Un voyage d’un mois et demi à travers les Etats-Unis du Nord au Sud

Lorsque je rêvais mon tour du monde, les États-Unis n’étaient pas au programme. Bien sûr, j’avais envie d’explorer le pays, mais ce n’était pas forcément dans mon budget, ni dans ma liste immédiate. Cependant, lorsque j’ai trouvé un bon plan pour aller en Colombie en passant par l’Islande et les États-Unis, j’ai décidé de prolonger un peu mon voyage et d’explorer la côte est du pays.

45 jours plus tard, je connaissais un peu mieux le pays, je l’appréciais, mais j’avais aussi hâte d’en partir pour plus d’exotisme et de facilités. Il faut dire qu’être un routard dans ce pays n’est pas forcément évident. Sans le budget, sans la voiture de location et avec un temps restreint, j’ai été quelque peu limitée. Mais, je me suis fait une meilleure idée du pays, de ce que j’y aime ou non et de comment je souhaiterais y voyager la prochaine fois.

Mes coups de cœur aux Etats-Unis

Le Cap Cod et Provincetown

C’était un coin que je voulais absolument visiter et que j’imaginais spectaculaire. Je n’ai pas été déçue et Provincetown a répondu à toutes mes attentes. Un petit village paisible et original, de belles plages sauvages et un mode de vie très agréable. Après ce petit aperçu, je sais que la région nord-est des États-Unis me plairait beaucoup et j’imagine déjà un voyage centré sur cette région à la découverte des parcs et des plages du Maine et du Massachusetts et des villes et de l’histoire des états alentours.

Coucher de soleil à Provincetown

Réservez une excursion à la découverte de Cape Cod depuis Boston

New York City

Une semaine dans la ville n’a fait que confirmer mon amour pour cette ville (je vous rassure Londres reste toujours numéro 1) et il ne me reste plus qu’à trouver un moyen pour y vivre quelques temps.

Coucher de soleil sur New-York

La Nouvelle-Orléans

La surprise de ce voyage c’est la belle Nouvelle-Orléans. L’ambiance, l’hospitalité du sud, l’architecture, les petits cafés et boutiques. Il n’y a pas de doute, je reviendrais, pour cette fois explorer la Louisiane en long, en large et en travers….

La Nouvelle-Orléans

Les coups dans l’eau

Washington

Pas de surprise de ce côté-là, Washington m’avait déçue et a décidé de renouveler la déception. Pas sûre qu’il y aura une troisième fois…

Washington DC

Atlanta

Mauvais timing, mauvais temps, un centre-ville un peu craignos… Je n’ai pas du tout su apprécié Atlanta.

La Floride

Manque de budget, envie de partir vers de nouveaux horizons, un rendez-vous manqué avec la Floride. Je suis sûre qu’il y a de magnifiques coins à voir, mais la prochaine fois, je ferai définitivement cela sous forme de road-trip.

Je ne regrette pas du tout mon itinéraire et le fait de m’être cantonnée à la partie est du pays. C’est un pays immense, où il y a beaucoup de voyages à faire. En 45 jours, il n’y a a mon avis pas assez de temps pour traverser le pays d’est en ouest et pour bien comprendre les régions. Par ailleurs, si je m’étais lancée à l’assaut des parcs nationaux de l’ouest, j’aurais été très déçue vu qu’une grande partie de mon voyage s’est fait durant le shutdown.

Hébergement aux Etats-Unis

Côté hébergement, malgré ce que l’on pense, il y a un nombre tout à fait correct d’auberges de jeunesse dans le pays. Dans les grandes villes, elle sont assez chères et si vous avez une voiture, il est fort possible qu’un motel soit plus accommodant pour votre budget. Toutefois, les auberges de jeunesse (notamment du réseau Hostelling International) sont modernes, bien équipées et organisent beaucoup d’événements pour réunir les voyageurs et leur faire visiter la ville. Cela me manquera. Le Couchsurfing fonctionne, mais peut être assez compliqué sans voiture en dehors des villes où le réseau de transport en commun est très développé.Cuisine

Transport aux Etats-Unis

Lorsque j’ai réussi à trouver un bon plan à 10$ la traversée du Nord au Sud en bus avec plusieurs arrêts, je n’ai pas hésité. J’ai donc pu aller de Boston à Orlando pour 10$ en m’arrêtant dans de nombreuses grandes villes en chemin. Niveau budget, on ne peut pas faire mieux. Malheureusement, le bus passe par des autoroutes et l’on ne voit pas du tout de paysages intéressants. N’hésitez pas à faire des recherches avec les différentes compagnies de bus, surtout sur la côte est: vous pourrez peut-être trouver de bonnes affaires, avec notamment Greyhound, Peter Pan, Bolt ou Megabus (la compagnie que j’ai utilisée). Pour les meilleurs tarifs, il faut réserver à l’avance.

J’ai également loué une voiture pour quatre jours. Les prix sont plutôt économiques, surtout si vous êtes plusieurs et l’essence ne coûte absolument rien. Attention, cela vous reviendra moins cher si le conducteur a plus de 25 ans et si vous ramenez la voiture à l’endroit où vous l’avez prise. Attention également à avoir assez de fonds pour payer la caution le temps de la location. Il est très facile de conduire et de se garer aux États-Unis et c’est définitivement le meilleur moyen de visiter le pays et d’être flexible. Mon prochain voyage sera définitivement un road-trip aux Etats-Unis…

Moi et notre sacré bolide

Moi et notre sacré bolide

Le train (avec la compagnie Amtrak) est un bon moyen de voir du pays et des paysages. Il ne faut pas être pressé et accepter les désagréments de ce moyen de transport. N’hésitez pas à explorer leur site. Mon voyage en train de Tampa à Miami était par exemple l’option la plus économique.

L’auto-stop: je n’ai tenté l’expérience qu’une fois au centre-ville de La Nouvelle-Orléans. C’était un dimanche, le bus n’arrivait pas et nous avions peur avec Sarah de rater un rendez-vous. Nous avons donc tenté l’auto-stop, cela a fonctionné en trois minutes chrono et cela nous a permis de faire une belle rencontre.

Dans certaines villes (Boston, New-York, Washington DC, Philadelphie…), les transports en commun sont très développés et peu chers. Dans d’autres villes, il est un peu compliqué de se déplacer sans voiture.

Budget pour un voyage aux Etats-Unis

Les États-Unis était la première vraie étape de mon tour du monde et j’ai appris peu à peu à gérer mon budget. Mon budget total pour 45 jours aux États-Unis a été de 1100 euros, soit environ 25 euros par jour, comprenant les auberges de jeunesse, les transports en commun et d’un point à un autre, quelques frais de santé, l’achat d’un nouveau jean, de souvenirs et cartes postales, l’envoi d’un paquet en France, les sorties et excursions. Je me suis faite plaisir et ne me suis restreinte que sur une potentielle location de voiture. A noter que ce budget est faussé par les nuitées qui m’ont été offertes, les nuitées en Couchsurfing et mon budget transport minime. Je suis consciente qu’il est difficile de se baser sur ce budget, cela ne donne qu’une idée de base et si vous avez besoin d’informations un peu plus précisées sur des prix spécifiques, n’hésitez pas à ma demander.

Impressions et clichés sur les Etats-Unis

Lorsque l’on pense aux États-Unis, l’on a de nombreux clichés en tête, nous les connaissons tous. Il est évident qu’ils ont une base et que l’on rencontre des américains qui sont de vrais clichés ambulants. Cependant, dans les grandes villes du nord de la côte est, la population n’a rien à voir avec ce que l’on imagine et j’ai d’ailleurs rencontré dans tout le pays des américains adorables, ouverts, très sympathiques et très critiques de leur pays.

L’hospitalité du sud est un cliché complètement vrai et c’est tant mieux. Dès Charlotte, vous ressentirez un grand changement. Politesse, discussions dans la rue, accueil incroyable… Le Sud est un endroit vraiment magique pour cela.

Mais oui, j’ai eu des discussions houleuses avec certaines personnes et nous ne nous entendrons jamais. Politiquement parlant, la différence avec les Européens est très forte. Fier capitalisme, égoïsme et culture du travail et du succès personnel sont au rendez-vous.

La pauvreté est très présente et le nombre de sans-abris est impressionnant dans toutes les villes que j’ai traversées. J’ai l’impression que c’est devenu bien pire que la dernière fois que j’étais dans le pays en 2009. C’est complètement subjectif, mais il est assez difficile pour moi de comprendre le fonctionnement du pays et encore plus après mon voyage prolongé. En plein shutdown, avec la forte présence de la religion dans le Sud, l’aspect très conservateur, les armes à feu, la peine de mort, le négativisme face à Obamacare, on a parfois l’impression que le pays marche sur la tête. J’ai été ravie de rencontrer tout de même quelques américains qui partageaient mon opinion.

Un pays et une culture qui s’avèrent être très différents de régions en régions et d’états en états et j’espère un jour pouvoir aller à l’Ouest et découvrir l’autre côté du pays, censé être également très différent. Avec un pays si grand, il est impossible de généraliser et bien heureusement tous les clichés ne sont pas vrais. Je vous invite à venir découvrir le pays, aller à la rencontre des américains et vous faire votre propre opinion.

Il est certain que je reviendrais aux États-Unis. C’est un pays immense et magnifique qui a beaucoup à offrir. J’espère retourner à New-York, aller à l’Ouest et sillonner le Nord-Est du pays!

Découvrez le meilleur de Boston et toutes les bonnes adresses pour profiter de la ville, dans cet excellent guide sur Boston

Boston le nez en l'air ebook-5


Partage et épingle cet article sur Pinterest:45 jours aux Etats-Unis, le bilan: impressions, conseils, budget et itinéraire

Connaissez-vous bien les États-Unis? Un avis à partager? Des conseils à donner aux lecteurs? N’hésitez pas à partager avec nous dans les commentaires.

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog