Voyager avec un surpoids, expérience et anecdotes autour du monde, Voyages et Vagabondages

Après vous avoir parlé du thème du voyage avec des problèmes de santé ou avec une maladie chronique, je tenais à aborder une autre thématique qui me tient à cœur, celle de voyager avec un surpoids ou en obésité.

Voyager avec un surpoids, Dubaï, Voyage et Vagabondages

Même si globalement, voyager avec un surpoids ou voyager en étant mince revient au même, il y a des différences invisibles et des difficultés auxquelles on ne pense pas forcément en n’étant pas dans cette situation. Une fois encore, j’espère montrer à ceux qui sont en surpoids ou en situation d’obésité que voyager est bien entendu possible et qu’il y a de fortes chances que vous vous sentiez bien en voyage. J’utilise ici mon ressenti et des anecdotes tirées de mes voyages, même si chaque situation est bien évidemment très personnelle.

Vivre avec un surpoids ou en situation d’obésité n’est pas facile, que ce soit pour l’estime de soi, la relation aux autres ou pour toutes les actions de la vie quotidienne. Il en va de même en voyage, même si l’inconnu peut exacerber tout cela ou bien nous aider à nous affranchir des carcans de notre société. A chaque pays, à chaque situation, son lot de bonnes et mauvaises surprises.

La confiance en soi et le regard des autres

Voyager avec un surpoids, Indonésie, Voyages et VagabondagesC’est une des choses les plus compliquées à gérer et sur laquelle chacun doit travailler. Il n’y a malheureusement aucune recette magique, dans la vie ou en voyage. Il faut être fort pour se sentir bien malgré tout dan sa peau et faire face aux autres. Je me considère assez forte, avec une bonne carapace et une assez bonne confiance en moi, mais j’ai bien sûr mes moments de faiblesse et mes points faibles. Cela peut sembler stupide, mais j’ai parfois l’impression d’être la seule voyageuse en surpoids dans une marée humaine de voyageurs physiquement parfaits et je ne compte plus les fois où je me suis sentie comme le vilain canard de la troupe.

Si en France et au Royaume-Uni, les gens sont plutôt tolérants et ne vous jugeront pas ouvertement, il y a des pays où ce n’est pas le cas. De manière ironique, les remarques et insultes sont plus nombreuses aux Etats-Unis. C’est alors bien dur de garder sa carapace.

En Amérique du Sud, c’est tout l’inverse et j’ai eu l’impression d’être une déesse sur pattes, vu la drague qui était dirigée vers moi tous les jours. Certes, c’est globalement malvenu et plus énervant qu’autre chose, mais au moins, je me sentais très bien dans ma peau.

En Bolivie toutefois, j’ai noté la cuisinière de mon tour à Uyuni, qui me demandait combien je pesais, me signifiant clairement que j’étais bien lourde, alors que malgré ses jambes longilines, elle était aussi très costaud et plus petite que moi. Toujours une question de perceptions…

Je me souviens aussi récemment des regards de haut en bas reçus à Paris, en portant une mini-jupe et un legging noirs, une de mes tenues classiques en Argentine qui n’attirait aucune remarque. Etre en surpoids ou obèse en France ne passe pas bien du tout avec les tenues sexy dans le jugement des autres…

En Chine et au Laos, j’ai eu à faire face à d’autres réactions, puisque le surpoids et l’obésité y sont bien évidemment moins développés. Plusieurs personne m’ont demandé ouvertement si je mangeais beaucoup, certains me pensaient très riche, puisque j’étais si grosse, d’autres venaient toucher mes membres, surpris par leur taille. Mon guide au Tibet, en m’aidant à monter sur mon cheval et en me touchant la cuisse, s’étonnait que j’ai des jambes si grosses et un buste si petit… bref, il faut encore une fois avoir une bonne carapace et ne pas se vexer. Ils n’y voient pas du tout à mal et il s’agit plus de curiosité qu’autre chose.

Et après la lecture de cet article, je me demande bien quelles remarques je vais recevoir en vivant au Japon pendant un an…

La nourriture en voyage

Voyager avec un surpoids, Italie, Voyages et Vagabondages

Forcément, malgré les problèmes de santé, je n’en suis pas arrivée là sans aimer manger et pas forcément que des choses saines… Alors oui, je pourrais décider de rester en France, de voir un nutritionniste, de faire du sport, de cuisiner sain et de gérer cela dans un environnement où cela serait plus simple. Mais ce n’est pas du tout ce que j’ai envie de faire, c’est un mode de vie qui me rendrait malheureuse, me déprimerait… et me pousserait vers le chocolat. On dit que le voyage fait grossir les filles et maigrir les garçons, mais je ne m’en suis globalement pas mal sortie du tout.

Gérer une alimentation saine en voyage n’est pas facile, surtout si l’on a des contraintes de budget. Je ne compte plus les journées pâtes/soupes, lorsque les fruits et légumes sont trop chers ou difficiles d’accès. Je pense que l’on sait tous que le combo fast food/chocolat est moins cher aux Etats-Unis que de manger sain. Pourtant, en voyage je mange mieux, je suis plus active, je suis plus heureuse et finalement je me sens mieux dans mon corps. Je vais faire encore plus d’efforts, faire encore plus de sport dans mes prochains voyages, mais là encore, c’est quelque chose de très personnel et peu évident à gérer.

L’alcool est aussi un élément à prendre en compte, puisqu’il n’est pas cher et que sa consommation n’aide pas les kilos en trop. Je bois assez peu finalement, puisque je fais très attention en voyage en solo pour des questions de sécurité, mais c’est quelque chose à prendre en compte.

Transports et logement en voyage en situation de surpoids

Voyages et Vagabondages, voyager avec un surpoids

La hantise de nombreux voyageurs en surpoids est de se retrouver avec un siège trop petit, dans l’avion ou dans le bus. Dans les vols low-cost, c’est parfois très limite et c’est encore plus compliqué pour d’autres voyageurs, obligés de payer pour deux sièges, d’avoir une double ceinture ou même de payer le prix de leur billet selon leur poids (Samoa Airlines).

Si vous n’avez pas vraiment envie de vous asseoir à côté de quelqu’un en surpoids, sachez que l’embarras est surtout pour nous. Je ne compte plus les fois où j’essayais de me recroqueviller contre la fenêtre de l’avion ou d’un bus et de me faire plus petite que je ne le suis vraiment. Les bus en Asie sont particulièrement propice à ce type de tracas et je me souviens avoir passé un long trajet en bus au Japon avec la fesse gauche à moitié dans le couloir. En Indonésie, dans un mini-bus, une amie et moi occupions chacune deux sièges à l’arrière (et mon amie est mince) du fait de notre corpulence. Le chauffeur ne voulait pas perdre ces sièges et il a donc casé deux indonésiens entre nous et je ne me suis jamais sentie autant comme une sardine que lors de ce trajet de trois heures.

Côté logement, je n’ai personnellement pas de problèmes, mais je sais que cela peut être compliqué pour certains. Je redoute pour ma part le lit du haut, surtout sur les lits superposés brinquebalants, peu solides ou ceux sans échelle ou je dois me hisser tant bien que mal, mais je le fais si nécessaire. Je n’ai jamais encore eu le coup du lit qui s’effondre, seulement le hamac, une mésaventure qui arrive à tout le monde.

Faire son sac quand on est en surpoids

Je suis grande, je suis en surpoids, j’ai de grandes jambes, de grands pieds… ce n’est donc pas forcément facile de voyager léger ou de faire son sac, surtout que je sais qu’il serait compliqué de trouver des vêtements de remplacement dans de nombreux endroits. L’Asie par exemple, mais pas seulement. J’ai pas mal galéré pour trouver un jean et un maillot de bain en Nouvelle-Zélande par exemple. J’ai essayé d’acheter en Asie du Sud-Est le fameux pantalon pêcheur, sans succès, les vendeuses me regardant comme si j’étais un drôle de spécimen ou me disant non directement….

Faire du sport en voyage en surpoids

Sport et surpoids en voyage, voyages et vagabondages

Malgré mon surpoids, je fais du sport, j’adore en faire et je ne veux pas que mon poids soit une limitation. Malheureusement, j’ai quelques problèmes de santé, plus ou moins liés à mon poids, qui peuvent m’empêcher de faire certaines choses ou me font aller plus lentement, en randonnée par exemple. Certains voyageurs n’ont parfois pas envie d’aller avec moi, car je suis plus lente ou ils pensent que je vais les ralentir ou bien je suis obligée de passer certains bouts ou d’aller tout au sommet (ce qui me frustre au plus haut point)…

Pour certaines activités, il faut toujours trouver le baudrier ou la combinaison grande taille, ce qui n’est pas toujours évident. Je peux vous assurer qu’enfiler une combinaison de surf est une vraie torture et que j’ai souvent besoin d’assistance. Même si ce n’est pas mon cas, certaines activités type saut à l’élastique ou saut en parachute sont interdites passé un certain poids (100kg). Je suis toujours mortifiée et un peu effrayée lorsque je dois passée la première au saut à l’élastique (c’est une question de poids et de réglage de l’élastique)….

Il y a aussi l’équitation… les chevaux sont généralement assez mal en point. Au Tibet, on m’a fait changer de cheval plusieurs fois par jour, car ma monture n’y arrivait pas…

Voyager avec un surpoids, argentine, Voyages et Vagabondages

Ce sont toujours des petites choses, peut-être des choses qui peuvent paraître sans importance ou vaines pour certains, mais qui changent mon voyage au quotidien et dont il est bon d’avoir conscience avant de partir. 

Bien entendu, il s’agit encore une fois de quelque chose de très personnel. Je me sens mieux, en meilleure santé et bien dans ma peau en voyage et je sais que c’est pour moi le bon choix.

Je serai très curieuse de connaître vos témoignages, anecdotes et conseils sur ce sujet si vous en avez.

PS: N’oubliez pas qu’il est très important de souscrire à une assurance voyage avant le départ.

PS2: Merci pour tous vos retours, toutes vos anecdotes, je ne m’attendais pas à de telles réponses et je me sens moins seule. Merci à tous et à toutes pour vos partages et d’avoir ainsi contribué à lancer la discussion.

PS3: J’ai changé d’alimentation et je teste de perdre du poids en voyage et de manger sain. Affaire à suivre…

Pour en savoir plus sur le surpoids en voyage

Je vous met les liens de trois articles en anglais qui abordent le même sujet:

Confessions of an overweight traveller, Savoir Faire Abroad

Coming out of the closet, I’m size XX, Nomadic chick

Viewpoints: Travelling with Overweight, Adventurous Kate

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog