Grâce à mes lectures et de ce que j’en avais entendu dire, j’avais vraiment hâte de visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Chipoudy et la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick. Dans l’itinéraire de mon road-trip au Canada, c’était l’une des dernières étapes du voyage, mais pas la moindre. Avant de planifier mon itinéraire, je n’en avais jamais entendu parler, et pourtant le spectacle des grandes marées d’Hopewell Rocks promettait de bien belles choses.

Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français

Visiter Hopewell Rocks: grandes marées et grandes émotions

Pourtant, le moment venu, tout avait plutôt mal commencé. Je m’étais déjà mélangée dans les dates d’une visite guidée de la ville de Moncton, ce qui réduisait finalement grandement le temps que j’avais alloué pour visiter Hopewell Rocks et les alentours, mais ce matin-là, rien ne semblait se passer comme je le voulais. Je souhaitais me lever tôt pour être la première à entrer dans le Parc provincial de Hopewell Rocks et pouvoir profiter des lieux avec le moins de monde possible, mais je n’imaginais pas me réveiller à 1h du matin, dévorée par des punaises de lit dans mon auberge de jeunesse. Comme à chaque fois que cela m’est arrivée, il n’y a pas grand chose d’autre à faire que d’isoler ses affaires et de partir au petit matin. Il est évident que je n’ai pas dormi de la nuit, régulièrement piquée par les sales bêtes. Vers 6h30, avant le réveil des employés, j’avais bouclé mon sac et j’étais prête à partir. Un petit mot sur le bureau, un café au Tim Hortons et je prenais la route, en faisant des arrangements pour réserver un autre logement sur Moncton ce soir-là. J’étais à bout, mais il n’était pas question que cela gâche cette partie tant attendue du road-trip, et déterminée, j’arrivais sur le site d’Hopewell Rocks une demie-heure après l’ouverture officielle. Heureusement, en voyageant hors saison au Canada, la foule de touristes n’était heureusement pas encore arrivée…

Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français

Il est 9h en cette jolie matinée de la fin du mois de mai, et une fois mon ticket acheté, je cours presque sur les chemins qui mènent au site de Hopewell Rocks et sur la plage des Demoiselles. Je suis fébrile, espérant découvrir ce lieu mythique sans la foule, mais surtout, croisant les doigts pour ne pas rater une miette du spectacle de la marée. Je sais qu’au vu des horaires, la marée a déjà commencé à remonter et qu’il ne me reste que 2h30 pour en profiter pleinement. Moi qui aime passer des heures et des heures sur ce genre de sites, mon impatience a raison de moi. Je dévale presque les escaliers de métal qui mènent à la plage et aux « pots de fleur », notant mentalement la beauté des lieux et la direction que prennent les visiteurs sur la plage. Il y a peu de monde, mais tout le monde semble se diriger vers la droite, alors, arrivée sur la plage, je pars vers la gauche. En deux minutes de marche, je suis absolument seule au monde et je peux enfin me détendre et profiter des lieux, seule, dans l’un des sites les plus visités du Canada.

Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français

Le Parc provincial Hopewell Rocks, aussi appelé le Parc des Rochers d’Hopewell, situé dans la réserve de biosphère de Fundy au Nouveau-Brunswick protège des stacks modelés par la marée, sorte de pots de fleurs ou monticules sur lesquels se trouvent des arbres. Certains sont sculptés dans de drôles de forme, d’autres sont entièrement détachés, d’autres se détachent peu à peu de la terre. Ces monticules ont été aussi nommés Demoiselles par les Acadiens, en référence à leur silhouettes marquées.

Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français

Le site de Hopewell Rocks voit chaque jour des marées d’une amplitude de 10 mètres à 14 mètres. Malgré ce que l’on entend, il ne s’agit pas du site des plus grandes marées du monde ou de la Baie de Fundy, qui se trouve pourtant juste à côté, au Cap Burncoat, dans la baie de Cobéquid avec 16 mètres d’amplitude. Quoiqu’il en soit, ces grandes marées sont déjà très impressionnantes!

Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français

Ce matin-là, je suis seule au monde avec les Demoiselles, à patauger dans la boue rouge et les algues, photographiant avec joie les pots de fleur. Je suis consciente de ma chance, car il est bien rare d’avoir le site d’Hopewell Rocks pour soi. Grandes marées, grandes émotions… j’ai presque les larmes aux yeux devant tant de beauté! Cela doit sans doute être la fatigue. L’érosion dessine son histoire et sa cruauté dans la roche, tout en poésie et délicatesse. Un jour, les Demoiselles tomberont. Un autre jour encore, il n’y aura peut-être plus de pots de fleurs. Quoiqu’il en soit, c’est par la magie de la force destructrice de l’érosion que l’on peut ainsi admirer un tel paysage. Destruction, magie et poésie se mêlent dans le tourbillon de la marée et de l’eau rouge.

Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français

Je décide de rejoindre les touristes et de parcourir les 2 km de plage vers la droite cette fois-ci. Le lieu est magnifique et il n’y a pas grand monde, ce qui permet de profiter des plages, des petits passages de grottes et souterrains à loisir. Petits et grands restent émerveillés devant ce paysage unique. Déjà, l’eau commence à remonter petit à petit et les touristes aussi. Je remonte à mon tour en haut des escaliers pour admirer la vue et les touristes qui se promènent encore au hasard de la plage, qui rétrécit à chaque minute. J’imagine déjà le site recouvert d’eau dans quelques heures.

Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français

Hopewell Rocks et le Canada en Français

Je me mets rapidement à papoter avec une ranger, des grandes marées mais aussi de tout et de rien. En quelques minutes, nous passons de l’Anglais au Français avec aisance et je m’émerveille à nouveau du bilinguisme du Nouveau-Brunswick (saviez-vous que c’est la seule province officiellement bilingue du Canada?). Avant ce road-trip au Canada, et même alors que j’étais stagiaire au Québec, je ne m’étais pas rendue compte de l’étendue de la francophonie au Canada. C’est bien simple, en dehors de quelques exceptions, je n’imaginais pas que l’on puisse parler le Français en dehors du Québec. C’était mal connaître l’histoire du pays et de l’Acadie.

D’ailleurs, en arrivant au Nouveau-Brunswick, je ne savais pas vraiment comment me comporter linguistiquement parlant. Fallait-il que je parle Anglais, en attendant de rencontrer un acadien au hasard des routes? C’est l’attitude que j’avais décidé d’adopter, jusqu’à ce que je débarque à Caraquet et en Acadie, une région entièrement francophone du Nouveau-Brunswick et ce, dès mon premier jour dans la province. En débarquant en Acadie, c’est tout un pan d’histoire et de culture que j’ai découvert, et surtout un formidable accent chantant, encore plus exotique que le Québécois. Et oui, j’ai trouvé cet accent tellement charmant que je ne me lassais pas de l’entendre. Plus au Sud de la Province du Nouveau-Brunswick, cela devient plus compliqué. Il y a des villes francophones, d’autres anglophones et je découvre chaque jour sur le tas, quelle langue je dois manier. Je veux éviter les faux-pas et ne pas vexer quelqu’un en parlant la mauvaise langue, mais je me retrouve souvent à parler anglais, mon interlocuteur ne se rendant pas compte que je parle français, alors que lui si. Bref, côté langues au Nouveau-Brunswick, je suis paumée, mais c’est toujours un plaisir d’échanger en Français, avec les locaux ou les guides, comme ce jour-là à Hopewell Rocks… D’ailleurs, en vadrouille un peu plus tard dans la journée dans la Baie de Fundy, je me suis faite abordée par un couple, à cause de ma plaque d’immatriculation québécoise. Eux, Québécois, installés au Nouveau-Brunswick, ils étaient ravis de pouvoir échanger un peu en Français!

Le Canada en Français avec Le Corridor

J’en profite pour vous parler d’un nouveau site, dont je n’ai malheureusement entendu parler qu’à mon retour. Le Corridor est un site Internet qui recense plus d’une centaine d’activités et visites que l’on peut faire en Français au Canada. Car oui, le pays est bilingue et dispose d’une riche culture francophone qu’il est important de mettre en avant, au Québec ou dans les autres provinces du pays, car vous serez peut-être surpris d’apprendre, comme moi, que la francophonie va bien au-delà du Québec!

Le Corridor : le Canada en Français

Alors, voyager au Canada en utilisant la langue Française, ça vous dit? Pour ce faire, je vous invite donc à découvrir le site et ses activités recensées. Il regroupe donc l’offre patrimoniale, culturelle et touristique  francophone du Canada. Une carte permet d’accéder aux différents sites, au descriptif du lieu ou de l’activité et la page dédiée spécifie quel type et quel niveau de service en Français est disponible. Avec le site et l’application, il est possible de créer un itinéraire personnalisé, de naviguer au hasard des catégories et thématiques, mais aussi d’en apprendre plus sur les différentes communautés francophones du Canada.

Le site est disponible en Français et en Anglais, pour tous les amoureux de la langue Française, pour les curieux, pour ceux qui ont du mal avec la langue de Shakespeare ou tout simplement pour ceux qui souhaitent en apprendre plus sur la francophonie au Canada. J’ai trouvé le concept très intéressant et je ne manquerai pas d’y faire une recherche lors de mon prochain passage au Canada, grâce à la fonction thématique ou régionale.

Parmi les visites offertes sur le site, je ne peux que vous recommander Hopewell Rocks, le surprenant drapeau acadien géant de Saint-Louis de Kent, Edmunston et le patrimoine des Brayons, l’Acadie et sa culture et de manière générale le Nouveau-Brunswick, pour son bilinguisme et sa culture hors norme. Le Québec est évidemment un passage obligé, mais je suis sûre que la francophonie est riche et variée au-delà de l’Est canadien et j’espère bien la découvrir lors de mon prochain séjour au Canada!

Découvrez la richesse de ce site et de la francophonie au Canada en quelques minutes avec la vidéo ci-dessous:

Les grandes marées au-delà de Hopewell Rocks

Tout en papotant en Français, je vois le temps défiler et la marée remonter. Les touristes peuvent encore marcher sur la plage, mais l’eau se rapproche de plus en plus des pots de fleurs. Bientôt, il ne sera plus possible d’y marcher. Je décide de faire une pause et d’aller voir aux alentours de Hopewell Rocks, comment le paysage est façonné ailleurs par les grandes marées.

Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français

En arrivant en voiture de Moncton, j’avais déjà remarqué des rivières vides d’eau, des plages à marée basse, l’eau laissant derrière elle un paysage de glaise et de boue rouge. Il y a un charme certain à la disparition de l’eau, comme si le temps de quelques heures, c’était la fin du monde.

Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français

Je me dirige vers le Cap Enragé par la route du littoral, la route 915. Au passage, je note l’absence d’eau. Certains sites, parcs ou plages que je veux découvrir sont fermés ou ont disparu, mais la route est agréable. Je me retrouve même sur une piste le temps de quelques kilomètres, le temps d’une mini-aventure au bout du monde. A Cap Enragé, l’eau est déjà remontrée et la plage n’est plus accessible. On aperçoit tout de même des bouts de falaise et de jolis rochers encore découverts par l’eau. Le vent souffle fort et la vue sur les environs est splendide.

Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français

Je ne veux pas rater la marée haute à Hopewell Rocks, alors je fais demi-tour et me voici à nouveau à courir sur les chemins du parc provincial Hopewell Rocks. Guides et rangers doivent bien se demander quelle mouche m’a piquée. J’arrive sur le site à marée haute. La plage a disparu et les pots de fleurs ne sont plus visibles. Des arbres semblent flotter sur l’eau, perdu dans un océan infini. Le paysage est complètement transformé par rapport à ce que j’avais vu il y a quelques heures. La magie opère et je reste subjuguée par le spectacle. Ce matin, je gambadais sur la plage, mais cet après-midi, il est impossible de descendre l’escalier, à moins de vouloir nager! Ah les mystères de la nature… il n’y a rien de plus impressionnant!

Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français

Informations pratiques pour visiter Hopewell Rocks

Renseignez-vous bien sur les horaires de marée le jour de votre passage pour bien planifier votre visite et ne pas rater le coche… ce serait dommage! A noter que les heures de marée sont décalées tous les jours et que le parc est ouvert tout le long de la journée à marée haute et marée basse.

La plage est accessible pendant 3 heures autour de l’heure de la marée basse. Vous pourrez vous promener sur une plus ou moins grande partie de la plage, en fonction de votre heure d’arrivée. Si vous êtes fasciné par le spectacle de la nature, prévoyez d’être sur place au minimum trois heures, sinon plus. Partez à gauche en arrivant sur la plage, si vous voulez être tranquille, surtout si vous venez à la haute saison. A droite, vous trouverez par contre les roches les plus connues, avec peut-être les formes les plus biscornues.

Il est intéressant de venir deux fois visiter Hopewell Rocks. Cela tombe bien parce que le ticket d’entrée est valable deux jours de suite. Vous pouvez donc rentrer voir les marées deux fois sur la même journée, ou bien le lendemain, pour plus de flexibilité dans votre road-trip.

Il est également possible de faire du kayak à Hopewell Rocks à marée haute. Il y a aussi des visites guidées gratuites tous les jours, disponibles en Français sur demande, comme vous pouvez le voir sur le site de CorridorCanada.ca.

Découvrez l’article complet sur mon road-trip au Nouveau-Brunswick, une très belle surprise de ce voyage au Canada!

Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français


Partage et épingle cet article sur Pinterest:

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog