Manger du macareux et de la baleine en Islande

Note de l’auteur: aujourd’hui, je ne remangerais pas de baleine, je ne m’étais pas bien renseignée et je pensais que la race de baleine n’était pas en voie d’extinction. Je refuse de manger de la baleine et j’invite tout le monde à boycotter la baleine, le reste du menu est très intéressant.

On ne voyage pas en Islande pour s’immerger dans la culture culinaire. Pourtant, ce pays a à son actif quelques spécialités culinaires bien particulières qui attiseraient sans aucun doute la curiosité de n’importe quel fin gourmet, notamment le hakari: du requin fermenté pendant quatre ou cinq mois. Je n’ai pas eu l’occasion de tester ce plat lors de mon court séjour en Islande, mais j’ai tout de même cédé à la tentation d’un menu gourmet islandais pour avoir un vaste aperçu de leurs spécialités, en passant par le macareux et la baleine, lors d’une surprenante soirée gastronomique islandaise.

Après avoir découvert l’article alléchant d’Adventurous Kate (en anglais), je me suis laissée tentée par le menu gourmet du restaurant Tapas Barinn. Situé en plein centre-ville de Reykjavik, ce restaurant sert des tapas variés, du plus traditionnel au plus original, des cocktails et ce fameux menu islandais dans une atmosphère chaleureuse où locaux et touristes viennent passer une excellente soirée. Il est quelque peu étrange de tester des spécialités islandaises tout en écoutant de la musique latino, dans un décor de brasserie espagnole, mais après tout le mélange de culture est intéressant. Voici donc un petit résumé de ce menu islandais gourmet qui comprend 7 tapas:

L’apéritif du menus islandais gourmet à Reykjavik

Le menu commence par un shot de Brennivin histoire de se mettre en bouche, le tout accompagné de pains et de tapenades. Il s’agit d’un alcool fort islandais, une eau de vie de pomme de terre, dont le surnom n’est autre que la Peste Noire. Avec un tel nom, j’avoue avoir un peu hésité avant de tremper mes lèvres dans le verre et de le boire, mais cela n’est pas si fort que cela et plutôt bon. Je ne suis pas spécialiste d’alcools, mais cela m’a rappelé la vodka.

Apéritif Brennivin

Macareux fumé avec sauce aux myrtilles et au Brennivin

Je sais, c’est un adorable petit oiseau, que j’avais eu d’ailleurs l’occasion de croiser dans les Iles Orcades. L’Islande est le seul pays au monde où la chasse au macareux est autorisée, mais elle est très réglementée. L’on m’a d’ailleurs compté des histoires de chasses avec un filet et non pas un fusil autorisées pendant seulement une semaine par an.

MacareuxJe ne savais pas du tout à quoi m’attendre avec ce tapas et ce fût mon plat préféré de tout le repas. J’ai eu le droit à de nombreux morceaux de viande accompagnés d’une salade fraîche et de la fameuse sauce. Ce plat ne ressemble à rien de ce que j’ai pu goûter auparavant. Le macareux est une viande très tendre avec un goût de gibier très doux et très fin, le tout en parfait accord avec la salade et la sauce sucrée. Je n’en ai pas laissé une miette dans l’assiette et j’en aurais bien repris un petit peu!

Queues de homard à l’ail

 Je crois bien que je goûtais au homard pour la première fois de ma vie. Et c’était très bon. Cependant, pour avoir entendu et lu de très bonnes choses sur le homard, j’ai été un peu déçue, car je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus fin. Ce plat en question était toutefois fondant et très bien épicé, avec juste ce qu’il fallait d’ail et de citron.

Queue de homard

Truite islandaise et son lit de poivrons

Voici un plat simple, mais délicieux composé d’un morceau de truite bien fondant et de son lit de pommes de terre, poivrons et oignons. Un plat simple et peut-être un peu moins original que ses concurrents, mais qui mérite tout de même sa place dans le menu.

Truite islandaise

Poêlée de lingue bleue et sa sauce au homard

Une fois encore, un plat un peu plus simple que les autres tapas, qui a donc tendance à passer inaperçu. J’y ai trouvé assez peu de goût si ce n’est pour l’épaisse sauce au homard que j’ai adorée. A croire que je m’habitue peu à peu au goût du homard!

Lingue bleue

Baleine de Minke avec purée de potiron et sauce à la canneberge

Oui, j’ai mangé de la baleine. Rien ne sert de lancer le débat ici, ce n’est pas l’objet de ce blog, mais sachez que la chasse à la baleine Minke est autorisée en Islande car elle n’y est pas en voie de disparition.

Baleine

Ce plat de baleine fût donc servi sous forme de petites lamelles de viande, avec une sauce à la canneberge, de la purée de potirons et des chips de potiron. Le tout se marie très bien avec la viande et les légumes étaient cuisinés de manière très fine. La baleine a donc goût de bœuf très tendre, voire d’autruche et c’est donc délicieux, même si cela n’égale en rien selon moi le macareux.

Agneau islandais grillé

Une brochette d’agneau accompagnée de pommes de terre, courgettes et poivrons; un accompagnement qui n’était pas sans rappeler celui de la truite. C’était à mon goût un peu répétitif, mais l’agneau était très tendre et pas trop fort, et donc une excellente manière de conclure la partie salée de ce repas.

Agneau

Le dessert: mousse au chocolat façon Skyr et son coulis aux fruits de la passion

Le skyr est un produit laitier islandais typique. Dans ce cas-là, la mousse était parfaite et fraîche, de même que son lit de pâte sablée et les fruits frais qui l’accompagnaient. Un excellent dessert, que j’ai terminé, même si je n’avais vraiment plus fin à ce stade du menu.

Skyr

Ce menu était donc délicieux, copieux et une excellente manière d’avoir un premier aperçu de la cuisine islandaise. Je le recommande à tous les curieux et fins connaisseurs. Pour ma part, j’y retournerai avec plaisir, pour ce menu, pour des tapas espagnols et même peut-être pour une autre assiette de macareux!

Le menu coûte ISK 5990.- , soit environ 36 euros, ce qui est tout à fait raisonnable en considérant la quantité et la qualité de la nourriture, ainsi que les prix pratiqués habituellement en Islande.

Et vous avez-vous goûté un de ces plats? Vous laisseriez-vous tenter?

Découvrez mon bon plan logement à Reykjavik!

Je tenais à remercier Tapas Barinn pour leur accueil et le repas offert. Cependant, toutes opinions et photographies me sont propres.


Partage et épingle cet article sur Pinterest:

Le jour où j'ai mangé de la baleine et du macareux à Reykjavik en Islande

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog