Carnet de voyage flashback – Octobre 2010

Je connaissais très peu la Grande-Bretagne en m’installant dans le pays. Certes, c’est un pays proche de la France, mais justement, on se dit toujours que l’on aura le temps de le visiter plus tard. Dès mon premier mois ici, j’ai décidé de ne pas perdre de temps et de partir explorer le pays. Surtout qu’avec Eurolines (National Express en Angleterre), on peut voyager pour pas cher! A la dernière minute, j’ai donc décidé d’organiser un petit week-end. J’hésitais entre Dublin et Édimbourg, mais tout le monde plébiscitait cette dernière alors le choix fut vite fait! Billets de bus en main, une hôte Couchsurfing trouvée là-bas, me voilà donc partie pour un week-end touristique et pour ma première fois en terre écossaise.

Départ de Londres Victoria à 23h. 8h de bus plus tard (j’ai dormi comme un bébé), me voilà à Édimbourg, où la pluie

Avec mon hôt Couchsurfing, Azita

Avec mon hôt Couchsurfing, Azita

semble tenace. Pas étonnant, me direz-vous. Azita, mon hôte couchsurfeuse me rejoint à la gare routière et m’accompagne jusqu’à chez elle, en plein cœur de la vieille-ville. Elle a un appart super bien placé et tout mignon, mais seul hic pas de chauffage! On s’en sortira, même si cela m’a rendu bien malade. Super accueillante et généreuse, elle me prépare de très bonne crêpes pour le petit-déj et l’on papote pendant des heures! Il faut dire qu’on en a des choses à se dire, Azita est perse et suédoise et voyageuse invétérée! On parle de la Suède, de voyages, Édimbourg… elle est tombée amoureuse de cette ville et la raconte bien.

A 11h, elle part à la fac et je me dirige vers le centre pour un “Free tour”. Les “Free tour” sont organisés dans plusieurs villes européennes pour une rapide visite de la ville, les guides ne fonctionnant qu’au pourboire. Un très bon principe qui permet d’avoir un premier aperçu de la ville. Je rejoins donc le groupe et nous voilà donc partis pour 3h de visite dans le froid, mais au soleil! Oui oui! Si le groupe n’était pas sympathique, le guide était génial et enthousiaste et avait plein d’histoires de fantômes à nous raconter! Saint Giles, le château au centre-ville, Grassmarket (quartier des pubs crawls), Princes Gardens et le cimetière de Greyfriar. Ce cimetière typique est pittoresque, et comme dans tous cimetières écossais, les gens viennent se balader, jouer au ballon, pique-niquer… une réappropriation des cimetières qui me plaît bien! Ce cimetière comprend bien des histoires morbides, mais c’est aussi là que J.K. Rowling est venu trouver l’inspiration pour les noms de sa série. Amusez-vous à trouver la tombe de Potter, McGonagall, Granger et même celle de Tom Riddle! Finalement, j’ai été un peu déçue par le tour, très lent et au final peu complet. Peut-être que c’est mieux dans d’autres villes… J’ai appris beaucoup de choses, mais ce n’était pas du tout mon rythme! Heureusement qu’il me restait du temps pour explorer la ville par moi-même.
Vue sur la vieille ville

L’après-midi me voilà donc partie en exploration en solo. La ville est imposante et impressionnante, à l’architecture massive et noire. Surprenant, mais magistral. Elle prend toute sa beauté, par les journées ensoleillées. Le soleil se reflète sur certains bâtiments, en fuit d’autres, illumine certains parcs et en fait une ville où ombre et lumière se poursuivent et se chassent. Un très beau spectacle, renforcé par les magnifiques couleurs de l’automne. Je commence donc par la nouvelle ville, avec ses rues commerçantes et sa belle vue sur le château, la vieille ville et ses beaux parcs. Un régal pour les yeux!

En haut de Carlton Hill

En haut de Carlton Hill

Direction ensuite Calton Hill, une petite colline au cœur du centre-ville. Tout en haut, vous trouverez divers monuments, dont le surprenant Monument national ou l’Observatoire. Mais surtout, vous aurez une vue splendide sur toute la ville. D’un côté la banlieue et la mer, de l’autre le centre-ville et Arthur’seat. Arthur Seat c’est une colline de 251m, au cœur de la ville. Je n’en ai pas fait l’ascension, car avec le froid glacial, j’aurai eu vite le souffle coupé. Après en avoir pris plein les yeux et avoir fait le plein de photos, je redescends vers la vieille ville, explore les rues et les « closes » (petites rues sombres qui donnent sur des cours) et vais jusqu’au Meadows, un parc bien sympathique. La journée est vite passée, mais j’ai pu tout de même à peu près tout explorer dans le centre.

Je retrouve Azita le soir, pour du Haggis et de la Guinness. Même si savoir ce qu’il y a dans le Haggis est écœurant, au final, c’est plein d’épices et de saveur. C’est plutôt bon, mais attendez-vous à avoir l’estomac bien rempli après un tel repas. Direction ensuite un pub typique, puis une private party. En retour de soirée, une petite balade nocturne nous a permis de croiser des écossaises aux jupes bien courtes, des écossais en kilt ou en costumes variés… La vie nocturne à Edimbourg semble assez folle et une ballade au milieu de la nuit vous offrira un sacré spectacle!

Dernière journée le lendemain. Azita m’accompagne en bord de rivière, à l’embouchure de la mer, à Cramond, un petit quartier tranquille, où il fait bon se balader. Après un repas dans un pub bien cosy, nous profitons du soleil et de l’eau et nous arpentons les chemins de Cramond. Je recommande cette bouffée d’air frais, cela vous permettra aussi d’entre-apercevoir de l’autre côté de la rivière, l’Écosse sauvage… Pour ma part, ça m’a donné envie d’explorer plus le pays. Un jour peut-être…

CramondRetour en ville et goûter au café très connu, The Elephant House. Connu pour ses éléphants, sa vue magnifique sur le château et surtout parce que J.K. Rowling y a écrit ses deux premiers livres! Et oui! Une fan comme moi ne pouvait pas manquer un tel pèlerinage. La vue sur le château est magnifique, mais le château en soi est décevant, assez petit et peu impressionnant. Je n’ai même pas eu envie de visiter l’intérieur. Azita et moi finirons notre week-end par un énorme buffet chinois, dont je me lèche encore les babines. Je remonte dans le bus avec un petit pincement au cœur… la ville est agréable, quoiqu’un peu petite, mais c’est surtout Azita qui va me manquer… devenir à ce point amies en deux jours, ce n’est pas tous les jours que ça arrive! Mais qui sait, on se reverra sans doute à Londres ou en Suède!

Le retour en bus a été difficile. A trois heures du matin, pause normale à une station-service. Le départ était prévu pour 3h30. 4h du matin, aucun chauffeur n’a pris place sur le siège du conducteur. On s’agite, on s’inquiète. A 4h30, on vient nous dire que notre chauffeur de remplacement a oublié de venir…. Au final, on partira avec deux heures de retard, dans un bus glacial et on arrivera deux en retard à Londres, et donc deux heures en retard au boulot! Merci au chauffeur étourdi!

Quoiqu’il en soit, je vous conseille cette belle ville d’Édimbourg, pour sa vieille ville, son ambiance sympathique et sa vie nocturne. Une étape incontournable dans votre voyage en Écosse, mais deux jours sont amplement suffisants pour prendre la teneur de la ville.

Alors tenté par une aventure écossaise ? Partez à la chasse de votre billet d’avion pas cher pour visiter l’Ecosse. Et en passant, pourquoi ne pas faire aussi une petite pause à Londres : prenez aussi un vol pour Londres.

Bon voyage et bonne découverte écossaise!

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog