Petits suicides entre amis De la Finlande je connais peu de choses. De sa littérature encore moins. Lorsqu’il est venu le temps de choisir un livre finlandais pour cette nouvelle édition du Challenge Destination, je n’ai donc eu d’autres choix que de me tourner vers un livre que j’avais dans ma bibliothèque d’un auteur finlandais très connu.

Arto Paasilina est un auteur majeur de la littérature finlandaise. Dans ce roman, il choisit d’aborder le thème du suicide (sachant que la moyenne de suicides en Finlande est assez élevée) et de la morosité ambiante du pays.

Il débute son roman ainsi: Les plus redoutables ennemis des Finlandais sont la mélancolie, la tristesse, l’apathie. Une insondable lassitude plane sur ce malheureux peuple et le courbe depuis des milliers d’années sous son joug, forçant son âme à la noirceur et à la gravité. Le poids du pessimisme est tel que beaucoup voient dans la mort le seul remède à leur angoisse. Le spleen est un adversaire plus impitoyable que l’Union Soviétique. Mais les Finlandais sont une nation de guerriers. Ils ne capitulent pas. Ils se rebellent, encore et toujours contre la tyrannie. Un premier paragraphe qui résume en fait très bien l’histoire du livre.

Le sujet peut sembler bien sombre, mais l’auteur l’aborde avec cynisme, humour noir et sur un ton grinçant, rendant ainsi l’ouvrage bien plus savoureux. Le roman et ses personnages sont complètement déjantés et vous emmèneront dans un voyage hors du commun à travers les pays nordiques et l’Europe.

Le président Oni Rellonen et le colonnel Hermanni Kemppainen tentent tous deux de se suicider par un beau jour de printemps dans la même grange. Se sauvant mutuellement et discutant avec véhémence de cette situation absurde, ils décident d’un commun accord de repousser leurs suicides. Après quelques verres, ils décident de former une sorte de club, que tous les candidats au suicide en Finlande pourraient rejoindre, afin de discuter librement de leur malheurs, de suicide et peut-être d’organiser un suicide collectif efficace et marquant. Ils vont peu à peu recruter des nouveaux membres et se retrouver avec toute une galerie de personnages étonnants à bord d’un bus de luxe, à parcourir l’Europe, pour trouver le meilleur endroit pour se suicider tous ensemble. Plonger d’une falaise à bord du bus au Cap Nord semble alors être une excellente idée pour mener à bien leur projet…

Le roman est complètement absurde et l’on prend plaisir à découvrir l’écriture et le cynisme de l’auteur. Quelques passages osés m’ont beaucoup fait sourire. Cependant, cela ne va pas assez loin à mon goût. Les candidats au suicide sont un peu trop sobres dans leurs actes (malgré les beuveries et les rixes) et le livre reste parfois un peu trop moralisateur. Heureusement, on prend plaisir à faire partie de ce voyage quelque peu original et à découvrir en route les coutumes finlandaises, avant de s’embarquer vers des contrées plus exotiques. En lisant ce roman, j’ai eu l’impression de revivre mon année suédoise, à coup de sauna, de lacs et d’étendues sauvages, de ragoût de rennes et de rennes traversant la route, de confitures d’airelles, de fêtes de la Sainte-Jean… Cela m’a rendu très nostalgique. Ce voyage vous emmènera tout autour de la Finlande, jusqu’au Portugal, en passant par la Norvège, la Suède, l’Allemagne, la France et la Suisse.

Un voyage et des voyageurs hors du commun qui nous emmènent avec eux dans des aventures complètement rocambolesques et nous donne à voir un petit aperçu de la Finlande et de ses coutumes.

Si vous voulez découvrir la littérature du monde et voyager avec nous, apprenez-en plus sur le principe du Challenge Destination et rejoignez-nous pour la prochaine édition de ce voyage!

Venez aussi découvrir d’autres lectures finlandaises avec les participants du Challenge Destination.

Éditions Folio, 2005, 292 p.

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog