Après avoir failli devenir folle à Tokyo, après avoir étouffé, après m’être vraiment sentie comme un poisson hors de l’eau, après un violent choc culturel, après les prémices d’un burnout de voyage, j’avais vraiment besoin d’air frais. J’avais besoin d’échapper à l’hiver, de découvrir un endroit du Japon plus détendu et surtout de vivre un très vieux rêve. Direction l’île d’Okinawa, à quelques 2 000 kilomètres au sud de Tokyo, à la découverte d’un monde complètement différent. On m’avait dit qu’Okinawa, c’était l’Amérique du Sud du Japon. C’était exactement ce que je recherchais, même si je n’irais peut-être pas jusque là.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

Okinawa, c’est en fait la préfecture la plus au sud du Japon. Elle comprend trois archipels, Okinawa-Honto, Miyako et Ishigaki, ce dernier se trouvant à 110 km des côtes de Taiwan. De par la distance, le climat et l’histoire, Okinawa est un monde à part et bien loin du Japon que l’on connaît. Ce n’est que depuis la fin du 19e siècle qu’Okinawa fait partie du Japon et même si beaucoup de témoignages historiques ont disparu durant la Seconde Guerre mondiale, la langue, la gastronomie et la culture sont de bons indices de ce qu’était Okinawa. Encore aujourd’hui, c’est un monde à part et les archipels eux-même sont bien distincts l’un de l’autre. On a bizarrement l’impression d’être dans une sorte de mélange étrange entre des cultures des îles pacifiques, de la Chine et du Japon. Et ce savant mélange semble fonctionner à merveille!

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

Okinawa, c’est aussi le berceau du karaté. Certains d’entre vous le savent, le Karaté Goju-Ryu d’Okinawa a été ma première passion et j’en ai commencé la pratique à l’âge de 10 ans. Depuis ce jeune âge, c’était pour moi un rêve de m’y rendre et de pratiquer le karaté avec mon sensei, Morio Higaonna. Je n’ai jamais pu le faire pour des raisons financières et parce que la vie m’a menée dans une autre direction, mais je savais qu’un jour j’irais à Okinawa, avec ou sans karaté. Et c’est maintenant chose faite et je suis tellement ravie d’avoir vécu ce rêve, près de 20 ans plus tard.

Okinawa comprend une centaine d’îles, mais j’ai eu l’occasion d’en visiter trois au cours d’un mois de voyage en indépendant et sans voiture: l’île principale, Okinawa-Honto, l’île d’Okinawa, sujet de cet article, Taketomi et Ishigaki. Il n’est pas forcément facile de planifier un voyage à Okinawa sans voiture et j’espère que cet article vous guidera.

Retrouvez le guide pratique et toutes mes bonnes adresses secrètes à la fin de cet article!

L’arrivée à Naha, capitale de la préfecture d’Okinawa

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

Le voyage jusqu’à Naha, fût quelque peu mouvementé. Il s’agit normalement d’un vol de 2h30 depuis Tokyo, mais j’ai mis 10 heures pour faire le voyage porte à porte. Après deux heures de vol dans un avion de Japan Airlines, on nous a annoncé que l’on faisait demi-tour pour Tokyo et que nous prendrions le vol suivant. Il s’avère qu’un avion avait perdu une roue sur la piste de l’aéroport, qu’il n’y avait qu’une piste à Naha et que notre avion n’avait pas assez de pétrole pour attendre la réouverture de la piste. Du coup, demi-tour! Aucune compensation, rien à manger à bord à part des bonbons… j’avoue ne pas être arrivée très très fraîche sur place.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

En sortant de l’aéroport, j’étais ravie. L’air était chaud et humide, cela sentait bon les tropiques et je savais que j’étais arrivée dans un petit coin de paradis. Je passais les jours suivants à explorer la ville de Naha et j’y suis retournée régulièrement entre deux voyages à travers l’île Okinawa, pour travailler et me reposer. Je suis tombée bien malade en arrivant à Okinawa et j’ai mis trois mois à m’en remettre, donc je n’ai pas pu faire autant de chose que je le voulais, mais ce n’est que partie remise.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

Naha, ce n’est clairement pas le paradis auquel l’on s’attend immédiatement. La plage de Naha a vue sur autoroute, même si l’eau est bleue turquoise. L’atmosphère est détendue et agréable, mais il s’agit tout de même d’une grande ville très bétonnée et parfois vieillotte. La ville est tranquille, mais le centre-ville est envahi de Duty Free shops et de touristes asiatiques. La ville semble assez pauvre et semble avoir souffert, mais demeure une ville japonaise typique et pratique. J’ai débarqué pendant le Nouvel An Chinois et j’avais juste envie de fuir l’artère principale, la Kokusai Dori. Mais il est pourtant si facile de tomber amoureux de la ville en quelques minutes: son atmosphère tropicale, sa chaleur humaine et météorologique, les gens qui s’y promènent en chemises hawaïennes, ses nombreux parcs, marchés et temples, son air désuet et humble, ses petits bars et restaurants et tout simplement son attitude bon enfant.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

Ici, les gens ne sont pas tout le temps à l’heure, ne se prennent pas trop au sérieux et sont plutôt ouverts. Les gens venaient me parler dans les parcs et dans la rue, me souriaient… je me sentais beaucoup mieux qu’à Tokyo.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

C’est aussi là-bas que vous pourrez voir le plus grand nombre de centenaires se promenant tranquillement dans la rue, faisant leur marché ou même faisant du sport! Je n’ai jamais vu autant de personnes âgées profiter ainsi du soleil et faire du sport (baseball, croquet, gymnastique, karaté….). La nourriture locale y est fraîche et délicieuse. Bref, c’est un vrai petit paradis et j’y ai déambulé au hasard pendant des jours entiers, à la découverte du quartier des potiers, de ses parcs, de ses marchés, de banlieues, du château de Shuri et de ses temples.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

Et puis, il y a le karaté partout. Ces karatékas allemands croisés au Starbucks qui connaissaient des amis à moi. Cet anglais rencontré à la plage qui était venu pratiqué quelques mois à Naha. Les dojos et le budokan en forme de casque de samurai. Ce temple dédié au karaté. Cette statue. L’ombre de ces gens pratiquant à la plage et au parc. Le Dojo Bar. C’était comme un secret planant sur la ville et j’avais l’impression d’en faire partie, même si je ne pratique plus aujourd’hui.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

Tout cela m’a vraiment donné envie de vivre à Naha un jour et malgré tous ses défauts, il semble y faire très bon vivre.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

Couchsurfing à Chatan dans une famille militaire américaine

Dans ma désinvolture habituelle, je n’avais rien préparé espérant faire du Couchsurfing et du Workaway. La période n’était pas très propice et cela n’a vraiment pas marché, mais j’ai tout de même pu faire du Couchsurfing à Chatan avec Nara (Coréenne) et son fils. Son mari, militaire américain n’était pas là, mais elle m’a emmenée sur la base américaine pour faire du shopping (j’ai pu acheté des jeans à ma taille et des produits non-disponibles ou trop chers au Japon, comme du shampoing pour les cheveux colorés, à des prix défiant toute concurrence et donc détaxés).

Faire du shopping sur une base militaire à Okinawa

Même si je ne suis évidemment pas pour la présence des bases militaires à Okinawa, que c’est un grand problème et que j’ai débarqué ici par hasard (je pensais débarquer dans une famille coréenne), ce fût une expérience intéressante et cela m’a permis de voir l’autre côté, même si ce n’était pas une famille militaire traditionnelle. Entrer sur la base, voir tout ce dont ils disposent, les voir écouter la radio unique, voir la vie quotidienne, vivre dans un quartier quasi-entièrement américain… une expérience unique, encore une fois grâce à Couchsurfing. J’ai beaucoup marché dans le quartier et je n’ai croisé quasiment que des Américains, qui me souriaient, me disaient bonjour systématiquement. J’avoue que ce changement était plutôt agréable….

Visiter une base américaine à Okinawa

J’ai visité les environs avec Nara, mais aussi en solo. La ville de Chatan et ses plages ne valent pas forcément le détour, mais c’est tout de même agréable d’être en bord de mer et de pouvoir voir le coucher de soleil tous les jours. Le village américain est une espèce de reproduction kisth de San Diego qui ne comprend que des boutiques touristiques. La majorité du territoire est occupé par des bases américaines, transformant vraiment le paysage de la ville et du centre de l’île. Nous avons été tout de même visité le phare de Yomitan et ses très jolies falaises, puis les ruines du château de Zakimi avec une superbe vue sur les alentours.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: coucher de soleil à Chatan Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: coucher de soleil à Chatan Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: coucher de soleil à Chatan

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: Chatan Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: Chatan Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: Chatan Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: Chatan Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: Yomitan Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: Yomitan Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: Yomitan Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: Yomitan Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: Yomitan Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: Yomitan Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: Yomitan

Je suis allée seule à la découverte du Cap Maeda, un lieu très beau et inspirant, reconnu pour être un excellent lieu de plongée et de snorkelling. Pour moi, il restera le lieu de plages secrètes à couper le souffle et de champs de canne à sucre.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: Maeda Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: Maeda Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: Maeda Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique: Maeda

Onna et le centre de l’île

Direction ensuite Onna pour quelques jours dans un appartement Airbnb pas cher, avec vue sur l’océan. Un ami me rendait visite pour quelques jours et pour fêter mes 30 ans. Onna n’a rien de vraiment particulier, mais c’est un lieu pratique pour se rendre un peu plus au nord et un peu plus au sud, avec un accès à la plage et des bus plus ou moins réguliers. Malheureusement, ces jours-là, la pluie et la tempête étaient au rendez-vous et nous n’avons pas vraiment profiter de la plage. Par contre, nous avons beaucoup marché le long de la côte à la découverte de l’île.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

Nous n’avons pas croisé de serpents habu (ouf), et n’avons pas croisé grand monde non plus dans des villages quelques peu désertés. Il y avait une certaine beauté à cette solitude, comme une fin du monde douce et tranquille, en bonne compagnie. Nous avons traversé des rues et des avenues, avons longé l’océan et maintes plages, à la découverte de plages secrètes et de petits coins paradisiaques. Nous avons traversé des champs de cannes à sucre et de palmiers. Nous avons senti que la nature était à chaque fois prête à reprendre ses droits. Et puis il y avait des petits vieux jouant paisiblement au croquet, d’énormes et étranges laitues bleues, un groupe d’une vingtaine de jeunes hommes traversant mystérieusement et au galop une plage, des enfants dans une cour d’école nous saluant et l’océan à perte de vue. L’océan était agité, le ciel était dramatique et tous deux nous offraient un spectacle hors norme et magnifique. Nous étions seuls au monde, dans l’un des plus bels endroits de la planète et c’était une sacrée manière de fêter mes 30 ans. Je ne l’oublierai jamais.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

Retour au Cap Maeda et ses plages secrètes pour partager mes découvertes avec quelqu’un. Et puis le Cap Manzano et son éléphant en colère sous les vagues. Et puis plein de plages et de champs, presque à perte de vue, chacune et chacun plus différent que les précédents.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

Nakijin et ses cerisiers en fleurs

Un jour ensoleillé fût l’occasion d’aller visiter les ruines du château de Nakijin, un peu plus au nord de l’île et de fêter les cerisiers en fleur. Le château, le ciel bleu, la vue sur l’océan et les cerisiers en font l’un de mes meilleurs souvenirs d’Okinawa.

Voir la floraison des cerisiers à Okinawa au Japon:le festival du château de Nakijin Voir la floraison des cerisiers à Okinawa au Japon:le festival du château de Nakijin Voir la floraison des cerisiers à Okinawa au Japon:le festival du château de Nakijin

L’île ne s’arrête pas là et poursuit plus au nord, mais je n’ai pas eu l’occasion d’y aller. Il paraît que c’est le coin de l’île d’Okinawa encore plus sauvage et pour moi, ce sera pour une prochaine fois. Quelque chose me dit que l’île a encore bien des secrets à me dévoiler pour encore plusieurs voyages…

Visiter l’île d’Okinawa sans voiture: bonnes adresses et guide pratique

Okinawa, c’est le genre de destination où il vaut mieux avoir une petite idée de ce que l’on a prévu avant d’arriver ou l’on risque d’être déçu ou de devoir dépensé plus que prévu. J’ai rencontré deux Brésiliennes sur une plage de Chatan, en train de danser et de boire, déçues qu’il ne se passe pas grand chose à Okinawa et que cela ne soit pas si beau. Ce n’est pas surprenant qu’elles n’aient pas su comment organiser leur voyage! De même, aller d’île en île coûte très cher et il va falloir faire des choix! Enfin, ne faites pas comme moi et renseignez-vous bien, réservez vos logements à l’avance si nécessaire, car parfois Naha est entièrement complète.

L’île se remplit très vite, surtout en été, alors pensez à réserver votre logement à Okinawa à l’avance, si vous ne voulez pas dormir dehors!

Où dormir à Okinawa?

Tout dépend de combien de temps vous avez sur place, si vous avez une voiture ou non, si vous êtes prêts à passer du temps dans les transports en commun et à marcher, si vous souhaitez découvrir la ville ou être près de la plage etc.

  • A Naha, j’ai dormi quelques nuits dans une auberge de jeunesse, The Kitchen Hostel Ao. L’auberge est propre et confortable, le staff est très sympa, mais cela manque d’espaces communs et surtout les voyageurs sont hyper bruyants. Par la suite, j’ai dû me reporter à chaque fois sur des appartements Airbnb, car il n’y avait plus rien de disponible à petit budget (et en dehors du Nouvel An Chinois, on était en basse saison!) Il y a tout de même de très bonnes options raisonnables sur Airbnb, près de l’aéroport, avec vue sur mer, etc. J’étais agréablement surprise. Naha est l’endroit pour le départ vers d’autres îles, en bateau ou en avion, pour explorer la ville, ainsi que le sud de l’île.

Je vous offre 20€ de réduction sur votre première nuit Airbnb si vous utilisez ce lien pour vous inscrire.

  • Chatan peut être une bonne option si vous souhaitez vous rapprocher des sites touristiques du centre de l’île ou prendre un bain de culture américaine.
  • Onna, c’est l’endroit tranquille parfait près de la plage, près des sites touristiques du centre de l’île et pas trop loin de l’aéroport.
  • Nakijin est une bonne base pour explorer le nord de l’île et le centre.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

Comment se déplacer à Okinawa?

Il est normalement conseillé d’utiliser une voiture de location en voyage à Okinawa. Cependant, si vous êtes seuls ou que vous restez longtemps sur place, cela peut revenir très cher.

  • La marche à pied est une excellente manière de découvrir Okinawa sans voiture, à votre rythme, tout en s’imprégnant véritablement de l’ambiance si particulière de l’île.
  • Le vélo et l’autostop sont également de bonnes options à Okinawa et sur toutes les îles de la préfecture, surtout les plus petites.
  • Visiter Okinawa en transports en commun sera plus ou moins compliqué selon où vous vous trouvez, mais c’est tout à fait faisable. A Naha, un train monorail sillonne la ville et vous amène de l’aéroport au centre-ville. Il y a également plein de bus. Attention, ne faites pas comme moi, ne chargez pas votre carte de transports à Tokyo, elle n’est pas valable sur Okinawa.
    Des bus sillonnent toute l’île, mais attention cela prend du temps et cela peut coûter cher. Mieux vaut s’organiser pour ne pas avoir à faire 10 000 allers-retours et aller dans un sens.
    Le site officiel des bus à Okinawa est très pratique, en anglais et disposent d’une carte interactive pour vous orienter et des horaires. Attention, planifiez bien votre voyage en bus à l’avance, car la carte interactive ne fonctionne pas sur mobile et le planificateur de trajet en transports en commun ne fonctionnent ni sur Google Maps ni sur Hyperdia à Okinawa.
    Le système de tickets est un peu perturbant au début. Prenez le ticket en montant dans le bus (ou utilisez votre pass). Le ticket indique un numéro, correspondant au prix que vous devrez payer. Les prix sont affichés et évoluent sur un écran. Lorsque c’est le moment de descendre, préparez votre argent et mettez le dans la machine. Si vous n’avez pas l’appoint, vous pouvez faire la monnaie dans une autre machine, mais attention elle n’accepte pas les billets de 10 000.
Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

J’ai pu revoir une amie hong-kongaise à Okinawa et partager un délicieux repas avec elle

Mes bonnes adresses à Okinawa

On découvre vraiment Okinawa par hasard, en laissant nos pas nous porter, mais au-delà des sites touristiques (et non, je ne vous donnerai pas l’adresse de ma plage secrète!), voici quelques bonnes adresses à découvrir lorsque vous viendrez découvrir Okinawa.

  • Karakara Tochibuguwa, un délicieux izakaya au coeur de Naha. Nourriture locale et traditionnelle à tomber, personnel accueillant et grande sélection de sakes et d’alcools locaux. C’est là que je suis devenue accro aux raisins de mer et au tofu à la cacahuète.
  • The Dojo Bar, un pub unique en son genre, situé à Naha et dédié entièrement au karaté. Vous y retrouverez des étudiants et des senseis, des photos, des souvenirs et de la très bonne nourriture (mention spéciale pour le falafel). James, le propriétaire est adorable.
  • On off yes no pour des smoothies frais et délicieux, pour faire une pause dans vos explorations.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

  • Momenbaru, un restaurant pas très cher avec vue pour son côté secret et sa vue incroyable sur l’océan et la plage.

Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique

  • Healthy and Smile Burger à Onna, pour une décoration surprenante et des burgers (dont une option végétarienne) qui déchirent!

Comment se rendre à Okinawa?

Il existe des vols pour Okinawa depuis Paris, à partir de 500€ l’aller-retour, avec une escale à Taiwan, en Chine ou en Corée du Sud. Si vous souhaitez utilisez des compagnies plus classiques, il faudra sans doute faire une escale à Londres ou Helsinki, puis Tokyo. Il est intéressant de combiner votre voyage à Okinawa avec pourquoi pas un voyage à Taiwan ou au Japon. Les compagnies japonaises Japan Airlines et Ana proposent souvent des offres sur des vols domestiques au sein du Japon pour l’achat d’un vol aller-retour pour le Japon. Renseignez-vous!

Pour vous rendre à Okinawa au Japon, n’hésitez pas à vous rendre sur Easyvoyage pour découvrir les meilleurs prix.

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions pour préparer votre voyage à Okinawa. Je pense y retourner dans les mois à venir et j’espère avoir d’autres bonnes adresses secrètes à vous faire découvrir!


Partage et épingle cet article sur Pinterest:

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog