Où dormir à Tokyo?

Que vous veniez à Tokyo en week-end, en escale, pour le début d’un PVT, pour y vivre, en voyage d’une ou deux semaines, pour la saison des cerisiers, pour un concert, pour visiter la ville ou pour toutes autres occasions, vous allez avoir besoin de vous loger pour une nuit ou plus! Et ce n’est vraiment pas facile de s’y retrouver et de savoir où dormir à Tokyo! Après deux voyages à Tokyo, une fois pour une semaine et une fois au début de mon PVT pendant un mois et demi, je commence à bien connaître la ville. J’ai eu l’opportunité de tester de nombreux hébergements et quartiers différents lors de ces séjours. C’est l’occasion parfaite pour moi de vous en parler et de vous conseiller pour votre recherche de logement à Tokyo, que vous souhaitiez une option à petit budget, une option gratuite, quelque chose d’original, une simple base pour explorer la ville, quelque chose de plus luxueux ou une solution pour vos premières semaines en PVT au Japon. Suivez le guide!

Trouvez les vols les moins chers pour venir à Tokyo et au Japon, hors saison et même pendant la période des Sakura, à partir de 400€ aller-retour!

Réserver votre logement à Tokyo à l’avance

Quoiqu’il arrive, ne faites pas comme moi et essayez de vous organiser à l’avance pour réserver votre logement à Tokyo. Entre les vacances japonaises, chinoises, coréennes, taïwanaises, les jours fériés, les festivals, les touristes étrangers et autres célébrations, les options peuvent vite disparaître. J’ai rencontré des voyageurs sans logement pour le Nouvel An par exemple.

Si vous voyez que les options sont limitées sur un site que vous utilisez régulièrement, n’hésitez pas à vérifier les autres sites, ils restent parfois des lits en plus ailleurs. Personnellement, je fais le tour partout, pour comparer les prix et voir si une perle ne se cache pas quelque part.

Réservez votre logement à Tokyo sur Booking, HostelworldAgoda, Hotels.com, Wimdu ou encore Skyscanner.

Dormir et se loger gratuitement à Tokyo pour une expérience locale

Dormir chez des amis

On se l’accorde, ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir des amis japonais, mais si vous avez une connaissance, un ami d’ami, quelqu’un rencontré en voyage, n’hésitez pas à leur demander s’ils ont un bout de canapé ou de parquet pour vous. Les logements japonais sont petits, mais les Japonais sont généreux et adorent recevoir. Lors de mon premier voyage à Tokyo, j’ai d’abord été hébergée quelques jours chez une amie rencontrée au Paraguay, puis chez une amie rencontrée en Suède six ans plus tôt. Toutes les deux vivaient en banlieue, ce qui m’a permis de vivre de manière locale, de découvrir des quartiers que je n’aurais jamais connus sans elles et d’avoir une expérience typiquement japonaise. J’ai donc vécu dans des logements typiques, en dormant sur un futon, visité des banlieues où il n’y a pas d’étranger, utilisé la salle de bain typique japonaise et ai même eu la chance d’aller avec une amie au sento, le bain public. Le désavantage est que l’on peut atterrir loin et que cela va coûter cher en transports pour visiter Tokyo, mais c’est l’occasion de voyager lentement et de ne pas tout faire, pour vivre une expérience plus locale.

Où dormir à Tokyo? Se loger gratuitement à Tokyo pour une expérience locale

Faire du Couchsurfing à Tokyo

Le principe est le même que le précédent, mais cette fois-ci avec des inconnus. Vous êtes logés gratuitement à Tokyo en contrepartie d’un échange culturel. Je vous ai déjà parlé du Couchsurfing autour du monde et c’est quelque chose que j’adore faire quand je n’ai pas trop de travail, car j’aime passer du temps avec mes Couchsurfeurs. Je n’en ai jamais fait à Tokyo, mais je pense que c’est faisable si vous avez un bon profil. Au Japon, j’en ai fait à Kobe chez un Grec et à Okinawa chez une Coréenne! Je suis certaine que vous vivrez une belle expérience.

Où dormir à Tokyo? Faire du Couchsurfing pour une expérience locale

Travailler en l’échange du l’hébergement gratuit à Tokyo

Un classique en voyage est de travailler en l’échange de l’hébergement gratuit et de la nourriture. Dans les grandes villes comme Tokyo, de nombreuses auberges de jeunesse vous proposent cette option, ainsi que des familles. Travailler à la réception, donner des cours de langues, garder des enfants, faire des travaux… il y a de nombreuses options, notamment sur le site Workaway. Je ne l’ai pas fait à Tokyo, mais j’ai travaillé dans une ferme dans le sud du Japon. C’est une expérience locale, passionnante et enrichissante. En plus de dormir gratuitement à Tokyo, vous rencontrerez de nombreux amis du monde entier, vivrez une expérience japonaise locale et peut-être apprendrez-vous de nouvelles compétences. Attention, la réglementation est assez stricte au Japon et mieux vaut avoir un PVT ou un visa de travail pour le faire.

Travailler dans une ferme au Japon en l'échange du logement et de la nourriture gratuite

Faire du Housesitting à Tokyo

J’ai fait du housesitting dans trois lieux différents à Tokyo cette année et j’ai gardé deux chats et trois chiens pendant que les propriétaires étaient en vacances en l’échange de l’hébergement gratuit à Tokyo! Et pas n’importe quels hébergements!

Où dormir à Tokyo : inspiration, bonnes adresses et bons plans pour tous les budgets et même gratuitement!

Faire du Housetting à Tokyo: la vue depuis mon balcon

J’ai passé deux semaines, pendant Noël et le Nouvel An dans un super appartement dans un quartier chic avec vue sur rivière et ensoleillé et tous les conforts possibles et imaginables : Netflix, balcon, Internet, cuisine très bien équipée, salle de bain, etc. Le lieu parfait pour travailler! J’ai ensuite passé quelques jours dans une immense maison traditionnelle japonaise pour m’occuper d’un chat, dans le quartier de Tama, un quartier très joli, très calme et très campagne! Il y avait un champ juste en face de chez moi! Et oui, c’est ça aussi Tokyo. Et enfin, j’ai gardé un adorable husky dans un appartement très cosy à l’est de Tokyo, dans une banlieue populaire.

Ces expériences m’ont permis de travailler grâce au Wifi, de vivre de manière locale, de découvrir des quartiers très différents et de voir que Tokyo, c’est aussi et surtout une grande diversité! J’ai hâte de me refaire du housesitting à Tokyo au printemps prochain!

Pour les questions pratiques, vous pouvez lire l’encart pratique en bas de l’article, Faire du Housesitting à Buenos Aires. Je suis inscrite sur tous les sites, je fonctionne beaucoup avec le bouche à oreille et j’ai également mis une annonce sur Craiglist. Avec tout cela, je pourrais facilement vivre un an à Tokyo gratuitement et être hébergée sans dépenser un sou.

Mes sites de Housesitting préférés sont: Housecarers (qui a de nombreuses annonces), Trusted Housesitters (je m’en suis peu servi, mais ça a l’air pas mal), Mind My House (même si je n’aime pas trop l’interface de recherches), Nomador (qui est un peu cher) et Luxury Housesitting (très peu d’annonces et de potentiels de réponse).

Bénéficiez de 20 % de réduction sur votre abonnement Trusted Housesitters en cliquant sur ce lien spécial.

Où dormir à Tokyo pour pas cher?

Vous avez un petit budget pour venir visiter Tokyo? Ça tombe bien, moi aussi! Toutefois, la plupart du temps, j’essaye de trouver des endroits confortables, afin de pouvoir travailler et me reposer. J’essaye donc de concilier petit budget et confort et c’est possible, la plupart du temps, surtout dans des pays comme le Japon, où les standards sont très élevés.

Où dormir à petit budget en solo à Tokyo?

Il n’y a pas à tortiller, l’auberge de jeunesse est l’option la plus sûre pour concilier confort et petit budget à Tokyo et pour se faire des nouveaux amis. Dur dur de s’y retrouver dans toutes les options possibles, alors je vous présente celles que j’ai testées et approuvées. Je mettrai à jour ce carnet d’adresses au fur et à mesure de mes découvertes. Je préfère ne pas me loger vers Shibuya, Shinjuku, Roppongi, un peu trop chers et touristiques à mon goût et je dors à l’est de Tokyo autant que possible, autour de Ueno, Asakusa, Suitengunmae, Kameido ou plus loin.

  • Emblem Hostel Nishiarai : situé au nord de la ville, cette auberge de jeunesse est un peu excentrée, mais facilement et rapidement accessible en transports en commun. Elle se situe dans un quartier local très intéressant. L’équipe est adorable et j’y ai également rencontré plein de voyageurs très sympas. Vous avez une sorte de lit-capsule pour être au calme, avec prises et lumière, un petit déjeuner basique, un casier et l’accès au salon, terrasse, cuisine, machine à laver, location de vélo et le restaurant. Ils organisent des sorties et autres événements. J’y retournerai avec grand plaisir, je m’y suis sentie très bien!
    A partir de 20 euros la nuit, petit-déjeuner inclus.
  • Space Hostel Tokyo: une autre auberge de jeunesse propre et convenable, parfaitement située à côté d’Asakusa. Le petit-déjeuner n’est pas inclus, mais il y a une très bonne cuisine et un salon où sociabiliser. J’y ai rencontré des voyageurs très très sympas et j’ai trouvé l’endroit convivial, même s’il y a beaucoup de règles à respecter (c’est assez classique au Japon en fait!).
    A partir de 35 euros la nuit, frais compris, en haute-saison, aux alentours du Nouvel An.

Une chambre privée à Tokyo à petit prix

On a parfois besoin d’un peu d’intimité, pour se reposer, en couple, pour travailler ou pour se couper un peu du monde. Cela peut coûter cher, mais j’ai réussi à trouver un petit hôtel pas trop cher et bien placé, avant de prendre mon avion pour Okinawa.

  • Sotestu Fresa Inn Nihombashi-Ningyosho: un hôtel propre, confortable avec salle de bain privée (salle de bain traditionnelle japonaise). La chambre est minuscule, ainsi que le lit, mais c’est amplement suffisant pour se reposer. Il y a un bureau, le Wifi et c’est surtout excellemment bien placé à Suitengunmae. C’est un quartier d’affaires, où il ne se passe pas forcément grand chose la nuit, même s’il y a beaucoup de restaurants sympas, mais c’est un accès parfait pour Asakusa, Ginza, Nihombashi, tout l’Est de Tokyo et pour se rendre aux aéroports de Narita et Haneda en bus ou en métro. Pour moi, c’est l’option parfaite en escale ou avant de prendre l’avion. J’y retournerais sans hésiter!
    A partir de 50€ la nuit pour deux pour une chambre privée avec salle de bain privée.

Où dormir à Tokyo : inspiration, bonnes adresses et bons plans pour tous les budgets et même gratuitement!

Louer un appartement à petit budget à Tokyo

C’est l’un de mes modes d’hébergement classique en voyage, l’appartement Airbnb. J’utilise cette option quand j’ai besoin de calme et de tranquillité, que je souhaite travailler et cuisiner ce que je veux. C’est mon logement nomade idéal et l’on trouve souvent des bonnes affaires, moins chères que l’hôtel pour un appartement, une chambre privée ou une chambre partagée. C’est aussi l’occasion de vivre une expérience locale.

Où dormir à Tokyo : inspiration, bonnes adresses et bons plans pour tous les budgets et même gratuitement!

J’ai loué un appartement Airbnb pendant quelques jours à Tokyo et même si ce n’était pas le meilleur appartement du monde, c’était une très bonne option pour travailler et me reposer. Je me tourne aussi vers Airbnb en haute-saison: quand tous les hôtels sont réservés, il reste souvent de la place pour pas trop cher en Airbnb. Je pense d’ailleurs à la saison des cerisiers qui arrivent et ce qui vient de m’arriver à Naha, Okinawa: tous les logements normaux étaient réservés, mais ils restaient encore une ou deux options sur Airbnb.

Je vous offre 20€ à faire valoir sur votre premier séjour Airbnb, équivalente à une ou plusieurs nuits gratuites d’hébergement. Ce serait dommage de passer à côté! Utilisez ce lien pour bénéficier de cette promotion.

Où dormir pour un long séjour à Tokyo?

C’est l’option que la plupart des PVTistes choisissent pour un long séjour à Tokyo ou dans une autre ville japonaise: la sharehouse. Vous louez une chambre simple individuelle et partagez la salle de bain et la cuisine avec des gens du monde entier. C’est une coloc simple, pas chère (500 euros par mois environ à Tokyo) et pas prise de tête. J’ai eu l’occasion de dormir dans la chambre d’un ami et c’est très propre et confortable, mais il faut tomber sur les bons colocs.

Je ne pense pas expérimenter la sharehouse et vais continuer sur le housesitting et Airbnb au Japon, mais c’est une bonne option. Certaines n’ont même pas de durée minimum de séjour.

Les logements insolites à Tokyo

Lorsque l’on vient au Japon, on veut expérimenter tout ce que la ville a à offrir! Et une chose est sûre, l’insolite et le Japon, ça fait deux! Je n’ai pas encore tout testé, mais cela ne saurait tarder et je mettrais à jour cette catégorie.

  • Les manga kissa
  • Les hôtels capsules
  • Les love hotels: on en reparlera plus en détails, mais si vous ne savez pas où dormir ou vous reposer en amoureux pour quelques heures à Tokyo, les love hotels sont faits pour vous. Pour une nuit ou pour quelques heures en journée, vous pouvez disposer d’une chambre toute équipée (souvent plus confortable qu’un hôtel normal), avec salle de bain privée, produits de toilettes, télé, parfois équipement karaoké et bien plus encore. Souvent kitsh, cela n’a rien de glauque et c’est même très propre et cela fait partie de la culture japonaise. Normalement, à moins de vouloir une chambre très spécifique (SM, Hello Kitty…), on ne réserve pas à l’avance, mais certaines chambres sont disponibles sur Booking et sont d’ailleurs marqués « Adult Only ». Si vous êtes timides ou avez peur de ne pas vous en sortir en Japonais, c’est sans doute la meilleure solution. Vous avez par exemple ce love hotel chic à Tokyo et vous pouvez en trouvez d’autres en fouillant sur le site.

Où dormir à Tokyo : inspiration, bonnes adresses et bons plans pour tous les budgets et même gratuitement! A l'intérieur d'un love hotel

Vivre une expérience locale et traditionnelle à Tokyo

Au-delà de l’insolite, on cherche souvent à vivre une expérience locale et traditionnelle à Tokyo et au Japon et à trouver des hébergements locaux, traditionnels et uniques japonais. Je dois encore tester de nombreuses options pour vous en parler de manière complète, mais voici de bonnes options à explorer.

  • Vivre dans une famille japonaise: j’ai eu la chance de vivre dans une famille russo-japonaise à Tokyo pendant deux semaines et de vivre une expérience locale, dans une banlieue résidentielle de Tokyo. Repas en famille, vie en banlieue, nourriture traditionnelle, maison japonaise… c’était une expérience typique et unique. Cela s’est fait lors de deux semaines de cours de japonais en immersion totale à Tokyo: découvrez le bilan complet de cette expérience linguistique à Tokyo.

Où dormir à Tokyo : inspiration, bonnes adresses et bons plans pour tous les budgets et même gratuitement!

  • Dormir dans un ryokan
  • Dormir dans un hôtel-onsen
  • Dormir dans une maison traditionnelle japonaise

Où passer un séjour luxueux à Tokyo?

Une fois encore, je n’ai pas testé, mais j’aimerais beaucoup dormir au Park Hyatt Tokyo le temps de quelques nuits, pour vivre à fond une expérience Lost In Translation. Et oui, c’est là-bas que le film a été tourné et les fans adoreront. J’y ai passé quelques heures au coucher de soleil, le temps de savourer un délicieux cocktail et de profiter de la vue au 52e étage. Et oui, je me suis prise pour Scarlett Johansson le temps de quelques instants…

Où dormir à Tokyo : inspiration, bonnes adresses et bons plans pour tous les budgets et même gratuitement!

Où (ne pas) dormir à Tokyo?

Vous avez une courte nuit devant vous? Vous êtes en brève escale? Vous n’avez tout simplement pas envie de dépenser de l’argent pour un hôtel pour une nuit à Tokyo? Vous souhaitez vivre une aventure vagabonde? C’est la ville parfaite pour le faire! Tokyo est sûre et animée et vous ne risquez rien. Il y a également de grands casiers dans toutes les stations de métro et vous pouvez facilement déposer vos sacs pour quelques heures et partir en exploration.

  • Passer la nuit à marcher et à errer dans la ville. La ville devient bien différente la nuit et il y a toujours de nouvelles surprises. La ville est très sûre, alors laissez vos pas vous porter vers une aventure nocturne à Tokyo hors du commun!
Où dormir à Tokyo : inspiration, bonnes adresses et bons plans pour tous les budgets et même gratuitement!

Juste avant le dernier métro avec Sarah à Shibuya

  • Louer une salle de karaoké, seul ou à plusieurs. Cela ne coûte pas si cher et passez la nuit à chanter ou à vous reposer (autant que faire se peut avec les bruits qui vous entourent). Il y a des toilettes, des boissons et pouvez vous faire livrer à manger.

Où dormir à Tokyo : inspiration, bonnes adresses et bons plans pour tous les budgets et même gratuitement!

  • Odaiba Oedo Tokyo Onsen: un onsen immense qui dispose de restaurants, de bains publics et de salle de repos. Il est ouvert jusqu’à 9h du matin, alors pourquoi ne pas y passer la nuit?
Où dormir à Tokyo : inspiration, bonnes adresses et bons plans pour tous les budgets et même gratuitement!

Le Yukata que l’on vous prête à l’Onsen

  • Pachinko, arcades, bars, boîte de nuit… il y a de quoi passer des soirées endiablées, sans dormir!
  • Sur les bancs de l’aéroport, tout simplement.
  • En bus de nuit, en direction de votre prochaine destination…
Réservez votre logement à Tokyo sur Booking, HostelworldAgoda, Hotels.com, Wimdu ou encore Skyscanner.

Alors quelle est votre option préférée pour dormir à Tokyo? Dites moi tout et n’hésitez pas à partager vos bons plans avec nous!


Partage et épingle cet article sur Pinterest:

Où dormir à Tokyo, le guide pratique complet: inspiration insolite et locale, bonnes adresses, bons plans et même des options pour se loger gratuitement à Tokyo et au Japon

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog