Visiter Mompox en Colombie

Après ma pause relaxation à Palomino, je n’étais pas encore tout à fait prête à reprendre les chemins touristiques et voulais aller faire un petit tour hors des sentiers battus à Mompox, une petite ville de Colombie. J’ai eu beau demander autour de moi, personne n’a voulu se joindre à moi pour cette aventure et c’est donc en solo que je suis partie à la découverte de cette ville qui n’existe pas selon Gabriel Garcia Marquez.

Arrivée à Mompox en Colombie

Mompox, une ville de Colombie toute droite sortie d’un roman de Garcia Marquez

Si Gabriel Garcia Marquez a affirmé que la ville n’existait pas, c’est peut-être parce qu’il est si difficile de s’y rendre. Il y a plusieurs options dont une combinaison de bus, pick-up et bateaux depuis Medellín, Carthagène des Indes, Bucaramanga et Santa Marta. J’ai pour ma part choisi l’option de facilité en prenant un transport de porte à porte depuis Santa Marta. Le mini-bus est venu me récupérer à mon auberge de jeunesse à 3 h du matin et après avoir fait plusieurs détours dans les quartiers de Santa Marta pour récupérer marchandises, passagers et essence, nous avons entamé ce qui serait l’un de mes pires trajets en bus de ce tour du monde. Le collectivo était beaucoup trop plein et c’est, écrasée entre une vitre et une maman et son bébé que j’ai fait ce voyage de plus de 10 heures sur une route complètement « cabossée » (c’est un euphémisme). Après une crevaison, des détours dans les villages locaux et une traversée de la rivière en bateau, je suis enfin arrivée à Santa Cruz de Mompox, épuisée, mais ravie.

Santa Cruz de Mompox, église

La ville se situe sur une île sur la rivière Magdalena, ce qui en rend l’accès très difficile. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle a préservé son histoire et son mode de vie. Classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, Mompox est une cité coloniale du 16e siècle extrêmement bien préservée. Si Mompox n’existe pas selon Garcia Marquez, elle est pourtant la représentation idéale des villes du romancier (notamment de Macondo) et un petit bijou de réalisme magique.

Mompox, Colombie

Il n’y pas eu d’événement magique lors de mon séjour là-bas, mais il suffit d’ouvrir grand les yeux et le cœur pour ressentir la magie des lieux. Mompox est une petite ville endormie, où il est rare de croiser des touristes, mais où il est fréquent de rencontrer des chats se reposant à l’ombre ou sur les pierres tombales du cimetière. En pleine journée, il fait bien trop chaud et les habitants se réfugient dans leurs demeures coloniales ou sur un fauteuil à bascule pour profiter de l’heure de la sieste. Les rues se remplissent à nouveau le soir sur les places du village d’enfants et de familles venus apprécier le coucher de soleil et la fraîcheur de la soirée. A Mompox, l’on vit lentement, l’on vit hors du temps. Tout voyageur en visite verra son rythme de visites ralentir et apprendra à se reposer, à observer les environs et à se balancer sur un fauteuil à bascule, faisant ainsi l’espace de quelques jours, une parenthèse dans son voyage.

Mompox, Colombie

Mompox, Colombie

Mompox, Colombie

Un lieu idéal pour rencontrer des locaux

En voyage, il n’est pas toujours facile de rencontrer des locaux. Mompox, de par son isolation est parfaite pour cela. Il y a peu de touristes qui viennent dans cette ville colombienne et les habitants sont donc très accueillants et curieux. Promenez-vous en ville, asseyez-vous à l’ombre d’un bâtiment, mangez à la terrasse d’un restaurant, bouquinez sur un banc et il y a de fortes chances que l’on vous sourira, vous dira bonjour, vous parlera ou vous invitera pour découvrir l’intérieur des belles demeures coloniales. J’observais un joli oiseau en cage accroché à la porte d’une boutique, quand le propriétaire m’invita pour découvrir son atelier et le travail des orfèvres. Une bien belle rencontre!

Travail d'orfèvres, Mompox, Colombie

Un passage incontournable: le jardin botanique. Ce n’est pas vraiment un jardin botanique et il faudra sans doute demander votre chemin dans la rue pour le trouver, mais c’est une visite à ne pas manquer. Le jardin semble à première vue envahi par les mauvaises herbes, mais il comprend en fait d’innombrables plantes médicinales que Don Ernesto, le propriétaire, une véritable encyclopédie vivante, sera ravi de vous expliquer en détails. N’hésitez pas à lui laisser un petit pourboire à la fin, le jardin botanique est menacé de fermeture.

Mompox, Colombie

Un tour en bateau dans la mangrove

Tour bateau, Mompox, Colombie

Lorsque vous avez fini d’explorer les rues et églises de Mompox, il est temps d’aller faire un tour en bateau dans la mangrove et sur la rivière Magdalena. Partez dans l’après-midi pour pouvoir voir le coucher du soleil au retour. Une balade en bateau dans la mangrove de Mompox, c’est la chance de voir des paysages absolument magiques, d’observer de nombreux oiseaux et iguanes, de voir plusieurs villages de pêcheurs et les pêcheurs et de faire un petit plongeon rafraîchissant dans la rivière avant d’admirer le coucher du soleil. Une jolie excursion que je vous recommande vivement!

Tour bateau, Mompox, Colombie

Tour bateau, Mompox, Colombie

Tour bateau, Mompox, Colombie

Tour bateau, Mompox, Colombie

Tour bateau, Mompox, Colombie

Tour bateau, Mompox, Colombie

Tour bateau, Mompox, Colombie

Tour bateau, Mompox, Colombie

Tour bateau, Mompox, Colombie

Tour bateau, Mompox, Colombie

Tour bateau, Mompox, Colombie

Alors tentés par une aventure magique à Mompox?

Informations pratiques pour visiter Mompox

Si vous souhaitez voyager de porte à porte comme moi, contactez Omaira un ou deux jours à l’avance au 311 414 8967: cela coûtera environ COP$70 000 pour huit heures de trajet entre Santa Marta et Mompox. Pour faire Mompox-Carhagène, contactez Toto Express (totoexpress2@hotmail.fr): cela sera environ COP$75 000 et la voiture est plus confortable et la route moins cabossée que depuis Santa Marta.

J’ai séjourné à La Casa Amarilla qui a des propriétaires très sympathiques, un joli patio, de belles chambres doubles et peut vous arranger la sortie en bateau et le transport vers et depuis Mompox. Le dortoir est un peu douteux, alors faites-vous plaisir si vous le pouvez.

Pour réserver votre logement à l’avance à Mompox (recommandé!), allez faire un tour sur Hostelworld et/ou Booking.

Pour manger, boire un verre ou danser la salsa, rendez-vous sur les places de la ville ou le long de la rivière. Comedor Costeno fait de délicieux poissons le midi.

Avez-vous eu la chance de visiter MOmpos? Racontez-nous tout!


Partage et épingle cet article sur Pinterest:

Mompox ou la ville qui n'existait pas en Colombie. Un rêve éveillé, des instants magiques à découvrir absolument!

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog