Shanghai et Beijing

Après le choc culturel du Japon, je pouvais difficilement imaginer un pays plus différent culturellement. Et pourtant, mon voyage en Chine m’a très vite fait changer d’avis.

Voyage en Chine: gastronomie

Se préparer pour son voyage en Chine

La Chine est un de ces pays que je souhaitais absolument visiter lors de mon tour du monde. C’est aussi un pays dont on entend beaucoup de bien et beaucoup de mal. Avant d’arriver, j’avais décidé (encore plus que d’habitude) de faire taire tous mes préjugés, de faire preuve de patience surhumaine et de ne pas juger. La culture est si différente que l’ont peut parfois difficilement la comprendre. Vous le verrez dans tous mes récits sur la Chine, c’est un pays que j’ai adoré, mais que j’ai aussi détesté à certains moments. C’est un pays de contrastes, un pays extraordinaire et riche avec des locaux très sympathiques et surprenants, mais c’est un pays où j’ai poussé un grand ouf de soulagement lorsque je suis partie. J’y reviendrais avec grand bonheur, mais pas pour de trop longues périodes.

Comme je n’avais fait aucune demande de visa avant de partir, je l’ai fait faire à Hong-Kong grâce à cette agence. Il m’a simplement fallu attendre 4 jours sur place. Je suis entrée par voie maritime, depuis le Japon par Shanghai, sans aucun souci et sans billet de sortie. Je suis repartie par voie terrestre à la frontière avec le Laos.

Voyage en Chine: Bund

Le Bund à Shanghai sous le brouillard de la pollution

Shanghai, première étape

Fraîchement débarquée du Japon, je réalise que l’on parle encore moins anglais ici. Je demande à des Japonais qui parlent Chinois de faire la traduction, afin de trouver le métro. Ils m’y accompagnent et ainsi commence mon aventure chinoise. Le métro est très moderne, bien indiqué et facile à comprendre. J’ai eu du mal à acheter mon premier ticket, mais ensuite, se rendre à mon lieu de destination était très facile. Je loge pour les quelques jours à venir chez une amie dans le quartier français. Elle m’a préparée des vidéos, plans et dessins pour que je trouve son studio, sans quoi je tournerais probablement encore. La résidence, où elle habite ne paye pas de mine, des habitants me crient dessus (probablement me disaient-ils bonjour…) et j’atteins enfin le studio où je me repose quelques heures. Ce premier contact a été étrange et épuisant. Ce premier jour, je ne ferai qu’explorer le quartier alentour, le Quartier Français, un quartier d’expat’ très vert, très chic et très peu chinois. Le soir, je retrouve mon amie Renée, qui n’est autre qu’une néerlandaise rencontrée en Colombie quelques mois plus tôt. Elle m’expliquera les bases pour survivre en Chine et à Shanghai et m’aidera à mettre en place mon VPN pour avoir accès à Internet non-censuré en Chine.

Voyage en Chine Tianzifang

Le lendemain, je pars en exploration touristique et commence par Tianzifang, un quartier traditionnel reconverti en zone commerciale avec de jolies boutiques design. C’est touristique, mais c’est mignon. Direction ensuite, la vieille ville et des jardins. Je ne visiterai jamais ces jardins, car pour la première fois de ce tour du monde, je me suis faite arnaquée…

Voyage en Chine: La vieille ville de ShanghaiVoyage en Chine: La vieille ville de Shanghai

Et oui, je me suis faite arnaquée lors de mon premier jour en Chine et me suis faite avoir comme une bleue. Je raconte tout cela dans l’article sur mes meilleurs et pires moments en voyage. Après cela, forcément, je ne n’étais plus trop d’humeur à faire du tourisme, mais je parcourrais tout de même la vieille ville, qui est très jolie, mais bien trop touristique, envahie par les visiteurs et les boutiques. Je me replie ensuite vers un quartier plus traditionnel derrière la vieille ville que mon amie m’a conseillée. Le quartier est résidentiel et bien plus authentique. C’est un vrai dédale, où les habitants jouent au mahjong, découpe des poulets, font la lessive et me regarde se demandant bien ce que je suis venue par ici. Le contraste entre ce quartier et les bâtiments et résidences modernes qui l’entourent est saisissant. Un contraste qui résume bien la Chine finalement…

Voyage en Chine: quartier traditionnel à ShanghaiVoyage en Chine: quartier traditionnel à ShanghaiVoyage en Chine: quartier traditionnel à Shanghai

Le reste du temps se passera à la mode expat’, avec mon amie, entre massages, restaus et sorties, dont bien sûr aller boire un verre en haut du Vue pour avoir une vue imprenable sur le futuriste Bund. Ouf, malgré la pollution, je peux enfin l’apercevoir.

Voyage en Chine, le Bund à ShanghaiVoyage en Chine, le Bund à Shanghai

Nous ferons aussi une petite excursion à Zhujiajio, une ville d’eau facilement accessible depuis Shanghai, jolie, mais encore une fois gâchée par le trop plein de touristes et de boutiques vendant les mêmes souvenirs…

Voyage en Chine: ZhujiajioVoyage en Chine: Zhujiajio

J’ai finalement vu peu de choses à Shanghai, mais c’est une ville très moderne, immense, futuriste, très polluée et finalement assez peu chinoise, sans doute à cause des expatriations et du commerce international. C’est une bonne entrée en matière à un voyage en Chine, pour commencer tout en douceur.

Shanghai

Beijing

Premier billet de train acheté à l’aide d’une Chinoise qui parlait français, première expérience de gare et de train chinois (où je me suis à peine perdue et à peine faite bousculée), première nuit dans un train, fixée par un homme bizarre depuis la couchette d’en face et enfin arrivée à Pékin.

Voyage en Chine: Beijing

Beijing est beaucoup plus chinoise que Shanghai, mais elle reste tout à fait accessible pour un premier voyage en Chine. Le métro est moderne, et en anglais et la ville est elle aussi immense et faite de contrastes entre modernité et tradition. La ville est également très polluée, mais pour la première fois en Chine, j’ai eu l’occasion de voir le ciel bleu. Il y a énormément à découvrir dans la ville et le patrimoine est très riche, fort d’une très longue histoire chinoise. Temples, palais, musées, quartiers anciens, parcs, marchés, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer.

Voyage en Chine: temple à Beijing

Vous ne serez d’ailleurs pas les seuls touristes et des touristes chinois et du monde entier visitent tous les plus grands sites. Essayez de bien choisir vos jours de visite, d’éviter les week-ends et jours fériés, mais sachez que vous ne serez jamais seuls. J’ai eu plutôt de la chance, et n’ai dû faire qu’une courte queue pour rentrer sur la place de Tiananmen et dans la Cité Interdite. Même dans la Cité Interdite, c’était plutôt calme vers midi, à l’heure où le soleil tape et les visiteurs font la sieste. Beaucoup de gens ne visitent pas tout et il est très facile de fuir la foule le temps de quelques minutes dans la Cité.

Voyage en Chine: sur la place TiananmenBienvenue dans la Cité Interdite

Bienvenue dans la Cité Interdite

Il n’y a pas trop de monde finalement…

Bienvenue dans la Cité Interdite

C’est l’heure de la sieste dans la Cité Interdite

Pensez bien que vous ne pouvez entrer dans la Cité Interdite que par la place Tiananmen et ressortir de l’autre côté. A la sortie, payez quelques yuans de plus pour entrer dans le parc Jinshan pour avoir une vus splendide sur l’immensité de la Cité Interdite que vous venez de parcourir.

La Cité Interdite à perte de vue

Il est aussi très intéressant de visiter les Hutongs, les quartiers traditionnels chinois. Le Hutong de Quianmen est le plus connu, le plus touristique et le moins traditionnel. Il a été complètement rénové, mais il est très agréable de s’y promener, en évitant l’artère principal, qui est un pur cauchemar à cause de la foule. Je résidais dans un hutong traditionnel juste en face, très agréable pour y vivre, pour s’y promener, et pour observer la vie locale. Tous les jours, je m’arrêtais au parc sportif local pour regarder les Chinois faire leur sport quotidien. Des plus jeunes aux plus âgés, ils sont tous sportifs et se maintiennent en grande forme. Les matchs de ping-pong m’ont complètement bluffée.

Hutong de Quianmen

Se retrouver bloquer au milieu des touristes à Quianmen et étouffer…

Quianmen

N’oubliez pas de visiter la Grande Muraille depuis Beijing, mais ça, c’est une autre histoire…

Beijing m’a énormément plu, une belle découverte à mi-chemin entre la modernité et la tradition chinoise. Je reviendrais, il semble y avoir tant à y découvrir et explorer…

Beijing

Informations pratiques

Pour manger ou boire un café avec du Wifi, j’ai testé le Irresistible Café dans mon quartier: très mignon, très reposant, c’est un café d’expat’ avec de la bonne nourriture, mais des prix un peu chers. Sinon, j’y suis allée un peu au hasard, avec des bonnes ou mauvaises surprises. Testez aussi les marchés et leur drôle de nourriture.

Pour dormir, j’ai choisi l’auberge de jeunesse Sitting on the Walls Courtyard, une fabuleuse et calme auberge au cœur d’un Hutong traditionnel. Très bien située, pas très chère, avec un personnel au top et des dortoirs très propres et confortables, j’y ai rencontré des gens très sympas et j’ai vraiment apprécié pouvoir me perdre dans les méandres du Hutong. J’y retournerai sans hésiter!

Dans mon Hutong

Pour circuler, j’ai utilisé le métro et le bus, très pratiques, modernes et confortables. Achetez une carte de transport en payant une caution et circulez partout sans avoir à faire la queue aux caisses. Pour le bus, rien n’est indiqué en anglais, alors demandez à votre hôtel de vous indiquer le chemin et comptez le nombre d’arrêts (les bus s’arrêtent à tous les arrêts sans exception).

Avez-vous déjà voyagé en Chine? Connaissez-vous Shanghai et Pékin?

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog