Après une pause d’un mois et demi en France, je reprenais, le cœur lourd, les routes du monde. Mon assurance (World Nomads) a pris en charge mon billet d’avion pour rentrer en urgence en France, ainsi que mon billet pour retourner sur la route, au point où j’étais censée être à la date dite. J’avais donc demandé un billet pour Santiago du Chili, afin de pouvoir prendre l’avion pour la Nouvelle-Zélande, comme prévu, et de finir en bonne et due forme mon étape sud-américaine. Pour recommencer en douceur ce voyage, j’avais loué un appartement via Airbnb. Je n’étais pas prête à me réintégrer directement dans la vie de routarde, j’avais besoin de calme et de solitude. J’avais besoin de prendre mon temps, de réapprendre à voyager et de me retrouver avec moi-même.

Quartier Paris Londres

Quartier Paris Londres

Quartier Paris Londres

Je suis restée à Santiago du Chili durant quatre jours. De la ville, j’aurais vu peu de choses. J’ai erré dans différents quartiers (le centre-ville, le quartier Paris-Londres, le quartier d’affaires…), escaladé quelques collines pour apercevoir la ville vue d’en haut à travers le nuage de pollution, visité quelques églises, vu une amie rencontrée au Sud du Chili, dégusté de nombreux mote con huesillos (la grande découverte culinaire de mon voyage au Chili!) et j’ai passé beaucoup de temps dans mon joli petit studio à regarder des séries et écouter la ville vivre autour de moi. Je n’ai pas eu la force de faire plus pour ce nouveau commencement. Je me suis tout de même rendue compte que Santiago est une ville que je pourrais appréciée, où je pourrais même vivre quelques temps et où je reviendrais avec plaisir.

Quartier Paris Londres Quartier Paris LondresSantiago

Vue depuis le Cerro Santa Lucia

Vue depuis le Cerro Santa Lucia

La vie au Chili et particulièrement à Santiago est un peu chère, mais la ville regorge de petits cafés, restaurants et bars sympathiques, de nombreux parcs, de mignonnes petites ruelles, de marchés, etc. Les gens sont également adorables et la vie culturelle semble assez développée. Tout à fait le genre de ville qui me correspond…

Derrière le quarier d'affaires Derrière le quarier d'affaires

Vue depuis le Cerro San Cristobal

Vue depuis le Cerro San Cristobal

Vue depuis le Cerro San Cristobal

Vue depuis le Cerro San Cristobal

Cerro San Cristobal

Cerro San Cristobal

Et voilà pour Santiago. Quatre jours calmes, quatre jours de repos, quatre jours pour ré-apprivoiser mon voyage. Il me faudra encore quelques semaines pour réaliser que j’ai fait le bon choix de repartir, mais une chose est sûre, j’étais prête à vivre ce tour du monde encore plus pleinement qu’auparavant. La vie est trop courte et ce voyage est tout pour moi. Carpe diem, pas d’hésitation, aucun regrets. Mon tour du monde 2.0.

Mote con huesillos et un petit gourmande

Mote con huesillos et un petit gourmand

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog