Jusqu’au printemps dernier, je n’avais jamais mis les pieds en Corse et je ne pouvais me résoudre voir seulement Ajaccio lors du Salon des Blogueurs de Voyage. Je n’étais pas la seule à souhaiter avoir un petit avant-goût de l’Île de Beauté, sans toutefois se ruiner et c’est à 5 que nous sommes finalement partis deux jours à l’aventure sur les routes de la Corse. Deux jours pour un road-trip en Corse, c’est bien trop court, mais cela donne envie de revenir bien plus longtemps.

Un road-trip corse en Kangoo

De la bonne humeur, un Kangoo cinq places, un sacré barda, une vague idée d’itinéraire, de la musique, un guide, trois tentes et quelques bananes en poche et nous étions prêts pour l’aventure. Enfin, c’est ce que l’on croyait…

Un road-trip corse

La première nuit au camping d’Ajaccio fût calme, mais frileuse. Quelle idée de venir camper au début du moi de mai en Corse sans sac de couchage adéquat me direz-vous… Nous nous sommes requinqués avec un bon petit-déjeuner, avant de prendre la route. Conductrice désignée, j’avais déjà failli nous tuer la veille dans les rues d’Ajaccio, en essayant d’éviter les dangers de la route corse (ils sont fous ces Corses), en grillant un feu rouge, en essayant de garer notre monstre Kangoo et en nous perdant dans la cambrousse. Je ne suis pas la conductrice la plus rassurée, mais bizarrement, je me retrouve toujours au volant en road-trip!

Un road-trip corse

Nous avons réussi à trouver notre chemin jusqu’à Bocognano, un petit village au cœur des montagnes pour une sortie canyoning décoiffante. C’est là que Mathieu nous quitte pour repartir et nous repartons à quatre. Quelques heures plus tard, épuisée, je reprenais le volant. Nous avions dans l’idée de traverser le centre de la Corse et de redescendre vers le Sud pour visiter la côte le lendemain. La route était belle, mais la route était longue. Pensez à prévoir du temps additionnel pour votre road-trip corse, car ce n’est pas simple, surtout si vous n’êtes pas habitués des routes de montagne. Minuscules routes, routes abîmées, virage à 180°C, cela monte, cela descend, croisement avec un bus sur une seule voie… on a tout eu et mieux vaut ne pas avoir le vertige. Quoiqu’il en soit, cette Corse sauvage, cette Corse si peu visitée est sublime et mériterait bien quelques jours d’exploration de plus…

Un road-trip corse

Un sublime coucher de soleil tombe sur la côte et nous conduisons encore et toujours pour nous rapprocher de Bonifacio. Notre guide de voyage conseille un camping sympa pas très loin et nous nous y dirigeons. Après la nationale, il faut reprendre des petites routes sinueuses, remonter dans des collines désertiques et puis redescendre vers la mer. Nous sommes toutes excitées, car le camping va être dans un endroit paradisiaque. Nous passons un petit village, nous passons parmi des villas et des villages vacances de luxe et nous redescendons vers la mer. Il n’y a plus grand chose et pas l’ombre d’un camping. Et puis nous arrivons au bout de la route, devant un panneau « Interdit de camper »… L’hilarité nous gagne, même si je n’en peux plus de cette route sans fin.

Un road-trip corse

Sorti de nulle part et de la nuit, un petit papi vient nous parler. Nous lui expliquons notre situation et ils nous annoncent que le camping que nous cherchons est fermé. « Vous savez mesdemoiselles, la haute saison ne commence qu’en juillet ici! ». Il passe un appel et tous les campings du coin semblent être fermés, mais une dame veut bien nous louer un studio. J’avoue que la perspective de dormir dans la Kangoo rempli à rabord, avec les courbatures du canyoning ne me tentait pas vraiment ce soir-là… Nous reprenons donc la route, en direction de ce fameux studio, qui s’avère être très sympa et nous nous offrons une bonne nuit de sommeil.

Un road-trip corse à Bonifacio

Le lendemain, direction Bonifacio, à la pointe de la Corse. Nous commençons par une promenade en bateau, ultra-touristique, mais dans des paysages de rêve. L’eau est bleu turquoise, les falaises blanches tombent de manière tranchée dans la mer et l’horizon ensoleillé est magnifique. Nous distinguons au loin la Sardaigne. Ah là là, c’est un autre monde ici, on se croirait presque dans les Caraïbes.

Un road-trip corse à Bonifacio

Un road-trip corse à Bonifacio

Un road-trip corse à Bonifacio

Un road-trip corse à Bonifacio

Un road-trip corse à Bonifacio

Le village de Bonifacio est adorable et nous prenons plaisir à explorer ses petites ruelles, tout en dégustant une délicieuse glace à la myrthe et au brocciu (peut-être la meilleure glace de ma vie). Cela reste très très touristique, mais la promenade est agréable. Nous reprenons la route d’Ajaccio, qui s’avère moins compliquée que celle de la veille et longeons des points de vue magnifiques.

Un road-trip corse à Bonifacio

Un road-trip corse à Bonifacio

Un road-trip corse à Bonifacio

Un road-trip corse à Bonifacio

Un road-trip corse à Bonifacio

Ce road-trip corse fût bien trop court et j’ai hâte de venir faire le tour de la Corse en voiture ou en stop, à la découverte de cette magnifique île et de toutes ses richesses…

Un road-trip corse à Bonifacio

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog