Magie et gauchos en ArgentineAprès ma première excursion dans la Province de Buenos Aires et dans la Pampa, j’avais bien envie de recommencer et c’est grâce à Solange et Luis que cela a pu se réaliser! Depuis que je suis à Buenos Aires, je prends contact avec des gens sur Couchsurfing pour boire un café ou partager quelques bons moments dans la ville et j’ai vraiment pu rencontrer des gens supers, voir l’Argentine à travers leurs yeux, danser le tango, boire du maté, parler espagnol et me faire de nouveaux amis.

Sol et Luis ont décidé de m’emmener à la découverte de la province le temps d’un road-trip d’une journée. Ils adorent voyager, partager et découvrir et cette excursion d’une journée avec eux était tout simplement top.

Nous prenons la route un mardi et faisons le trajet d’un peu plus d’une heure et demi qui nous sépare de San Antonio. Nous discutons, traversons la campagne, buvons des quantités impressionnantes de maté, écoutons Manu Chao et voyons passer des chevaux… C’est un peu l’image du road-trip idéal et la transition parfaite vers le monde de San Antonio de Areco.

San Antonio de Areco

Nous commençons par une étape à Vagues, un de ces villages semi-abandonnés, un de ces pueblos magicos, où le temps semble pour toujours figé. Nous sommes un mardi et tout est fermé. Nous visitions la gare abandonnée et ses wagons et nous nous amusons à prendre quelques photos.

Vagues, un pueblo magico de Buenos Aires

Vagues, un pueblo magico de Buenos Aires

Vagues, un pueblo magico de Buenos Aires

Vagues, un pueblo magico de Buenos Aires

Vagues, un pueblo magico de Buenos Aires

Lorsque nous nous apprêtons à repartir, Sol remarque un petit magasin d’antiquités, juste en face de la gare et à côté d’un hôpital psychiatrique (semble-t-il), qui paraît fermé. Nous frappons à la porte et Elsa nous ouvre les portes de sa maison et de son magasin. L’avant du magasin est tout a fait normal et composé d’un bric-à-brac intéressant. En discutant un peu, Elsa nous fait passer chez elle et sa maison toute entière est faite d’anquités, du lit du 17e siècle, à la baignoire antique, en passant par les casseroles et les tableaux… Comment pouvoir vivre dans une telle maison, sans avoir peur des fantômes? Elsa nous raconte qu’elle est médecin légiste et qu’elle souhaite vendre sa maison. Elle a un grand jardin et un chien. Il y a un chat siamois attaché à une chaise. Il y a aussi quelques drapeaux allemands, notamment à son poignet et tant d’autres objets incongrus…

Chez Elsa à Vagues, pueblo magico de Buenos Aires

Chez Elsa à Vagues, pueblo magico de Buenos Aires

Nous quittons Elsa, étonnés de cette rencontre formidable, sortie tout droit d’un livre de contes. Nous nous demanderons toujours quelle est véritablement l’histoire d’Elsa et pourquoi elle vit ainsi à Vagues…

Prochain arrêt, San Antonio de Areco. La petite ville est bien tranquille et bien mignonne. Nous commençons par la cathédrale et remarquons qu’elle a été fondée le 23/10, le jour exact de notre visite! De manière tout à fait involontaire, nous avons débarqué à San Antonio le jour de la fête du village: quelle chance!

San Antonio de Areco, Provincia de Buenos Aires

San Antonio de Areco, Provincia de Buenos Aires

Un petit asado dans un restaurant typique aux jolies décorations anciennes (La Esquina de Merti) pour nous requinquer et nous sommes prêts pour l’exploration de la ville, de ses rues et de ses bâtiments anciens. Nous faisons un tour à la rivière pour visiter le vieux pont, qui me laisse plutôt de marbre et traversons pour visiter le joli et intéressant musée de Ricardo Güiradldes et sa collection Gaucho. Nous tentons d’aller faire un tour ensuite au musée d’art Las Lilas, mais le prix de 100 pesos nous dissuade. Il y a un kiosque d’informations touristiques sur la place principale, où l’on pourra vous parler de tous les musées de la ville.

Asado en Argentine

Solange et Luis à San Antonio de Areco

Cliché du gaucho argentin

San Antonio de Areco, Argentine

San Antonio de Areco, Argentine

San Antonio de Areco, Argentine

Nous explorons ensuite un peu la ville, avant de faire un arrêt goûter à La Olla de Cobre, pour du chocolat et des alfajores à tomber par terre.

San Antonio de Areco, Argentine

San Antonio de Areco, Argentine

17h, et la fête du village commence par un défilé général. Je veux surtout voir le défilé de chevaux et de gauchos, qui ont sorti leur plus beaux attraits pour l’occasion! Quel spectacle!

Fête du village à San Antonio de Areco

Fête du village à San Antonio de Areco

Fête du village à San Antonio de Areco Fête du village à San Antonio de Areco

Fête du village à San Antonio de Areco

Nous nous éclipsons ensuite à Duggan à 8km de là pour le coucher du soleil. Duggan m’a beaucoup plu. Il n’y a rien, à part quelques maisons, des pistes de terre, un poste de police (allez savoir pourquoi!), une jolie église et une gare abandonnée et c’est vraiment le lieu parfait pour voir le soleil se coucher et ressentir la magie des lieux!

Notre équipe de road-trip à San Antonio de Areco

Lucie à Duggan

Sur la route de Duggann

Duggan

Duggan

Duggan

Duggan

Duggan

Nous retournons à San Antonio, car la fête continue et c’est le moment de la peña, une soirée typique de cette campagne, où l’on danse des danses traditionnelles sur des musiques entraînantes! C’est la fête au village! L’asado tourne à fond, les gauchos papotent, cela danse, cela chante… Quelle soirée! Nous rencontrons Gonzalo et discutons un moment avec lui autour d’un Fernet-Coca de tout et de rien, de politique et de la vie à la campagne. Gonzalo porte ses plus beaux atours et se pose ce soir-là comme digne descendant des gauchos. Il n’y a certes plus de gauchos, mais la tradition est encore bien vivante et San Antonio de Areco avait ce jour-là fait un bond dans le passé!

Pena à San Antonio de Areco

Gonzalo, un gaucho moderne

Un Fernet-Coca avec un gaucho

Direction El Boliche de Bessonart, un bar typique et ancien, où s’alignent de vieilles bouteilles poussiéreuses, des photos d’aujourd’hui et du passé et où les hommes portent le béret. Les femmes sont rares, l’ambiance est extrêmement typique et nous faisons un peu tâche avec nos blousons de cuir et nos baskets. Je me sens soudain comme une porteña, venue prendre l’air de la campagne pour la journée. Une délicieuse picada et quelques bières plus tard et il est temps de retourner à Buenos Aires et de faire nos adieux.

El Boliche de Bessonart

Picada à El Boliche de Bessonart

Ce road-trip fût une de ces journées incroyables, une journée surréelle où tout s’enchaîne comme dans un rêve, comme dans un conte de fées au pays des gauchos, le temps de quelques heures, hors du temps. Bien loin de Buenos Aires, San Antonio de Areco est très touristique, mais c’est l’endroit parfait pour avoir un aperçu des traditions et de la vie des gauchos, pour voyager dans le temps pour un jour ou plus, pour vivre des aventures incroyables et inattendues, pour s’imprégner de l’ambiance gaucho et tout simplement pour découvrir la campagne argentine! A ne manquer sous aucun prétexte!

 

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog