Comment voyager seule ? Oser voyager en solo autour du monde: tous mes conseils pratiques, ressources utiles et le guide pratique complet

Sommaire de l’article

 (Cliquez sur les titres pour aller à la section qui vous intéresse ou lisez l’article en entier :))
Cet article est une réponse directe à ma lecture du livre Oser voyager en solo? Ceci est mon témoignage, mes conseils, fruit de mon expérience personnelle, même s’il y a autant de voyages en solo que de voyageurs et voyageuses. La critique du livre se trouve un peu plus bas dans l’article. Je vous conseille chaleureusement de vous le procurer pour des conseils pratiques complets, au-delà de mon expérience de voyageuse. Merci Michael pour ce livre et cet excellent travail!
Comment voyager seule ou seul ? Comment oser voyager en solo ? Comment sauter le pas et partir seule au bout du monde ? Comment organiser et préparer un voyage en solo ? Quelle destination choisir pour un premier voyage en solo ? Comment gérer sa peur du voyage en solo ? Comment faire face à l’insécurité quand on voyage seul ? Voilà les questions que l’on me pose le plus souvent, depuis que ce blog voyage est principalement dédié au voyage en solo, indépendant, nomade et féminin.
Visiter l'île d'Okinawa au Japon sans voiture: récit, bonnes adresses et guide pratique
Aujourd’hui, voyager seule n’est plus pour moi une simple manière de voyager: le voyage en solo est devenu mon mode de vie. Voilà 11 ans que je voyage seule sur les routes du monde et quatre ans que je suis nomade et que je voyage non-stop à durée indéterminée! Je voyage de différentes manières, le plus souvent de manière indépendante, pour des courtes ou longues durées, en vacances ou en voyage sur tous les continents, à petit budget ou gros budget, en mode routard ou nomade. Si je voyage parfois avec d’autres voyageurs, je préfère voyager seule et je suis donc en solo la plupart du temps, pour mon plus grand bonheur et ma plus grande liberté! Si voyager ouvre nos yeux sur le monde et nous apporte une plus grande tolérance, voyager seul nous ouvre à nous-même et nous apporte force et liberté.
Forte de onze ans d’expérience de voyage en solo, je souhaitais écrire le guide pratique complet pour voyager seul depuis des années, regroupant toutes les ressources, tous mes bons plans et tous mes conseils pratiques pour voyager en solo. Un article, aussi long soit-il, n’est pas suffisant et cela prendrait tout un livre! Cet article est un premier aperçu et c’est bien pour cela que je suis en train d’écrire mon premier livre sur cette thématique et pour cette raison également que je vous présente la critique du livre Oser voyager en solo, le guide pratique complet pour vous lancer dans le voyage en solo. Certaines thématiques du voyage en solo ont déjà fait l’objet d’articles plus précis sur ce blog et vous retrouverez les liens dans l’article. Alors comment voyager seule? Après cet article et la lecture du guide, vous devriez en savoir plus et avoir changé d’avis sur le voyage en solo!

Oser voyager en solo, le guide pratique complet pour voyager en solo et vivre l'aventure d'une vieAchetez le livre Oser voyager en solo et vivez l’aventure d’une vie!

Comment voyager seule ? Mes 13 conseils essentiels pour voyager en solo

Voici mes 13 conseils essentiels pour partir voyager en solo! Vous trouverez plus de détails sur chaque point dans la suite de l’article.
  1. Choisissez la destination qui vous fait rêver et pas celle que l’on vous conseille, parce qu’elle est plus sûre ou plus conventionnelle! Si vous vous ennuyez à mourir dans cette destination test, repartiriez-vous en voyage en solo une prochaine? Rien n’est moins sûr…
  2. Renseignez-vous bien sur la destination que vous avez choisie: sécurité, santé, coutumes locales, comment s’habiller, comment se comporter, festivals et jours fériés à prendre en compte, météo, zones à éviter, quoi emporter, quelles arnaques y sont mises en place… plus vous en saurez sur le pays, plus vous serez préparée et prête à faire face à toutes les situations. Mieux vaut prévenir que guérir!
  3. Préparez-vous physiquement, mentalement et psychologiquement à l’aventure qui vous attend. Et oui, cela passe par des cours de self-défense, l’apprentissage de la langue et un travail sur soi-même!
  4. Réservez votre première nuit d’hébergement lorsque vous débarquez dans un nouveau pays ou une nouvelle ville. Vous serez fatiguée et désorientée et rien ne vaut le sentiment d’avoir un endroit où se reposer le temps de quelques heures ou de quelques jours, surtout si l’on doit faire face à un choc culturel.
  5. Privilégiez les auberges de jeunesse, l’hébergement chez l’habitant et le Couchsurfing pour faire des rencontres en voyage avec des voyageurs et des locaux.
  6. Utilisez tous les moyens existants pour faire des rencontres, surtout si vous êtes timides ou avez tendance à subir la solitude ou l’ennui: forums de rencontres, groupes Facebook, site Meetup, Couchsurfing, activités à l’auberge, visites guidées, excursions de groupe, etc.
  7. Sortez de votre zone de confort et de votre coquille, même si vous êtes timides! L’effort est grand, mais la récompense n’en sera que meilleure! Et ça c’est une ancienne grande timide qui vous le dit…
  8. Suivez votre instinct, écoutez-vous et ayez confiance en vous, c’est le plus important et le conseil principal à appliquer en toutes circonstances.
  9. Apprenez à dire non et à être ferme, mais aussi à sourire, à vous ouvrir à l’autre, à accepter de l’aide et à avoir confiance en votre prochain.
  10. Suivez les conseils des voyageurs qui connaissent le pays et des locaux. Apprenez à relativiser certains conseils alarmants des expats, de locaux plus aisés ou de gens qui n’ont jamais voyagé!
  11. Dans certains endroits, si vous êtes seule et surtout la nuit, ne buvez pas, ne vous droguez pas et gardez tous vos moyens pour être capable de vous ramener vous-même à votre auberge.
  12. N’hésitez pas à demander de l’aide lorsque vous êtes dans une situation stressante, dangereuse ou inconfortable. Par exemple, dans un bus, faites toujours un premier contact en montant dans le bus: si la situation dégénère, ce sera plus simple de s’adresser à cette personne: cela peut juste être un sourire, un signe de tête, un bonjour à une femme ou à une famille du bus, qui seront vos alliés en cas de souci.
  13. Ne vous posez pas trop de questions, partez, vivez, n’écoutez pas les autres, la société, les médias ou la petite voix qui vous dit d’avoir peur. Le monde est beau et le voyage en solo est l’une des plus belles aventures que vous pourrez vivre !

 

Pourquoi voyager seule? Avantages et inconvénients du voyage en solo

Les avantages à voyager en solo

Comment voyager seule? Tous mes conseils pratiques, les ressources utiles et le guide pratique complet pour vous aussi vous lancer dans le voyage en solo

Voyager en solo est mon mode de vie et mon mode de voyage préféré. Si jamais, j’en venais à avoir un petit-ami qui voyage avec moi, je sais que j’aurais besoin d’aménager des temps de voyage en solo. C’est devenu un besoin vital pour moi et je sais qu’à chaque fois que je voyage un moment avec des gens, un ou deux mois plus tard, j’aurais besoin d’être seule, car c’est à mon avis la meilleure manière de voyager.
Pourquoi j’aime tant voyager seule? Pour la liberté qu’offre ce type de voyage, pour les rencontres et pour pouvoir en apprendre plus sur moi-même et sur le monde. A deux ou à plus, on se crée une petite bulle et on est moins à même de rencontrer du monde. On parle dans notre propre langue, on regarde moins autour de soi, on est moins ouvert et les gens viennent d’ailleurs moins nous voir.
Par ailleurs, quoi de mieux que de vivre son voyage sans compromis, sans avoir à choisir, le vivre exactement comme on l’entend, s’écouter et faire ce que l’on veut quand on le souhaite, aller où on veut quand on en a envie. Et puis, se retrouver seul souvent permet de réfléchir à la vie, à soi, vivre à son rythme, sa propre vie, ce qui n’est pas toujours évident à deux.
Et puis on apprend beaucoup plus en solo, parce que l’on doit apprendre pour continuer à voyager: cela vaut pour une langue, pour la débrouillardise, le sens de l’orientation ou quelques autres compétences du voyageur. Dès qu’on est avec quelqu’un qui gère mieux, on se laisse aller, on se repose sur lui et on le laisse faire! Je l’ai bien vu avec des gens qui voyageaient avec moi et ne faisait pas l’effort de parler une langue puisque j’étais là pour le faire!
Voyager seule est sans doute l’une des plus grandes formes d’indépendance, la plus grande liberté, une addiction et parfois une revendication. Et c’est ce qui fait que c’est mon de voyage préféré et que j’espère que vous pourrez aussi le vivre un jour!

Les inconvénients à voyager en solo

Comment voyager seule? Tous mes conseils pratiques, les ressources utiles et le guide pratique complet pour vous aussi vous lancer dans le voyage en solo

J’ai beaucoup de mal à envisager les inconvénients du voyage en solo, car il n’y en a pas vraiment selon moi. Alors, oui si je tombe malade, s’il m’arrive quelque chose de grave, si je me perds, je vais devoir me débrouiller seule, mais il y a de fortes chances que ce soit le cas aussi à la maison. Mais se débrouiller et s’en sortir seule, cela veut aussi dire apprendre à être plus forte!
Le budget est plus important quand on est seule, mais là encore il y a des moyens de contourner cela la plupart du temps. Il faut porter plus de choses dans son sac, mais ce n’est pas bien grave. Il y a la solitude, l’ennui, la question d’avec qui partager ses souvenirs, mais là encore tout ceci est facilement contournable.
Je dirais que le voyage en solo peut devenir plus compliqué lorsque l’on voyage au long cours pendant plusieurs années. En couple, la gestion du quotidien et des complications est bien plus simple. Seule, la solitude et l’isolation peut devenir pesante. Plus l’on passe de temps loin de la famille et les amis, plus cela devient dur. On a absolument personne sur qui compter au quotidien, à qui raconter les petits tracas du quotidien, à parler tous les jours, on n’a pas d’amitié fixe et cela peut devenir très dur. Je vous invite à lire l’article sur le burnout que j’ai vécu cette année par ici, mais j’étais dans un pays très particulier (le Japon) et je vivais sur la route depuis 4 ans. Quoiqu’il en soit, c’est la première fois de ma vie que le voyage en solo m’a pesée!

Pour en savoir plus sur le pourquoi du voyage en solo et pourquoi voyager seule, je vous conseille de découvrir le livre de Michael Pinatton, « Pourquoi voyager seul? », le premier livre de sa série sur le voyage en solo.

Mon premier voyage en solo

 

Techniquement parlant, j’ai commencé à voyager seule à 14 ans. Souhaitant apprendre le japonais, je suis partie vivre dans un lycée en internat à 150km de chez moi et tous les week-ends, je prenais le train aller-retour seule pour rentrer à la maison ou au lycée. C’était un prélude, comme un test avant le grand challenge. Et puis, je suis partie faire mes études à quelques centaines de kilomètres de chez moi et je rentrais en train ou en voiture, une fois par mois. On ne peut pas vraiment dire qu’il s’agissait d’un voyage, mais c’était certainement une initiation à être seule et indépendante, à savoir me débrouiller seule et bien sûr ce qui m’a donné goût à l’indépendance et au nomadisme.
Comment voyager seule? Tous mes conseils pratiques, les ressources utiles et le guide pratique complet pour vous aussi vous lancer dans le voyage en solo
A 19 ans, je partais étudier un an en Suède. Une camarade de Sciences Po faisait le même voyage. Mais pour Noël, pour la première fois, j’étais seule et je décidais de partir pour mon premier voyage en solo, de Växjö, ma ville étudiante, à Stockholm. J’avais 19 ans, la tête remplie de rêves et d’aventures littéraires, je ne me posais aucune question, je n’avais absolument pas peur et j’étais toute excitée. Je partais en solo à Stockholm pour Noël et cela me semblait la chose la plus naturelle et la plus normale du monde. Aujourd’hui, en y repensant, cela n’a rien d’une épopée, d’une aventure ou de quoi que ce soit de spécial ou d’aventureux. Mais c’était mon premier voyage en solo, et ça on ne l’oublie pas!

Avoir peur de voyager seule

Comment voyager seule? Tous mes conseils pratiques, les ressources utiles et le guide pratique complet pour vous aussi vous lancer dans le voyage en soloMême si je n’ai jamais eu peur de voyager seule, que je ne me suis jamais vraiment posée la question et que cela a toujours été naturel pour moi, je comprends très bien vos questionnements et c’est pour cela que je souhaite y répondre dans cet article. Il faut savoir que la plupart de nos peurs sont construites, soit par nous-même et notre imagination, soit par la société, notre entourage et ce qui est transmis par les médias. Pourquoi avez-vous peur de voyager seule? Parce que quelqu’un vous a dit que ce n’était pas normal de partir seule, parce que notre société faire croire qu’être seul c’est dangereux et ennuyeux, parce que vous avez vu à la télé que le monde était dangereux, parce que Tatie Angélique vous a dit qu’une femme ne pouvait pas tout faire seule, et surtout pas voyager! Et surtout pas à 18 ou 30 ans, c’est inconscient ou indécent!
Pourquoi avez-vous peur de voyager seul aujourd’hui, alors qu’il y 11 ans, lorsque je suis partie, ce n’était pas un problème, ni une question? On partait, ni plus, ni moins. Parce que depuis quelques années, le voyage en solo est devenu à la mode, plus particulièrement le voyage en solo au féminin, et que du coup nombreux sont les médias qui posent des questions justifiés ou non: n’est-ce pas dangereux de voyager seul, surtout quand on est une femme? Est-ce que l’on ne s’ennuie pas quand on voyage seul? Comment rencontrer du monde en solo? Comment voyager seul et réussir à se débrouiller seul? Où partir en voyage en solo? Tant de questions qui sont nées des médias, mais aussi d’un besoin et de vos questions et interrogations. Alors, même si je sais que je fais partie du problème, aujourd’hui, c’est mon rôle de vous rassurer, de vous montrer que voyager en solo, ce n’est pas la mer à boire et qu’il n’y a rien de plus normal et enrichissant!

Pour les femmes et les hommes qui ont peur de voyager seuls, ou qui ont peur de voyager tout court, je ne peux que vous recommander le livre, Le voyage pour les filles qui ont peur de tout: vous pouvez lire ma critique complète du livre ici ou l’acheter directement ici!

Oser voyager en solo: le guide pratique pour voyager seul

Oser voyager en solo, le guide pratique complet pour voyager en solo et vivre l'aventure d'une vie

C’est de ces peurs de voyager seul, qu’est né le nouveau livre de Michael Pinatton, Oser voyager en solo. Auteur du blog Traverser la Frontière, et de deux autres livres, Pourquoi voyager seul? et Voyager à durée indéterminée, Michael a souhaité rassembler tous ses conseils et ses connaissances, ainsi que toutes les ressources disponibles sur le voyage en solo, au masculin ou au féminin, dans un seul livre, le guide pratique compléter pour se lancer dans un voyage en solo, Oser voyager en solo.

Dans cet article, vous retrouverez tous mes conseils sur le voyage en solo, mais il s’agit de mon point de vue personnel sur le voyage en solo, reflet de mon expérience et de mes voyages. Chaque voyageur est différent et il est selon moi d’intéressant de recouper les points de vue, d’avoir plusieurs avis. Et surtout, je ne peux en un article, exposer toutes mes connaissances sur le sujet et un livre est un format bien plus approprié!
Vous avez envie de partir seul, mais vous ne savez pas comment voyager seul? Vous avez peur de vous lancer? Vous êtes partis pour un week-end, mais avez encore beaucoup de doutes? Vous prévoyez un long voyage et vous n’avez trouvé personne avec qui partir? Vous vous apprêtez à partir, mais avez beosin d’être rassuré? Alors ce livre est fait pour vous! J’aurais adoré pouvoir le lire avant de partir en tour du monde! J’aurais sans doute appris beaucoup de choses et cela m’aurait rassuré sur certains points, notamment la sécurité!
Au fil des chapitres de l’ouvrage, un leitmotiv: vous rassurer, vous inspirer et vous mettre sur la bonne voie du voyage en solo. Oser le voyage en solo, oser voyager seul, oser vivre votre voyage pleinement et en toute liberté! 
Oser voyager en solo, le guide pratique complet pour voyager en solo et vivre l'aventure d'une vie
L’ouvrage commence par un chapitre sur la peur de voyager seul, ses raisons, surtout pour un premier voyage en solo, et comment y faire face pour se lancer. Il est ensuite question de la préparation du voyage, pas seulement de manière pratique, mais également de préparation mentale et psychologique. Evidemment, il y a également de nombreux chapitres sur la préparation pratique d’un voyage (destination, administratif, santé, sac à dos, etc). L’auteur aborde ensuite les questions de sécurité et voyage en solo, question essentielle sur cette thématique de préparatifs.
Il est ensuite temps de passer à la partie « Pendant le voyage », qui traite des rencontres en voyage de manière très extensive, de l’ennui quand on voyage seul, du coup de mou, du partage du voyage, de la sécurité (et notamment de la sécurité pour les femmes qui voyagent en solo avec une interview d’une voyageuse), de la langue, du budget, des galères…

Mon interview exclusive sur le voyage en solo en tant que femme

Pour clôturer, il est temps de prendre la route en solo à votre tour et plusieurs interviews clôturent le livre pour vous aider à sauter le pas. Vous y retrouverez d’ailleurs une interview exclusive de moi-même sur le voyage en solo en tant que femme et la différence avec les voyageurs masculins! Je n’en ai jamais parlé par ici, alors je vous conseille de sauter sur le livre pour la lire et n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé! Vous aurez ensuite accès à d’autres interviews sur différentes thématiques: voyager en solo avec un tout petit budget, quand on est plus âgé, en situation de handicap, etc. Le livre se termine donc par une bonne dose d’inspiration, car c’est à votre tour de vous lancer et de partir en solo!
En bonus avec l’achat de ce livre, découvrez huit interviews sur le voyage en solo pour vous motiver et vous inspirer à prendre la route!
Le livre Oser voyager en solo est un ouvrage d’environ 260 pages très complet. Si la lecture peut être un peu intense, n’hésitez pas à piocher et à lire en premier les parties qui vous intéressent le plus. Il comprend absolument tous les conseils, toutes les ressources et toute l’inspiration dont vous pourriez avoir besoin pour vous aussi vous lancer dans le voyage en solo. C’est le livre le plus complet et le plus honnête qui existe sur le sujet en Français et je ne peux que vous le recommander. Si vous avez peur de voyager seul, des doutes, ou des questionnements, ce livre est fait pour vous. Si vous avez un ami qui a peur de voyager seul, n’hésitez pas à lui offrir!

Acheter OSER VOYAGER EN SOLO ici!

Oser voyager en solo, le guide pratique complet pour voyager en solo et vivre l'aventure d'une vie

Les préparatifs pour un premier voyage en solo

Je sais que beaucoup d’entre vous trouvent que les blogueurs et voyageurs ont tendance à trop relativiser, à dire que c’est facile, que le plus dur est de prendre la décision de partir seule et qu’ensuite tout coule de source. Je suis en fait plutôt d’accord avec cela et vous vous rendrez compte une fois sur la route que l’on se pose beaucoup trop de questions et que tout est plus facile une fois que l’on est parti. Toutefois, il est important de se poser quelques questions avant de partir et de ne pas partir complètement à l’aveugle, surtout la première fois.
Aujourd’hui, je suis beaucoup plus détendue et je ne suis généralement absolument pas préparée avant un voyage (ce qui peut poser des problèmes de budget et de sécurité), mais à chaque fois que je suis partie en week-end, en vacances, en voyage et en expatriation lors de mes premières années de voyageuse, j’étais préparée et j’avais fait énormément de recherches. Cela vaut également pour mon tour du monde. Une fois rentrée de mon tour du monde et repartie en voyage, je me suis détendue, au point que je ne sais souvent pas ce que je vais faire ou où aller le lendemain!

Dédramatiser le voyage en solo

Cela n’a rien d’une aventure, surtout de nos jours et ce n’est pas si compliqué que cela, promis. Ce n’est pas forcément fait pour tout le monde, je vous l’accorde, mais vous ne saurez pas si c’est fait pour vous avant de vous lancer. Et si vous vous rendez compte en cours de route que ce n’est pas pour vous, rien n’empêche de rentrer, de partir accompagnée la prochaine fois ou de trouver un compagnon de voyage en cours de route.
J’ai toujours été très indépendante et tout fait par moi-même: cinéma, concert, expatriation en Europe ou à l’autre bout du monde, loisirs… et partir en voyage était juste une étape supplémentaire, quelque chose de normal et de naturel. Pourquoi attendre toute ma vie quelqu’un pour voyager, quand j’en rêvais maintenant?
Comment voyager seule? Tous mes conseils pratiques, les ressources utiles et le guide pratique complet pour vous aussi vous lancer dans le voyage en solo
Quoiqu’il en soit, j’ai lu de nombreux blogs de voyageuses et voyageurs, de filles qui faisaient le tour du monde avant de prendre la décision de partir moi-même. Je me suis rendue sur de nombreux forums, j’ai discuté sur les blogs et les forums avec de nombreux voyageurs, j’en ai rencontré certains en vrai, avant de partir pour mon tour du monde. Cela était une manière de me rassurer et de m’assurer que je n’étais pas complètement folle. Venant d’un milieu de non-voyageurs, mon projet était vu comme une folie et sans ces autres témoignages, je ne suis pas sûre que j’aurais réaliser que c’était possible.

Le monde n’est pas dangereux

A tout ceux qui m’ont dit que le monde est dangereux, à tous ceux qui l’ont pensé très fort, sans avoir mis les pieds hors de leur ville, à tous ceux qui m’ont déconseillée d’aller à Rio de Janeiro pendant les JO, à tous ceux qui m’ont regardée de haut en bas, se demandant comment j’allais survivre en Colombie, à tous ceux qui veulent m’interdire d’aller là ou ailleurs, sous prétexte que je suis une femme, et donc faible, d’autant plus que je n’ai pas de petit-ami protecteur, j’ai envie de vous dire que non, le monde n’est pas dangereux dans sa globalité, que non, la majorité des gens ne sont pas prêts à dérober toutes mes affaires, à me violer ou à me kidnapper, et oui, même en Amérique du Sud. Bien sûr, il y a des dangers dans certains endroits et des problèmes de sécurité et il faut s’y préparer, mais tout n’est pas non plus rose ou sûr dans notre pays… et puis, il paraît que la vie, c’est fatal! 🙂  A toi cher lecteur, chère lectrice, qui a envie d’aller voyager, mais qui a peur, j’ai envie de dire, n’écoute pas ton entourage, surtout s’il n’a jamais voyager, n’écoute pas BFM TV, écoute-toi même, écoute les voyageurs et les voyageurs qui t’ont précédé, renseigne-toi bien, lis le livre Oser voyager en solo et pars. Montre-leur qu’ils ont tort et que l’homme est généralement bon et généreux.

Pour aller plus loin: Voyager seule en Amérique Latine

« Mais, tu voyages seule?”

Ah cette rengaine ! Je ne compte plus le nombre de fois où les gens se sont exclamés cette phrase, surpris, perturbés, effrayés… et que sais-je encore? On ne sait jamais trop ce qui passe dans la tête des gens lorsqu’ils nous disent cela: de la pitié, de la peur pour nous et surtout de l’incompréhension. Il n’y a pas à tortiller, cette phrase vous l’entendrez plus si vous êtes une femme, d’autant plus si vous voyagez dans des pays où les femmes sont moins libérés et vous l’entendrez presque tout autant que le sempiternel: “Mais, tu n’es pas mariée? Mais tu n’as pas d’enfants à 30 ans?” Tour à tour, en fonction de l’humeur, on ignore les remarques, on écoute leurs inquiétudes, on brandit son voyage en solo comme un drapeau et on continue la route, parce que malgré les doutes, cela a été la meilleure décision de notre vie.
Bateau pris dans la glace lors d'un voyage en Antarctique - Comment préparer son voyage en Antarctique? Le guide pratique complet pour tout savoir: budget, itinéraire, activités, équipement, faune, voyage responsable, quelle croisière choisir, que faire en Patagonie et où dormir à Ushuaia...

Organiser un voyage en solo

Préparer un voyage, surtout un voyage au long cours peut prendre beaucoup de temps, en fonction du niveau de préparation que vous souhaitez avoir. Profitez de vos lectures de blogs, de livres et de forums pour trouver tous les renseignements nécessaires. Préparer un voyage en solo n’est en soi pas plus compliqué qu’un voyage à deux, à part que vous aurez à tout faire et à tout penser par vous-même. Mais c’est un bon entraînement parce qu’en voyage, vous devrez également tout gérer par vous-même. C’est un sacré challenge, on passe tous par là, mais une fois que tout est fait, on se sent léger et fiers d’avoir accompli tout cela.
Et réfléchissez-y une seconde: si vous n’êtes pas en couple, ne gérez-vous pas toute votre vie vous-même? Loyer, emploi, achats, réparation, impôts, paperasses, santé, rendez-vous, etc… et bien c’est la même chose pour le voyage! Si vous avez l’habitude d’être seul et indépendant, cela n’est pas plus compliqué!
Alors, oui, il va falloir penser aux vaccins, à l’équipement, l’assurance, la résiliation du téléphone, les impôts l’année prochaine, le budget, où aller, les billets d’avion…. Inspirez, expirez, faites-vous un calendrier rétro-planning et tout se passera bien!

Pour vous aider à organiser votre voyage en solo, découvrez ici toutes les ressources pour préparer un voyage autour du monde, comprenant tous mes conseils pour préparer votre voyage (des ressources, conseils pratiques et bons plans accumulés pendant 11 ans de voyage pour vous faciliter la vie!)

Se préparer au voyage en solo mentalement, physiquement et psychologiquement

Si le voyage en solo vous fait peur, je pense qu’il est important de se préparer un minimum au voyage en solo, afin d’être prêts à faire face à certaines situations sur la route. Mieux vaut prévenir que guérir bien souvent et un voyageur averti en vaut deux… ou trois!

Voyage en solo et sécurité

Si je ne planifie plus grand chose pour mes voyages, je me renseigne tout de même sur la sécurité d’un pays, même si je me suis beaucoup détendue sur le sujet au fil des ans.
Lac Piburger See dans la vallée d'Ötztal - Un voyage en Autriche d'aventure et d'adrénaline: repousser et tester ses limites au tyrol
Premier arrêt, le site officiel de Conseils aux voyageurs Diplomatie.gouv et ses pages pays, que je parcoure dans tous les sens pour tout bien assimiler. A noter que le site exagère pas mal et que des zones considérées dangereuses par le gouvernement ne le sont pas forcément tant que cela. Oui, je me suis rendue dans des zones rouges et oranges, notamment en Colombie, sans me sentir en insécurité. Pensez à recouper les informations, mais c’est déjà une bonne base.
Renseignez-vous sur des forums, parlez à des voyageurs sur le terrain ou qui viennent de revenir de voyage, lisez des articles de blogs récents et une fois sur place, demandez aux locaux si la zone est sûre, si vous pouvez y aller ou non. Ils sont les plus renseignés, mais attention, les expats et les locaux plus aisés ont tendance à voir le mal un peu partout, donc recoupez les différents avis.
Inscrivez-vous sur le Fil d’Ariane et enregistrez votre voyage: cela sera très utile en cas de problème, de catastrophe naturelle, de guerre ou autre. C’est à faire à chaque nouveau voyage, ne l’oubliez pas!
Pensez à lire et connaître les arnaques et problèmes que vous pouvez rencontrer dans un pays donné pour ne pas être prise de cours lorsque cela arrive.

Voyage en solo, pyschologie et mental

Prenez des cours de self-défense ou d’arts martiaux, pour acquérir une plus grande confiance en vous. Je vous assure que quelques cours seront déjà une grande force psychologique. Prenez également des cours de langue: en parlant la langue, on peut mieux juger et appréhender différentes situations et se sortir de faux pas. Cela vous donnera également une prendre confiance en vous.
Apprenez à vous écouter et à suivre votre instinct. Vous pourrez croire que cela n’a rien de naturel, mais il se développera au fur et à mesure des voyages et vous apprendrez à gérer les situations de manière rationnelles et froides. Si vous ne sentez pas une situation, n’y allez pas. Si vous n’êtes pas à l’aise, si quelque chose vous gêne signalez-le, si vous ne souhaitez pas faire quelque chose dites non, si vous pensez que quelque chose est au-delà de vos limites, ne le faites pas. Le plus important est d’apprendre à s’écouter, à suivre son instinct, à savoir dit non et stop, et à apprendre à demander de l’aide. Cela peut sembler basique, mais c’est le plus important! Le restera coulera de source.

Préparer un voyage en Indonésie: guide pratique, conseils, bons plans et itinéraires

N’oubliez pas que vous serez seule face à vous-même pour une durée déterminée, alors apprenez à être seul avec vous-même, apprenez à faire différentes choses et activités seule si vous n’en avez pas l’habitude, habituez-vous à vous ennuyer et à gérer l’ennui. Mais tout cela peut s’apprendre sur la route au fur et à mesure. La débrouillardise, le sens de l’orientation ne sont pas forcément des compétences et des qualités avec lesquelles on naît. Mais par la force des choses, on les apprend en voyage!

Prévoir son budget pour un voyage en solo

Oui, quand on est seul, un voyage peut coûter plus cher: supplément d’hébergement, pas de réduction de groupe, acheter tout l’équipement pour une seule personne, ne pas avoir la possibilité sans payer le prix fort de louer une voiture ou un appartement! C’est un peu chiant, mais il faut faire avec et bien prévoir son budget à l’avance.

L’équipement pour un voyage en solo

Alors oui, il va falloir porter tous ces kilos seule et non pas possible de partager la tente et le dentifrice avec quelqu’un d’autre! Du coup, soyez raisonnable et n’emmenez pas 10 t-shirts et 3 jeans! Ne prenez que ce que vous pouvez porter.

A lire pour aller plus loin: Dans mon sac à dos en tour du monde

Quel équipement spécifique emmener pour un voyage en solo?

Certaines emmènent une bombe lacrymogène ou une arme pour se rassurer, mais ce n’est vraiment pas une bonne idée. Déjà, les réglementations varient et sont strictes en fonction des pays où vous vous rendez, et ensuite souhaitez-vous êtes armées, savez-vous vous en servir, ne vaut-il pas mieux donner toutes vos affaires si vous vous faites voler vos affaires et que se passe-t-il si vous blessez ou tuez quelqu’un? Je suis personnellement contre les armes et rien de mieux que des cours d’arts martiaux et de self-defense pour apprendre les bases.
Je recommande d’avoir un cale-porte, avec ou sans alarme, à placer si votre chambre ne ferme pas et que vous ne vous sentez pas en sécurité. Certaines ont un sifflet et cela peut-être bien à avoir sur soi. Je voyage maintenant avec une clochette anti-ours, mais ça, c’est une autre histoire!
Je me suis longtemps poser la question d’avoir une fausse alliance pour éloigner des dragueurs trop insistants, mais finalement, je n’ai eu à mentir qu’une fois et à dire que j’avais un petit-ami, en ajoutant que j’étais ceinture noire de karaté pour dissuader un dragueur trop insistant (j’étais d’ailleurs en train de faire du stop en Argentine). Je considérerais d’acheter une fausse alliance dans des pays plus délicats.

Où partir pour un premier voyage en solo?

Quelles destinations choisir pour un premier voyage en solo? A l’inverse de beaucoup de conseils que vous trouverez sur la toile, je ne crois pas qu’il y ait de mauvaises destinations ou qu’il y ait besoin de tester le voyage en solo avec un week-end en Europe ou un voyage dans une destination facile. Je crois qu’il faut se préparer un minimum, mais qu’il faut partir là où l’on a envie, là on en a toujours rêvé. Franchement, on ne comprend pas l’ampleur et la liberté d’un voyage en solo, le potentiel de rencontres qui y est associé en partant en week-end en France ou une semaine en Espagne. On le comprend quand on passe un mois dans le pays dont on a toujours rêvé, alors si vous vous sentez prêts, allez-y!
Parc National de Talampaya en ARgentine
Partez en Inde, en Colombie, en Iran, en Egypte et rêvez! Il n’y a pas de mode d’emploi unique et chaque voyageuse est différente. J’avais été expat’, j’étais partie en week-end en Europe et en Amérique du Nord, mais mon premier pays non-occidental a été la Colombie, un pays qui n’est pas considéré comme facile d’accès, sur un continent lui aussi à la mauvaise réputation. Après les premiers jours de panique (sans raison), je suis tombée amoureuse du pays et du continent et je suis heureuse de ne pas avoir été en Thaïlande d’abord histoire de tester mes capacités de voyageuse en solo. Alors si vous êtes prêts, écoutez votre coeur, c’est le plus important!

Mes pays préférés pour un voyage en solo

Voyager seule au quotidien

J’ai déjà écrit un article dédié sur le quotidien du voyage en solo. Je vous invite à le lire pour vous donner une idée de ce qu’est le quotidien d’une voyageuse en solo, au sujet du temps d’attente dans les transports en solo, de la gestion des sacs quand on voyage seul, d’aller aux toilettes quand on est seule, de se prendre en photo seule en voyage… pas de tabou!

Faire des rencontres quand on voyage seul

C’est une grosse inquiétude des apprentis voyageurs. Comment faire des rencontres, comment faire ne pas être seul en permanence, comment trouver des compagnons de visite ou de route pour quelques jours… croyez-moi, il est plus difficile de trouver du temps pour soi et de se retrouver seul que de ne rencontrer personne. A part quelques pays spécifiques, où il n’y a pas forcément beaucoup de routards, tous les voyageurs souhaitent rencontrer du monde et les rencontres se font le plus naturellement du monde, à l’auberge de jeunesse, en visites, dans la rue, dans les bars, lors d’excursions organisées…
Comment voyager seule? Tous mes conseils pratiques, les ressources utiles et le guide pratique complet pour vous aussi vous lancer dans le voyage en solo
Je suis quelqu’un de très timide à la base et au début je n’osais parler à personne. On peut dire que le voyage m’a guérie de ma timidité et à part quelques cas rare, je n’hésite pas à aborder les gens. Un petit “Where are you from?” et la conversation est lancée. Sinon, des manières plus formelles peuvent faciliter les rencontres comme le Couchsurfing, les Meetup, les sites comme On va sortir (pour les francophonesà, les forums de compagnons de voyage, les groupes Facebook…

Faire face à l’ennui

Je ne me suis jamais ennuyer dans ma vie de tous les jours et ce n’est pas quelque chose qui m’a fait peur. On se retrouve souvent seuls dans les temps morts, dans les temps d’attente, dans les voyages à bus. C’est là qu’il faut prévoir comment s’occuper: prévoyez de la musique sur votre MP3 ou utilisez Spotify pour toujours avoir de la musique en permanence hors ligne, utilisez un Kindle pour avoir autant de livres que vous le souhaitez pour les longs voyages en bus, écoutez des livres audio depuis votre téléphone, prévoyez un carnet pour écrire ou pour dessiner, une tablette pour regarder des films ou des séries, des podcasts à écouter, une application pour apprendre une langue… Tout cela sera utile pour les temps morts, pour les moments où vous avez envie de vous reposer, si vous faites une pause dans son voyage. Un ami m’avait prévu une clé USB avec plein de films et j’ai trouvé que c’était un cadeau utile et génial. Vous aurez beaucoup de temps pour la contemplation, l’ennui, la réflexion, mais cela fait partie du voyage et c’est très enrichissant.
Kindle, équipement tour du monde

Partager son voyage

Beaucoup d’entre vous regrettent de ne pas pouvoir partager leur voyage avec quelqu’un, de pouvoir s’en souvenir au retour avec quelqu’un. C’est vrai, mais êtes-vous prêts à attendre toute votre vie pour voyager que quelqu’un soit prêt à partir avec vous? On partage son voyage avec les gens que l’on rencontre sur  la route, sur un blog, au retour en racontant son voyage à ceux qui sont réceptifs et on chérit les moments que l’on a rien qu’à soi.

Faire face à la solitude et au coup de mou

Je n’avais pas compris l’impact que pouvait avoir la solitude jusqu’à mon voyage de sept mois au Japon. J’ai toujours recherché la solitude, mais au Japon, c’est devenu très, trop pesant. Appelez-vos amis, partez ailleurs, occupez-vous et changez-vous les idées. Sortez, participez à une visite guidée ou à une excursion, participez à un meetup. Ne vous laissez pas aller et forcez-vous à rencontrer du monde ou à sortir de la situation le plus rapidement possible.
Si vous avez un coup de mou, que vous êtes fatigués, que vous faites face à un burnout, prenez du temps pour vous, reposez-vous, faites des activités que vous faisiez quand vous n’étiez pas en voyage, ne faites pas du tourisme, faites-vous plaisir avec un joli appart, un massage, un bon repas, un ciné, ou quoi que ce soit qui vous fait envie. En tour du monde, tous les trois mois environ, j’avais besoin d’une pause dans mon voyage, de sortes de vacances pour me reposer, assimiler ce que j’avais vu, reprendre des forces pour mieux repartir. Ne vous sentez pas coupable et aménagez-vous du temps pour vous. Si vous en avez vraiment marre, qu’il est temps de rentrer, ne vous culpabilisez-pas et faites-le. Attention, le retour peut parfois être difficile, alors n’hésitez pas à vous y préparer. Si vous avez envie de changer de rythme et de trouver un compagnon de voyage pour quelques mois, n’hésitez pas non plus! Un changement de rythme peut avoir du bon.

Voyager à plusieurs quand on est habitué du voyage en solo

Après des années à voyager en solo, je peux vous assurer que pour moi, le courage est de voyager à plusieurs pendant plusieurs mois et non pas de voyager seul. C’est toute une logistique, toute une question de compromis et de choix. J’en reparlerai très vite! Quoiqu’il en soit, ne choisissez pas votre compagnon de voyage à la légère. Il vaut mieux voyager seul que de se prendre la tête avec un compagnon de voyage que l’on ne connaît ni d’Adam, ni d’Eve. Pensez à partir avec quelqu’un qui a globalement les mêmes objectifs, les mêmes envies, le même rythme, la même manière de voyager et le même budget, sinon cela peut vite tourner à la catastrophe!

Oser voyager en solo, le guide pratique complet pour voyager en solo et vivre l'aventure d'une vieAchetez le livre Oser voyager en solo et vivez l’aventure d’une vie!

Etre malade sur la route

Ce n’est pas facile d’être malade sur la route quand on est seul. Cela m’est arrivé une ou deux fois et si l’on se retrouve dans une auberge de jeunesse avec des gens pas forcément sympathiques, il n’y a personne pour vous aider. Heureusement, la plupart du temps on a de la chance et quelqu’un vous aidera, vous emmènera une soupe, de l’eau, des médicaments ou ce dont vous avez besoin. Pensez bien à vos vaccins, à avoir une trousse de secours complète et prenez votre mal en patience. Si vous étiez tombés malades chez vous, n’auriez-vous pas gérer cela seul de toute façon? Pensez à bien prendre une assurance de voyage pour gérer les maladies, blessures, décès, vols et autres cas graves et exceptionnels.
Je vous offre 5% de réduction sur toutes nouvelles souscriptions à une assurance Chapka, qui vous couvrira parfaitement vos voyages en solo. Pour souscrire une assurance, cliquez ici et pour découvrir le comparatif des assurances pour voyager autour du monde, c’est par ici.

Tout faire seule

Il va falloir tout faire seule et parfois on se retrouve dans des situations, cocasses, grotesques ou compliquées et il faut les gérer soi-même. Il n’y a rien d’insurmontable et au fur et à mesure, on apprend et on progresse. Il y a plein de choses que je n’aurais jamais fait auparavant que je fais maintenant et d’autres que je n’ai pas encore faites et que je ferais un jour ou non! Dîner en solo, aller dans un bar en solo, randonner en solo, faire de l’autostop en solo, faire du Couchsurfing avec un homme seule, fêter Noël et le Nouvel An seule… autant de choses qui m’ont pris plus ou moins de temps à faire et que je fais avec plaisir maintenant! Comme quoi, moi aussi j’apprends! Un prochain palier serait de sortir en boîte seule et de bivouaquer seule, mais je ne suis pas encore prête! Ça viendra sans doute!
Vue sur les sommets à Sölden depuis le restaurant panoramique Ice Q - Un voyage en Autriche d'aventure et d'adrénaline: repousser et tester ses limites au tyrol

Pour aller plus loin: les ressources pour voyager seule

Les livres sur le voyage en solo à lire

  • Oser voyager en solo de Michael Pinatton: le guide pratique complet et parfait pour préparer un premier voyage en solo! A lire absolument pour ne plus se poser de questions ou avoir de doutes! Retrouvez-y une de mes interviews en exclusivité!
  • Le voyage pour les filles qui ont peur de tout de Ariane Arpin-Delorme et Marie-Julie Gagnon: c’est mon ouvrage chouchou sur le sujet, même si ce n’est pas exactement sur la thématique. C’est inspirant, passionnant, pratique et parfait pour préparer un premier voyage ou reprendre la route. Vous y retrouverez même certains de mes conseils d’experte.
  • Comment voyager seule quand on est petite, blonde et aventureuse? de Katia Astafieff: un petit recueil d’histoires et anecdotes de voyage humoristique, très drôle et très réaliste pour dédramatiser le voyage en solo autour du monde. J’ai beaucoup aimé, j’ai beaucoup ri et je me suis retrouvée dans de nombreuses histoires, mais c’est peut-être une lecture pour celles qui ont déjà pas mal voyagé, car il y a peu d’infos pratiques pour les débutants.
  • Pourquoi voyager seul? de Michael Pinatton: un excellent petit guide qui vous convaincra de prendre la route, malgré tous les obstacles!
  • Voyage en solo: mode d’emploi de Martin Kurt: je ne l’ai pas lu, mais il a l’air plutôt intéressant. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez si vous le connaissez.

D’autres ressources sur le voyage en solo

Les voyageuses et voyageurs en solo dont j’aime suivre les aventures autour du monde:

D’autres articles à lire sur le voyage en solo

 Oser voyager en solo, le guide pratique complet pour voyager en solo et vivre l'aventure d'une vie

Achetez le livre Oser voyager en solo et vivez l’aventure d’une vie!

Et vous, avez-vous déjà voyage en solo? Vous avez aimé? Sinon, êtes-vous tentés par l’aventure? Sinon, pourquoi pas? S’il manque quelque chose à l’article ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’en faire part!


Partage et épingle cet article sur Pinterest:

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog