London Eye et décorations de NoëlLondres est devenue ma maison depuis plus de deux ans. Alors que je regarde par la fenêtre, bien installée sur mon canapé, ma rue résidentielle et tranquille, je réalise que la routine s’est installée. Rien de surprenant me direz-vous, après deux ans ici. Mais je n’avais pas réalisé à quel point cette routine m’avait assailli. Cette routine qui m’ennuie tant pourtant.

Depuis quelques mois (tout juste après les JO je pense), je ne me laisse plus surprendre par la ville. Pourtant je suis loin d’en connaître tous les recoins et j’ai encore beaucoup de choses à visiter et à découvrir. Je vis et travaille à Wimbledon, je passe la plupart de mes week-end tranquillement à Wimbledon à me reposer chez moi, à bouquiner ou à bloguer, et sort seulement pour faire les courses, un peu de shopping, une petite balade en bord de Tamise, un resto entre amis ou un concert. Rien d’exceptionnel. Ma soif de découverte est toujours là bien présente, mais si je pars en exploration, c’est toujours en dehors de Londres. Big Ben ne m’émerveille plus vraiment non plus et je crois connaître les Anglais et leurs habitudes par cœur. Rien n’est moins vrai pourtant… Et dire qu’il y a quelques mois, me balader à South Bank me mettait toujours un grand sourire aux lèvres…

Certes, la blessure qui me force à marcher le moins possible pendant plusieurs mois n’aide pas, mais j’ai oublié la joie que j’avais à explorer de nouveaux musées et quartiers et à découvrir des bonnes adresses. J’ai oublié le bonheur de faire de nouvelles rencontres au pub du coin. J’ai oublié que Londres avait tant à offrir. J’ai oublié que même en 10 ans, on ne connaît pas une ville parfaitement. Surtout pas Londres. J’ai perdu mon regard curieux et observateur et je me promène dans les rues de Wimbledon sans vraiment voir ce qu’il y autour de moi. Je me sens blasée, comme s’il n’y avait plus rien à découvrir ou à apprendre. C’est totalement faux pourtant, je le sais bien.

Juste un petit coup de blues sans doute. Le blues de l’expat ou le blues post-JO, je ne sais pas trop. Tout a été si intense cet été et tout est si vite retombé. Je suis à plat, j’ai besoin de me remotiver. D’ailleurs, je crois que tout Londres est coincée cette torpeur et que la ville elle-même ne sait pas trop comment s’y prendre pour en sortir. Il y a Noël bien sûr avec sa ribambelle de lumières, de marchés, de cadeaux, de vin chaud et d’excitation. Mais cela ne prend pas et Londres semble rester morne.

J’attends donc que ma blessure aille mieux pour repartir en exploration, mais en attendant je vais me secouer. Sortir de la routine et de ma torpeur et regarder Londres avec un œil neuf et toujours curieux. Londres a mille visages et ne cesse de changer. Je sais que Londres peut encore me surprendre et m’étonner et que j’ai encore tant à découvrir.

Peut-être est-ce ma bonne résolution de l’année? Ouvrir grand les yeux et vivre pleinement dans le moment, sentir le pouls de la ville battre, s’y perdre et s’y noyer pour mieux la connaître et l’aimer.

London, I have taken you for granted. It won’t happen again…

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog