The Garden Party and other stories  Pour cette étape néo-zélandaise du Challenge Destination, j’étais un peu perdue quant au choix d’un ouvrage. Et puis, je me suis décidée pour changer un peu de lire un classique et donc de me pencher sur l’œuvre de Katherine Mansfield, une auteur du début du siècle dernier assez reconnue et souvent comparée à Virginia Woolf.

J’ai choisi un recueil de nouvelles au hasard. Katherine Mansfield a vécu plusieurs fois en Europe, à Londres et en France et ses nouvelles se passent parfois en Europe, parfois en Nouvelle-Zélande. Elle ne le dit jamais clairement, mais quelques indices, des mots étrangers, une plage paradisiaque permettent parfois de réaliser où l’on se situe. La société néo-zélandaise de l’époque ne semble pas bien différente de la société européenne, hormis quelques petites touches exotiques.

Ses nouvelles sont des tranches de vie. Il n’y a pas vraiment d’intrigue, mais il s’agit plus d’une observation savoureuse de la société contemporaine. Elle laisse couler son écriture au fil de ses pensées, ce qui en rend la lecture très agréable. On se sent parfois comme dans un rêve éveillé, ne sachant pas trop où l’on va, mais appréciant tout de même le voyage. Les nouvelles sont nostalgiques et souvent tristes, et la fin est toujours en demi-teinte. Rien n’est révélé, tout est en suspend. On ne regrette jamais que Katherine Mansfield n’est jamais écrit de roman. Le format de la nouvelle convient parfaitement à son écriture.

Une écriture fine que j’ai beaucoup apprécié. Je vous recommande vivement d’en lire quelques nouvelles, notamment The Garden Party, Her First Ball ou The Stranger.

Quelques lectures néo-zélandaises

Le principe du Challenge Destination et notre prochaine étape

ÉditionsPenguin Classics, 1997, 159 pages.

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog