Partez à Bologne pour votre prochain voyage en Italie!

Bologna

Certains le savent sans doute, j’ai été pour la première fois de ma vie en Italie en juin dernier, à l’occasion du formidable projet Blogville. Il était temps, me direz-vous. Oui, il était temps et je me demande bien pourquoi je n’ai pas été dans ce pays auparavant.

Faisons-donc une petite pause dans le récit de mon tour du monde et laissez-moi, si vous le voulez bien, revenir en arrière et vous raconter ces formidables cinq jours dans la région d’Émilie-Romagne où j’ai pu vivre comme une locale dans un appartement au cœur de Bologne et rayonner dans la région.

Bologna

Mes premières impressions italiennes n’ont pas fait tomber les clichés bien au contraire. C’est à bord d’un taxi roulant à 150km/h en centre-ville que j’ai fait mon entrée dans Bologne et mon arrivée au milieu de la nuit dans l’appartement Blogville.

Bologna

BolognaUniversité de Bologne

Le lendemain, après un bon café, il était temps de partir explorer la ville de Bologne, ma base pour les cinq jours à venir. Je n’aurais pas pu rêver de meilleur lieu pour appréhender pour la première fois, l’Italie. Bologne est une ville chaleureuse, à taille humaine, peu visitée des touristes et qui a pourtant beaucoup à offrir. Bologne a de nombreux surnoms et elle les mérite bien tous, sans exception. Bologne la Savante (la Dotta), car elle est le siège de la plus ancienne université du monde occidental, fondée en 1088, et pour son rayonnement culturel. Bologne la Rouge (la Rossa), en référence à ses tuiles et ses briques rouges et pour son âme politique de gauche communiste. Bologne la Grasse (la Grassa), pour son excellente cuisine. Trois mots et déjà tout un programme…

BolognaBolognaBologna

Bologne est également connu pour ses portiques. Le centre-ville se trouve presque entièrement sous des arcades qui couvrent presque 38km de distance; le plus long au monde étant le Portique de San Luca qui s’étend sur 3500 mètres avec 666 arcades. Un fait qui rend l’atmosphère de la ville unique et qui permet d’ailleurs de continuer à profiter de la ville par grosse chaleur à l’ombre des portiques ou même par temps de pluie.

BolognaBologna

Bologne est une ville où il fait bon vivre et une excellente base pour rayonner dans les alentours. Se balader dans les ruelles, déguster une délicieuse gelato sur la place centrale, goûter les spécialités locales, faire la sieste à l’ombre des portiques, papoter avec les voisins, découvrir les étals des marchés, découvrir la majesté des lieux de l’université originale, prendre le soleil parmi les étudiants dans le quartier étudiant, passer la soirée dans la rue à boire et écouter de la musique, apprendre à faire des pâtes, prendre de la hauteur en escaladant la tour Asinelli ne sont que quelques-unes des activités que l’on peut faire lors d’une visite à Bologne.

Les rouges à Bologne

Le quartier étudiant, où était situé notre appartement, est particulièrement vivant surtout le soir. Les cafés, les bars, les rues ne sont jamais aussi vivantes qu’à la tombée de la nuit. Dans le coin, il y a même une fenêtre secrète sur les canaux intérieurs de Bologne. Quant aux anciens bâtiments de l’université, ils sont impressionnants et emprunts d’histoire.

Université de Bologne

Canal secret de Bologne

Un de mes coups de cœur a été d’escalader la Tour Asinelli. Pour quelques euros et quelques litres de sueur, vous serez récompensé d’une vue imprenable sur les toits de Bologne et vous pourrez vous rendre compte de la verdure qui l’entoure, des rouges et ocres qui la caractérisent si bien et de toutes les tours et tourelles qui se démarquent sur l’horizon de Bologne. La montée n’est pas trop difficile, les escaliers sont larges et des paliers vous permettront de faire des pauses.

Vue sur Bologne depuis la Tour AsinelliMontée de la Tour Asinelli à Bologne

Le rythme à Bologne est typique, j’imagine, de l’Italie. Personne ne se presse, tout le monde discute dans la rue, prend le temps de prendre un café ou de profiter de quelques rayons de soleil. Il n’y a rien de plus agréable que de ralentir ainsi et de tout simplement profiter de la vie.

Bologne a su me charmer par son érudition, par ses ocres et rouges si distinctifs, par ses centaines de portiques, par sa nourriture et ses petites et charmantes ruelles, mais surtout par la gentillesse de ses habitants et l’art de vivre qu’ils pratiquent. La Dolce Vita, dans toute sa splendeur.

Et vous, connaissez-vous Bologne et l’Émilie-Romagne?

Trouvez un logement pas cher à Bologne!

J’étais l’invitée de l’Office du Tourisme d’Emilie-Romagne dans le cadre du concept Blogville et je tiens à les remercier pour leur accueil chaleureux. Cependant, toutes opinions et photographies me sont propres.


Partage et épingle cet article sur Pinterest:

Découvrez les mystères de Bologne, la Savante, la Rouge,la Grasse, une ville hors des sentiers battus à découvrir en Italie

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog