Souvenez-vous, lors de mon tour du monde, je vous avais parlé de ce que je trimbalais dans mon sac à dos et pourquoi. J’aimerais revenir aujourd’hui avec vous sur mon équipement électronique pour faire le tour du monde, le passage presque obligé du voyageur moderne et du blogueur de voyage.

Lorsque j’ai choisi mon équipement électronique avant de partir, j’ai fait de nombreuses recherches et me suis posée plein de questions. Il était temps pour moi de mettre à jour tout mon équipement, mais j’avais plusieurs contraintes: le budget, le poids et la performance. Après avoir discuté avec d’autres voyageurs, m’être arrachée les cheveux et avoir passé plusieurs heures sur Amazon et autres sites, voici les objets que j’ai choisi et que j’ai emporté avec moi aux quatre coins du monde. J’espère que cette liste et ces explications vous seront utiles pour emmener le bon matériel électronique en tour du monde.

(Je mets cette liste régulièrement à jour, avec tout le matériel que j’emporte pour faire le tour du monde ou partir en voyage au long cours.)

Ordinateur portable pour faire le tour du monde

J’ai choisi un Asus Vivobook S200E. Je cherchais quelque chose de pas trop cher, de solide, léger et puissant pour pouvoir écrire le blog, travailler sur mes photos, utiliser Internet et tout stocker. Cet ordinateur était le bon compromis car il pèse 1,2kg, est légèrement plus grand qu’un netbook, mais a la puissance et le stockage d’un ordinateur portable normal. (Ce que je n’aimais pas avec les tablettes, c’était le manque de clavier et d’espace sur le disque dur). J’avoue que je ne regrette pas mon choix et qu’il fonctionne très bien aujourd’hui trois ans plus tard: j’ai pu bloguer, stocker mes photos, utiliser Internet, regarder des films et même faire mes propres vidéos.

Asus Vivobook - équipement tour du monde

Points négatifs

La batterie tient à peine plus d’une heure, si vous êtes en plein soleil il est difficile de voir l’écran et j’ai dû changer l’adaptateur cinq fois (mais ça, c’est probablement ma malchance). Pour le reste, c’est au top. Cet ordinateur n’est plus disponible en produit neuf, mais n’hésitez pas à découvrir ce produit similaire. Je le conserve dans une housse simple en permanence.

Smartphone

Lucie Aidart du blog Voyages et Vagabondages sur Snapchat (ID: vvagabondages)

Lucie Aidart du blog Voyages et Vagabondages sur Snapchat (ID: vvagabondages)

Je n’ai jamais été une grande adepte du téléphone et encore aujourd’hui, plus d’un mois après le retour, je n’ai toujours pas de numéro de portable. Je n’avais jamais eu de smartphone avant de partir, mais j’ai décidé d’investir dans un téléphone d’occasion débloqué, un Samsung Galaxy S3. De même, malgré les quelques chocs qu’il a pris, il a survécu et fonctionne toujours très bien. Je m’en suis servie pour rester en contact avec ma famille, utiliser Instagram, utiliser des applications de carte pour ne pas trop me perdre, prendre des photos sur le vif, comme scanner, réveil, lampe de poche, convertisseur de devises, traducteur, avec des cartes SIM locales… Bref, les utilisations d’un smartphone sont infinies et je suis désormais convaincue, même si je ne suis toujours pas une grande adepte du téléphone. Je le conservais dans une coque toute simple et il a résisté à ses nombreuses chutes au sol et aux changements de climats. Je me servais également d’une housse étanche Aquapac pour l’emmener dans l’eau avec moi. Aucune fuite à déclarer, mais je ne pouvais prendre des photos qu’en surface et pas sous l’eau.

Trois ans plus tard, mon fidèle téléphone a enfin cédé sous sa millième chute et je voyage désormais avec un Samsung Galaxy A5. Il m’a l’air aussi solide que le précédent (oui, il est déjà tombé, et sans coque), la qualité de l’image est incroyable et je suis déjà conquise. Je m’en sers comme pour les précédents, avec Snapchat en plus bien sûr qui y fonctionne très bien. Je peux faire de très belles photos avec.

Samsung Galaxy S3, équipement tour du monde

Appareil photo

Je souris encore en pensant à l’appareil photo que j’utilisais pour bloguer avant de partir. Je suis partie sans grande connaissance photographique et un tour du monde ne me paraissait vraiment pas le meilleur moment pour tester mes talents avec un Réflex. Je voulais cependant un bon appareil qui ne prenne pas trop de place et j’ai trouvé mon bonheur avec un Sony RX100. Il s’agit d’un compact expert qui permet de faire de nombreux réglages tout comme un Réflex, mais qui est discret et qui rentre dans la poche. Je ne regrette pas mon choix et j’ai pu emmener mon appareil et le dégainer en toutes circonstances, lors de soirées et même dans des coins pas très recommandés en Amérique du Sud. Je ne suis pas sûre que j’aurais fait la même chose avec un plus gros appareil. J’en suis entièrement satisfaite et j’ai encore de nombreuses fonctions à explorer. Par contre, j’ai cassé le flash dans les premières semaines et n’ai pas pu le faire réparer en route. J’utilisais une housse de base avec une pochette pour emporter ma batterie supplémentaire et mes cartes SD (1 carte de 16 Go, une de 32 Go et une de 1Go). Je conservais les grosses cartes dans ma pochette de sécurité ventrale lors de déplacements. Comme ça si on me volait mon appareil photo, j’avais toujours les cartes SD et les photos récentes!

Mon appareil-photo chéri a un problème technique et je ne peux pas le faire réparer pour le moment en Amérique du Sud. J’ai donc choisi un nouvel appareil et me suis laissée convaincre par un Hybride pour la taille et ses qualités. Je ne le regrette pas du tout, mais je me rends compte que je l’emmène moins dans des endroits qui craignent et je privilégie le téléphone. Hors de l’Amérique du Sud, cela sera différent. Il s’agit d’un Olympus OMD 10 Mark 2 et de son objectif pancake 14-42 mm.

Une caméra d’action

C’est un objet électronique que j’ai vraiment regretté ne pas avoir lors de ce tour du monde et dans lequel j’ai décidé d’investir. Heureusement, pas besoin de choisir une GoPro et de dépenser des centaines d’euros pour une caméra d’action à moins d’avoir des besoins très spécifiques.

J’ai choisi le Kodak Pixpro SP1 pour son rapport qualité-prix. Pour 200 euros, vous obtenez la caméra et de nombreux accessoires. Elle est directement étanche et résistance, pas besoin d’acheter un caisson supplémentaire. Je la découvre à peine et je pourrais vous en parler plus dans quelques temps, mais si vous voulez voir les premiers clichés pris avec, aller lire mon récit de rando-lamas! J’utile la suite Adobe pour monter mes films.

Faire le tour du monde

Kodak Pixpro SP1 en pleine action!

Kindle

J’ai toujours été une adepte des vrais livres, mais me voilà convertie. Une liseuse en voyage c’est le bonheur pour les grands lecteurs-voyageurs. Je pouvais avoir des centaines de livres toujours sur moi et ce n’était plus le drame à chaque fois que je finissais un livre lors d’un trajet en bus de plus de 12 heures. En plus, tous les classiques sont gratuits, alors c’est des heures de lecture devant soi pour se régaler. J’avais le Kindle de base et un étui pour le protéger et j’en suis très satisfaite. Pour lire, c’est parfait et il n’y a pas besoin de plus. La batterie dure plusieurs semaines et il est très facile de télécharger de nouveaux livres en Wifi.

Kindle, équipement tour du monde

Points négatifs

Cette version n’a pas de rétroéclairage, j’avais quelques soucis pour le charger avec la prise USB livrée en complément et il faut associer le compte Kindle à un seul compte Amazon. Du coup, pour les bilingues, impossible de l’associer à votre compte français et à votre compte anglais. Ce n’est pas non plus le top pour feuilleter et donc complètement inutile à mon avis pour les guides de voyage.

Lecteur MP3 et écouteurs

Un vieux, mais très solide lecteur MP3, fidèle au poste depuis probablement près de 10 ans. Le seul hic, c’est que je ne peux plus enlever la musique qu’il y a dessus et seulement en ajouter. Il me sert pour dormir dans les bus de nuit. Si je me servais de mon téléphone, la batterie serait trop vite foutue.

Disque dur

Je suis partie avec un disque dur WD d’un certain âge et me suis rendue compte une fois en Islande qu’il n’était pas compatible avec Windows 8. Je m’en suis débarrassée. Je me suis reposée sur le stockage en ligne pendant tout le voyage, mais aujourd’hui j’ai acheté un disque dur Samsung d’1 To très léger, petit, pratique et solide en voyage. Je vous en dirais des nouvelles dans quelques mois.

Clé USB

J’ai emmené une clé USB de 15 Go, toujours pratique pour échanger des photos ou des films avec les autres voyageurs, pour stocker des documents ou pour aller faire ses impressions au cybercafé du coin.

Dédoubleur

Un petit dédoubleur basique acheté à Hong-Kong pour regarder des films à deux dans le bus ou écouter la même musique. Parfait pour se faire des amis en voyage!

Adaptateur universel

On me l’avait déconseillé, j’en ai pris deux et je ne l’ai pas regretté, il y a en général assez de prises pour partager et mettre un gros adaptateur universel partout. S’il ne tient pas dans une prise, vous avez normalement choisi deux types d’adaptateur différents et le second tiendra. Sinon, j’utilise des livres ou tout autre accessoire pour faire tenir mon adaptateur. Certes, ce serait plus simple d’en avoir un petit pour seulement le pays où je me trouve, mais j’ai des produits à prise anglaise et d’autres à prise française, l’universalité était donc essentielle pour moi. Du coup, c’est un peu ce qui m’a aussi empêché d’emmener une multiprise.

Un modem Wifi

Je n’ai testé ce Modem Wifi My Webspot que pendant un mois lors d’un voyage en Europe, mais c’était top. Si vous voyagez dans plusieurs pays, cela évite d’acheter une carte SIM et vous pouvez utiliser le modem pour connecter plusieurs appareils, y compris votre ordinateur pour se connecter partout. J’ai trouvé ça extra, et cela me manque vraiment aujourd’hui.

Un sac avec les câbles

Et bien sûr, il ne manque plus que tous les câbles pour charger tout ce beau monde. Essayez de faire du double emploi si possible et pensez que votre ordinateur peut faire de la charge en USB, mais que vous ne pouvez pas forcément le laisser en permanence allumé dans votre chambre pour des raisons de sécurité.

Voilà donc mon équipement électronique pour ce tour du monde. J’avoue que j’en ai été pleinement satisfaite. Je regrette juste de ne pas avoir eu un objectif grand angle pour mes photos d’Antarctique, un appareil photo anti-chocs et qui va sous l’eau pour le snorkelling et l’aventure, une Go Pro pour la Nouvelle-Zélande et une tablette pour regarder des films. Aujourd’hui, j’envisage de nouveaux achats et mises à jours.

Et vous, quel matériel électronique emmèneriez-vous pour faire le tour du monde?

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog