Les passages de frontières terrestres sont plus ou moins compliqués dans le monde, mais l’Asie du Sud-Est recèle quelques jolies perles. Et c’est dès mon premier jour en Asie du Sud-Est que j’ai pu m’en rendre compte. Mon passage de frontière de la Chine au Laos a été une véritable course contre la montre. Une course contre les distances de la Chine et les vacances d’octobre, la Golden Week, lorsque obtenir un ticket de bus ou de train devient aussi compliqué et impossible que de comprendre un menu sans connaître les idéogrammes.

Luang Namtha au Laos - Passage de la frontière terrestre de la Chine au Laos, entre Xishuangbanna et Luang Namtha - Récit et retour d'expérience. Tour du monde - Bienvenue au Laos

Après mon excursion en Chine tibétaine, il ne me restait que cinq jours pour parcourir plus de 1 500km jusqu’à la frontière Chine Laos. Cela promettait d’être une sacrée aventure pour faire en sorte de ne pas dépasser mon visa chinois d’un mois, surtout pendant la Semaine d’Or, les vacances annuelles nationales…

De Kangding à Xishuangbanna: prendre les transports en Chine pendant la Golden Week

Tout commence pour moi à Kangding, en Chine tibétaine. Nous venons de passer une nuit reposante avec mes acolytes et nous apprêtons à redescendre sur Chengdu. On nous a dit qu’il était impossible de réserver les billets de bus à l’avance, mais que nous devrions nous en sortir. Nous débarquons donc à la station de bus de Kangding en espérant prendre le premier bus… sauf que les bus sont complets jusqu’à tard dans l’après-midi et qu’il n’y a certainement pas de place pour quatre personnes. On nous avait dit que la Golden Week n’affecterait pas trop cette région… et pourtant!

Marché à Kangding en Chine Tibétaine - Passage de la frontière terrestre de la Chine au Laos, entre Xishuangbanna et Luang Namtha - Récit et retour d'expérience. Tour du monde - Bienvenue au Laos

Nous sortons de la station et commençons à négocier avec les transports officieux, des sortes de mini-bus. Le problème est qu’ils ne sont pas pleins, qu’ils ne sont pas prêts de partir et qu’ils sont chers. Il veulent nous vendre leurs billets immédiatement, mais nous connaissons bien la Chine après avoir voyagé un mois dans le pays et l’on ne veut pas se faire avoir! On trouve un chauffeur qui veut nous emmener rapidement, dans un minibus récent et pour un prix raisonnable. Sauf qu’il semble avoir des soucis avec les autres chauffeurs, il faut s’éloigner de la station et attendre. Et il ne faut pas que nous disions le prix que nous payons, comme si nous avions eu un super deal. Un drôle de manège que nous ne comprenons pas trop. Nous hésitons à nous séparer et que je prenne le bus seule, puisque je suis la seule dans l’urgence, mais finalement le mini-bus est en partance et nous partons avec lui.

Comme prévu le voyage est long et sinueux, mais des embouteillages dans la montagne nous retardent encore plus et nous manquons de mourir dans un accident, notre chauffeur étant plus chauffard que chauffeur.

Heureusement, nous arrivons à bon port à Chengdu. Une journée de repos et de découverte d’une toute autre ville, envahie par les touristes chinois et il est temps de reprendre la route.

J’ai réservé un billet d’avion pas cher pour Kunming, n’ayant pas le temps d’attendre un train ou un bus de libre pour partir. Je voyageais par voie terrestre et maritime depuis Tokyo et je préfère privilégier les transports lents pour un voyage en Asie ou sur un continent, mais il s’agit là d’un cas de force majeur.

J’arrive tard à l’aéroport de Kunming et passe la nuit à l’aéroport. L’aéroport est neuf et sûr et il y a beaucoup de monde qui y dort. Il faut seulement présenter son passeport à la sécurité, pour qu’ils le prennent en photo. Au matin, je me rends compte qu’il n’y a pas de bus ou de train depuis Kunming et je prends donc le premier billet d’avion pour Xishuangbanna.

Xishuangbanna en Chine - Passage de la frontière terrestre de la Chine au Laos, entre Xishuangbanna et Luang Namtha - Récit et retour d'expérience. Tour du monde - Bienvenue au Laos

Xishuangbanna, ou Jinghong, est la dernière ville avant la frontière avec le Laos et il est apparemment assez facile de trouver un billet de bus pour le Laos, même en haute-saison. J’atterris complètement épuisée sous les tropiques. Il y a des palmiers, des camions plein d’ananas et il fait lourd et humide. J’ai déjà l’impression de ne plus être en Chine. Ah si, tous les taxis essayent de m’arnaquer et de me faire payer trop cher. J’en trouve un sur le parking finalement, qui me déposera au mauvais endroit. Pas grave, marcher avec tout mon barda dans cette chaleur, j’adore cela!

Avant de me rendre à l’auberge de jeunesse de Xishuangbanna, la première mission est d’acheter un ticket de bus pour le Laos. Il s’avère qu’il y a deux stations de bus et je galère vraiment à me faire comprendre et acheter le billet avant que la station ne ferme! Mais mission accomplie! Je respire et pourrais passer la frontière entre la Chine et le Laos avant l’expiration de mon visa.

Il ne me reste plus qu’à profiter de la chaleur, des tropiques et de me reposer pour ce dernier jour en Chine.

Le passage de frontière de la Chine au Laos: de Xishuangbanna à Luang Namtha

Le bus est à l’heure et le trajet est paisible, sans incidents majeurs, ce qui est assez rare. Je quitte la Chine sans souci. Il y a une famille Française dans le bus et nous faisons connaissance. Avant de repartir, des femmes montent dans le bus pour faire un échange de devises. Elles ont des liasses de billets à la main et veulent faire des affaires.  Il faut dire que le yuan, ne peux pas être échanger en dehors de la Chine et qu’il faut donc s’en débarrasser contre la monnaie du Laos, le kip.

Frontière entre le Laos et la Chine - Passage de la frontière terrestre de la Chine au Laos, entre Xishuangbanna et Luang Namtha - Récit et retour d'expérience. Tour du monde - Bienvenue au Laos

Je vois la famille Française échanger leurs billets, mais il ne me reste que 20€. Je négocie dur, car leur taux de change est absurde et avant de descendre, l’une des filles acceptent mon taux. Les autres rigolent, elle semble en colère, mais fait tout de même le deal, j’imagine que j’ai donc pu obtenir quelque chose proche du tarif local. Le papa Français râle un peu de s’être fait avoir. C’est le jeu…

Nous arrivons au Laos et les locaux passent tous très rapidement. Il nous faut faire le visa pour le Laos sur place. J’ai la photo, l’appoint en dollars et en petites coupures pour ne pas avoir de problèmes. Alors que la transaction est presque terminée, le douanier, peu aimable me montre un papier, tout ce qu’il y a de plus non-officiel, imprimé à la va-vite, comme quoi je dois payer 5$ pour l’application du tampon sur mon passeport. L’encre coûte cher ici…

Je refuse, explique calmement que je n’ai pas à payer cela et reste sur ma position. Le douanier semble fumer intérieurement. Il me fait comprendre que je serai inscrite sur une liste puisque c’est comme cela et que je dois remplir un formulaire en plus. Je m’exécute, ce n’est qu’une fumisterie et les joies de la corruption en Asie du Sud-Est et ce formulaire est juste pour me faire peur. Cela ne prend pas beaucoup de temps, car il ne veut pas que je convainque la famille Française de ne pas payer non plus. Je leur dis de ne pas le faire, mais ils ne m’écoutent pas et le douanier est satisfait avec les 20$ qu’il gagne en plus ce jour-là.

Une boîte pour se plaindre au Laos - Passage de la frontière terrestre de la Chine au Laos, entre Xishuangbanna et Luang Namtha - Récit et retour d'expérience. Tour du monde - Bienvenue au Laos

Nous passons enfin, je suis satisfaite d’avoir réussi la première épreuve d’Asie du Sud-Est et de ne pas avoir participé à la corruption cette fois-ci. La famille regrette un peu, mais on apprend tous de nos erreurs.

Nous arrivons rapidement au centre-ville de Luang Namtha et choisissons la même guesthouse, juste en face de l’arrêt de bus, Zuela Guesthouse qui est très bien.

Bienvenue en Asie du Sud-Est et au nord du Laos: Luang Namtha

Scooter au Laos - Passage de la frontière terrestre de la Chine au Laos, entre Xishuangbanna et Luang Namtha - Récit et retour d'expérience. Tour du monde - Bienvenue au Laos

C’est un tout nouveau monde que je découvre en arrivant à Luang Namtha. Je n’ai jamais été dans cette partie du monde, même si j’en ai beaucoup rêvé. On est bien loin de la Chine. J’ai choisi Luang Namtha sans savoir quoique ce soit sur la ville, simplement pour sa position géographique à la frontière. J’ai besoin de me reposer et de recharger les batteries avant de reprendre la route et cette région me semblait parfaite. Il faut dire qu’un voyage en Chine, aussi extraordinaire soit-il, peut vraiment être épuisant.

Fleur rouge au Laos - Passage de la frontière terrestre de la Chine au Laos, entre Xishuangbanna et Luang Namtha - Récit et retour d'expérience. Tour du monde - Bienvenue au Laos

Alors je savoure le confort d’une jolie chambre privée et d’une salle de bain privée, grâce au bas prix des guesthouses au Laos. Je dors, je bosse et je papote avec les gens rencontrés à la guesthouse. La plupart sont ici pour partir faire un trek dans la jungle et à la rencontre des communautés indigènes, mais cela ne me dit pas vraiment. Je loue un vélo pour parcourir la ville et ses environs. Des rizières à perte de vue, des petits temples, un marché et pas grand chose de plus. La ville est paisible et typique, l’endroit parfait pour se reposer, expérimenter le slow travel et découvrir la vie locale des laotiens. Je croise souvent des enfants à vélo, rentrant de l’école, l’uniforme parfaitement blanc. Ils rient, me disent bonjour, balbutient quelques mots d’anglais et font la course avec moi.

Rizière à Luang Namtha au Laos - Passage de la frontière terrestre de la Chine au Laos, entre Xishuangbanna et Luang Namtha - Récit et retour d'expérience. Tour du monde - Bienvenue au Laos

Épuisée par la chaleur lors de cette journée à vélo, je dois avoir l’air rouge et suante, parce qu’une dame me fait arrêter à son magasin, me fait asseoir et me découpe une canne à sucre à déguster, comme cela gratuitement. Un geste simple, généreux et beau qui me touche beaucoup. Nous nous asseyons ensemble en silence, après avoir échangé quelques mots en une drôle de langue des signes. Je souffle un peu à l’ombre, elle découpe des cannes à sucre et sourie de m’avoir là, à côté d’elle. Après ce joli moment, je la remercie chaleureusement et repend la route.

Rizière à Luang Namtha au Laos - Passage de la frontière terrestre de la Chine au Laos, entre Xishuangbanna et Luang Namtha - Récit et retour d'expérience. Tour du monde - Bienvenue au Laos

Des moments de vie simples et beaux à Luang Namtha et je suis déjà charmée par ce pays, ses habitants et cette vie paisible. Après la Chine, le Laos est ce dont j’avais besoin… A suivre!


Partage et épingle cet article sur Pinterest:

Traverser la frontière de la Chine au Laos - de Xishuangbanna à la paisible Luang Namtha

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog