ChristchurchChristchurch a été une de mes premières étapes en Nouvelle-Zélande. Après Auckland, j’avais décidé de commencer mon Aventure Kiwi dans l’île du Sud, pour profiter pleinement du beau temps de l’automne, avant de remonter vers le Nord à l’approche de l’hiver. En y réfléchissant, j’ai fait le bon choix d’itinéraire et j’ai eu beaucoup de chance pour la météo. La ville de Christchurch est presque une étape obligée pour ceux qui voyagent dans l’île du Sud, que ce soit pour un passage en avion, en bus ou en voiture, car c’est un véritable plaque tournante de transports. Pour ma part, j’y ai passé un jour et une nuit au début de mon voyage et une courte nuit à la fin. J’y retournerai avec grand plaisir pour explorer la ville plus en profondeur, ses différents quartiers, les nouveaux quartiers, les musées, les quartiers détruits, les quartiers à reconstruire…

Christchurch Christchurch Christchurch ChristchurchDepuis la série de séismes en 2010 et 2011, la ville a complètement changé de visage. Elle est en phase de permanent construction / reconstruction et ses habitants essaient vaillamment de sauver le plus de bâtiments possibles, dont la cathédrale, qui est en très mauvais état. Nombreux sont les voyageurs qui passent à Christchurch en coup de vent et frissonnent devant une ville qui leur paraît bien déprimante. Je n’ai pas fait exception et suis passée trop rapidement à Christchurch. Pourtant, la ville ne m’a finalement pas paru si déprimante que cela. Certes, de nombreux bâtiments sont détruits dont la cathédrale, certes il y a également plusieurs quartiers désertés et de nombreuses zones en friche, mais l’on peut clairement voir le début d’une renaissance et une forte volonté des habitants de voir leur ville survivre malgré tout.

Christchurch Christchurch Christchurch Christchurch ChristchurchJ’ai passé une après-midi à explorer différents quartiers et j’ai été vraiment surprise par Christchurch. Je ne m’attendais pas à tant voir les dégâts du séisme après tant d’années. La ville est encore marquée, mais dans de nombreux endroits, la vie et l’espoir sont encore bien là. Il y a de nombreux parcs à Christchurch, plusieurs mémoriaux, différents projets artistiques (street art, jardin musical, etc.), une église construite en carton et surtout un petit centre-ville reconstruit en containers avec de jolies petites boutiques, marchés, animations, nourriture de rue, etc. On sent clairement que les récents évènements ont renforcé un esprit artistique et entrepreneurial et une force chez ses habitants et que la ville n’a pas dit son dernier mot.

Christchurch Christchurch Christchurch Christchurch Christchurch Christchurch ChristchurchJ’ai aussi eu l’occasion de visiter un musée assez unique, le Centre International de l’Antarctique de Christchurch, qui outre être un centre de recherche pour l’Antarctique et le point de départ d’expéditions polaires depuis la Nouvelle-Zélande, est un musée ludique à la découverte du septième continent. Ballade en hägglung pour simuler le terrain de l’Antarctique, simulateur de froids, film 4D, informations sur les recherches et le tourisme en Antarctique, exposition de photographies, salles sur les explorateurs polaires et même rencontre avec des manchots. Ces manchots pygmées sont handicapés d’une manière ou d’une autre. Le centre les recueillent et si possible les réhabilitent pour la vie sauvage. Lors de votre visite, il est possible de rencontrer une des employés qui vous racontera plein de choses sur ces adorables petites bêtes, tout en les nourrissant. J’ai beaucoup apprécié cette visite, qui m’a replongé de manière enfantine et rigolote dans mon aventure de l’Antarctique. Pour les novices, c’est une chouette première approche.

ManchotFinalement, Christchurch n’est pas une ville morte et peut être très intéressante à visiter pour quelques jours. Je vous recommande de vous y arrêter si vous avez un peu de temps…

Informations pratiques

Pour dormir, j’ai vraiment apprécié l’ambiance et le confort de Around the World Backpackers, juste à côté de l’arrêt de bus Intercity, parfait pour les bus arrivant tard et partant tôt et tout prêt du centre-ville. L’ambiance y est très sympa, il y a tout ce qu’il faut, les chambres sont confortables, il y a même le Wifi gratuit (ce qui est assez rare pour être noté en Nouvelle-Zélande). Ils organisent des barbecues, où nous avons même eu de la très chouette musique live. Une adresse à retenir!

Pour plus d’informations et les tarifs du International Antartic Center, c’est par ici. Le centre est situé juste à côté de l’aéroport et est donc un arrêt parfait en route ou depuis l’aéroport. Il y a des casiers à l’entrée du musée et une navette gratuite qui fait l’aller-retour avec la ville.

Je tiens à remercier l’équipe d’Explore NZ pour leur accueil chaleureux. Cependant, toutes opinions et photographies me sont propres. Pour plus d’informations sur la Nouvelle-Zélande, n’hésitez pas à vous rendre sur ce site.

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog