temps et surtout avec un énorme sac sur le dos. De plus, entre les navettes, les locations d’équipement, le prix des emplacements de camping, le prix d’entrée du parc et la nourriture, l’aventure peut revenir très chère.

J’avoue qu’après coup, je me suis bien demandée d’où venait ce comportement grégaire des routards, à tous vouloir cocher le « W » de leur liste, même ceux qui n’ont aucune expérience de trekking dans un endroit certes, très beau, mais aussi très cher, où les chemins sont vraiment envahis de marcheurs plus ou moins expérimentés durant la haute saison et où l’on essaye de soutirer le plus d’argent possible aux touristes. N’y-a-il pas d’autres endroits sur terre où les voyageurs pourraient mieux assouvir leurs envies de nature et de trekking, à moindre coût, avec moins de monde sur les sentiers et dans des paysages tout aussi beaux?

Lucie à Torres del PaineJe m’égare quelque peu, car je souhaiterais aujourd’hui présenter quelques manières alternatives de visiter le parc de Torres del Paine et ce sans faire le W ou le O.

Visiter le parc de Torres del Paine autrement : prendre le bus des touristes

Certes, ce n’est pas du tout une manière de voyager que j’apprécie, mais cela permet parfois d’accéder à certains endroits plus facilement, notamment lorsque l’on est pas un as de la randonnée. C’est donc ce que j’ai choisi de faire le premier jour. Plusieurs agences et auberges de jeunesse proposent cette excursion en ville. Pour 22,000 pesos chiliens, j’avais donc le droit à une journée d’excursion dans le parc, à l’exclusion des billets d’entrée et du repas de midi bien sûr. Dans le bus, il n’y avait que des personnes âgées ou des personnes peu motivées pour la randonnée. Nous avons commencé par un arrêt à la Cave du Mylodon, une cave dans laquelle a été découverte au 19e siècle un bout de peau de Mylodon et qui s’avéra très intéressante. Malheureusement, comme tout tour touristique, il faut suivre le rythme du groupe et l’emploi du temps de la compagnie et ne pas s’attarder. Ensuite, notre prochaine destination était le parc, où nous avons fait de nombreux arrêts photos, dans des endroits tous plus beaux les uns que les autres, une pause pique-nique dans un cadre idyllique et un arrêt marche de 30 minutes seulement sur notre dernière étape. Je suis heureuse d’avoir pu voir différents endroits du parc, d’avoir eu quelques informations par notre guide et d’avoir pu approcher au plus près de guanacos, mais c’est définitivement une manière de voyager qui me frustre et m’empêche d’aller à mon rythme et d’apprécier les lieux en toute sérénité. Je comprends donc bien l’attrait de la randonnée.

Torres del Paine DSC07533_edited Torres del Paine

Visiter le parc national Torres del Paine différemment: faire une randonnée d’une journée

C’est le choix que j’ai fait le deuxième jour. J’ai pris la première navette le matin en compagnie de Danielle et Rich de mon auberge de jeunesse et de centaines de jeunes partant en trekking. Arrivés à l’entrée principale, nous avons ensuite pris une autre navette pour nous emmener au point de départ de la randonnée de la journée, la randonnée des Torres.

Début de la randonnée des TorresRandonnée d'une journée à Torres del PaineIl faisait beau et chaud ce jour-là et nous avions donc une vue magnifique sur les montagnes alentours. Autant dire que la randonnée fût très difficile, car elle se caractérisait par de grandes montées dès le début, sur un terrain parfois glissant et périlleux (qui le fût encore plus au retour). Je ne vois pas vraiment comment j’aurai pu faire cela avec un gros sac sur le dos. Quoiqu’il en soit, les vues étaient très belles, le parc magnifique et la randonnée bien agréable, malgré les hordes de randonneurs et la difficulté du parcours. Nous ne pensions pas avoir le temps de finir la randonnée, alors nous avons fait demi-tour sur la dernière ligne droite, mais finalement, il y avait largement le temps vu que nous avons eu le temps de faire une petite sieste dans l’herbe, de boire un verre à un hôtel et d’attendre la navette du retour pendant très longtemps.

Lucie à Torres del Paine Avec Danielle et RichQuelque soit le chemin choisi (la carte donnée à l’entrée vous aidera à faire votre choix), une randonnée d’une journée est une très bonne option pour vraiment apprécier le parc et en avoir un bon avant-goût, pour peut-être partir plus longtemps la prochaine fois.

Torres del Paine

Visiter le parc national de Torres del Paine en voiture

Certains choisissent l’option de louer une voiture et d’explorer ainsi le parc à leur guise. C’est une excellente option si vous êtes à plusieurs, qui vous permettra d’être flexibles dans vos visites, de ne pas avoir à vous soucier des horaires de bus et de pouvoir faire plusieurs petites ou grandes randonnées dans différents endroits du parc sur un ou plusieurs jours.

Torres del Paine

Faire de l’autostop

Je n’ai pas testé l’auto-stop là-bas, mais je pense que je ferais cela lors de mon prochain voyage dans la région. L’auto-stop vous permettra de vous rendre au parc facilement et également d’aller à un point ou à un autre pour commencer un nouveau bout de randonnée dans le parc!

Avoir une base dans le parc de Torres del Paine

Une option peut-être un peu plus coûteuse est d’avoir une base dans le parc, que ce soit dans un des hôtels, dans un refuge ou dans un des campings et de faire vos randonnées à partir de cette base sans avoir à porter votre sac. C’est une option qui m’attire vraiment pour ma prochaine visite du parc.

Torres del Paine

Faire une excursion à cheval ou en kayak

Plusieurs compagnies en ville proposent d’explorer le parc différemment avec un guide à cheval ou en kayak. Si vous en avez les moyens, il s’agit probablement d’aventures uniques et l’occasion de sortir des sentiers battus.

Torres del Paine

Informations pratiques pour visiter Torres del Paine autrement

Prix d’entrée du parc: 18 000 pesos pour les étrangers. Pensez à faire tamponner votre ticket si vous ne faites pas de trekking sur plusieurs jours; ce qui vous permettra d’entrer trois jours d’affilée dans le parc en ne payant qu’une fois.

Prix de la navette: 10 000 pesos aller-retour

Prix de la navette à l’intérieur du parc: 3 500 pesos

Prix de la journée touristique sans lunch ou entrée dans les attractions: 22 000 pesos

Prix d’entrée à la Cave du Mylodon: 3 000 pesos

La manière la moins chère de visiter le parc est probablement de se baser à Puerto Natales, de faire de l’auto-stop chaque jour pour se rendre au parc (en pleine saison, il y a beaucoup de monde qui s’y rend), d’avoir son ticket trois jours, de faire du stop à l’intérieur du parc et de faire ainsi différentes randonnées, même si certaines ne sont accessibles que sur plusieurs jours.

Logement: A Puerto Natales, j’ai séjourné dans une auberge de jeunesse vraiment extra. Bien située, avec un excellent wifi, très cosy et chaleureuse, avec des gens très sympathiques, des salles de bain propres, des grands casiers, un propriétaire adorable, un petit-déjeuner délicieux (il y a même du Nutella!) et des lits accueillants, il s’agit de l’auberge de jeunesse Kaweskar, pour la modique somme de 11500 pesos chiliens.

Vous pouvez trouver d’autres options de logement à bon prix à Puerto Natales ou Torres del Paine en allant chercher sur ce site et celui-ci.


Partage et épingle cet article sur Pinterest:

Visiter Torres del Paine autrement au Chili et ce sans faire de trek, sans faire le W ou le O: options alternatives et faciles

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog