Le Nouveau-Brunswik, vous connaissez? Il s’agit d’une des provinces maritimes du Canada, située dans l’est canadien, bordée par l’Océan Atlantique. Pour être honnête, si je n’étais pas dans le milieu de la blogsphère voyage francophone, je n’en aurais jamais entendu parler et cela aurait été bien dommage… Il y a 10 ans, lorsque je vivais au Canada, je n’en avais jamais non plus entendu parler (ah le bon vieux temps, où je n’utilisais pas vraiment Internet pour planifier mes voyages!). Alors pourquoi, durant ce nouveau voyage au Canada choisir de faire un road-trip au Nouveau-Brunswick plutôt qu’ailleurs?

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Depuis mon enfance et ma lecture de la série Anne… la maison aux pignons verts, j’ai rêvé de visiter la Nouvelle-Ecosse et l’Île du Prince Edouard, les deux autres provinces maritimes du Canada. Toutefois, la météo au printemps y semblait peu propice et ces provinces étaient très éloignées du Québec. Avec le recul, je ne me serais sans doute pas laissée influencer par les prévisions météo, si j’avais su que voyager au Canada hors saison était un tel bonheur, mais je ne regrette aucunement d’avoir choisi finalement le Nouveau-Brunswick, qui fût un premier bel aperçu des Maritimes, une province qui était un peu moins éloignée et un peu plus accessible, et surtout une province méconnue, ce qui avait tout pour me plaire…

Surtout en voyageant en pleine saison (ce qui n’étais pas mon cas cette fois-ci), choisir de visiter le Nouveau-Brunswick, c’est choisir de découvrir un Canada hors des sentiers battus, tout du moins peu connu des voyageurs Français. La preuve, j’ai rencontré un volontaire Français dans une auberge de jeunesse à Moncton, qui croyait en arrivant être en Nouvelle-Ecosse, et ne savait pas qu’il y avait une autre province à côté du Québec!

Pour ma part, mon road-trip au Nouveau-Brunswick a été synonyme de belles découvertes, de belles rencontres et de paysages grandioses où j’étais seule au monde. Seul regret? N’avoir eu qu’une semaine et ne pas avoir eu le temps de visiter tous les endroits que je souhaitais!

Découvrez sur la carte du Nouveau-Brunswick ci-dessous toutes mes bonnes adresses et le détail de ce road-trip: Une semaine au Nouveau-Brunswick.

De la Gaspésie à l’Acadie, en route pour Caraquet

Ce dimanche-là, je quitte la Gaspésie et le Québec sous le soleil. Direction le Nouveau-Brunswick, pour continuer le voyage, en entamant ainsi ma deuxième semaine de road-trip en solo à travers l’est canadien. Je ne sais pas du tout à quoi m’attendre et je prends plaisir à rouler, sans vraiment savoir de quoi la journée sera faite. Il suffit de traverser un pont dans la Baie des Chaleurs pour se retrouver dans une nouvelle province, à Campbellton. Nouvelle province, nouvelles plaques d’immatriculations, nouvelles limitations de vitesse et prédominance de l’anglais. Au final, rouler au Nouveau-Brunswick n’est pas bien différent… Au premier abord, je trouve qu’il y a bien plus de monde sur les routes qu’en Gaspésie, que les routes sont bien plus défoncées et qu’il y a moins de policiers, mais pour le reste, je ne suis pas vraiment dépaysée.

J’essaye de quitter l’autoroute pour longer la baie, mais je me retrouve plutôt dans des petites villes et des forêts que le long du littoral. Ce n’est pas la plus belle route, mais la fatigue de la semaine se fait sentir et cela me permet d’arriver au plus vite à Caraquet, la première étape de ce voyage au Nouveau-Brunswick.

Après la ville de Bathurst, je retrouve enfin la côte pour le dernier tronçon de route et je tombe sur mon premier phare acadien, et sans aucun doute le plus beau, le phare de Grande-Anse. En découvrant le drapeau acadien sur les murs du phare, je me rends compte que je ne connais absolument rien de l’Acadie et qu’il serait temps de faire quelques recherches. Dans les jours à venir, j’en apprendrais un peu plus sur l’histoire acadienne et sur l’Acadie, ce nom qui ne peut que laisser rêveur…

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Le village historique acadien est fermé pour la saison, mais je rencontre des retraités adorables qui sont nés ou ont grandi dans le village. Il semble y avoir une réunion spéciale ce jour-là, mais il m’accueillent gentiment, m’offrent un livre et me content quelques histoires. Je découvre avec bonheur pour la première fois l’accent acadien et le formidable accueil des Acadiens.

Plusieurs fois lors de ce voyage au Nouveau-Brunswick, j’hésite sur la langue à utiliser en abordant quelqu’un. A l’hôtel, au restaurant, dans la rue et dans toute la province, je suis un peu paumée. En effet, le Nouveau-Brunswick est la seule province officiellement bilingue du Canada et je ne sais jamais en arrivant, en dehors de l’Acadie au nord-est de la province, si je suis dans une ville principalement anglophone ou francophone. Certains habitants se révèlent également timides et n’osent pas utiliser leur français. Pourtant, j’aime passionnément cet accent chantant, encore plus que le québécois.

Visiter la ville de Caraquet

A Caraquet, je commence par faire une petite pause goûter au Grain de Folie, où je suis accueillie par l’adorable Jean-Pascal Brideau, un artiste barista qui se fait un plaisir de dessiner un homard dans mon café! Il paraît que le café est un endroit super pour le petit-déjeuner ou le brunch et c’est une véritable institution à Caraquet.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Je me promène ensuite dans les rues de Caraquet et sur le bord de l’eau. La petite ville est paisible par ce beau dimanche et l’on s’y sent immédiatement bien. Pour le dîner, beaucoup de lieux sont fermés, mais je mange une très bonne guédille au homard à La Caraquette. Le personnel est absolument adorable et la vue sur le port est paisible. Je termine ma journée par une promenade au bord de l’eau au coucher du soleil. Cette première journée en Acadie aura été un régal, pour les yeux, pour le coeur et pour l’estomac!

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Où dormir à Caraquet?

Il n’y a pas beaucoup d’hôtels à Caraquet, surtout hors saison. J’ai dormi au très bel Hôtel Paulin, installé dans une grande et belle demeure historique de style victorien, sur la route principale, bien situé près de l’océan et du coeur de la ville. La décoration de l’hôtel est très classique et rien ne semble avoir changé depuis des années, mais les chambres sont très propres et confortables. Malheureusement, l’accueil était un peu froid par rapport au reste de mon séjour au Nouveau-Brunswick.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Pour d’autres options d’hébergement à Caraquet, c’est par ici!

Au coeur de l’Acadie: les îles de Shippagan, Lamèque et Miscou

J’avais tellement hâte de découvrir les îles de la Péninsule Acadienne et je n’ai pas été déçue. Le temps n’était pas forcément au beau fixe lorsque j’ai quitté Caraquet au matin et malheureusement cela ne s’est pas amélioré au cours de la journée.

Shippagan

Shippagan est la première « île » de la péninsule acadienne et c’est aussi la moins sauvage. Je m’arrête rapidement pour découvrir le phare de Shippagan et sa mise en scène et marcher au bord de l’eau. Le soleil brille encore et les habitants me saluent avec un grand sourire! Ah que les gens sont sympathiques par ici!

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Lamèque, sa nature et son église « bonbon »

Je prends ensuite la route de l’île de Lamèque, à laquelle on peut accéder par un pont, comme souvent avec les îles canadiennes. Premier arrêt, le Parc Ecologique de la Péninsule Acadienne. Saison oblige, le parc est fermé, mais un jeune homme dans les bureaux me dit d’y aller quand même, en faisant juste attention aux arbres tombés sur le chemin. Je me promène allègrement, seule dans le parc, à la rencontre d’oiseaux, de lapins et même d’un renard. La réserve s’éveille tout juste au printemps et les couleurs et contrastes sont splendides. Je m’y perds bien une heure, le temps de savourer ma chance d’être seule ici!

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Je me perds ensuite dans les rues et villages de Lamèque, à la recherche de plages et de phares. Finalement, je découvre de jolis petits coins paisibles et la fameuse « église bonbon », l’église Sainte-Cécile du village de Petite-Rivière-de-l’île, située au nord de Lamèque. L’église a été peinte de couleurs bariolées en 1968 suite à une demande du prêtre, et attire depuis des touristes curieux de découvrir l’oeuvre. Si vous êtes dans le coin, n’hésitez pas à vous y arrêter, la porte est laissée ouverte toute la journée.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battusRoad-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

De passage en Acadie, n’oubliez pas non plus d’ouvrir l’oeil pour découvrir les décorations à l’effigie de l’Acadie dans les jardins: drapeaux, fresques, mini-phares colorés… le drapeau acadien s’invite sous toutes ses formes dans les jardins, à notre plus grand bonheur!

L’île de Miscou et ses mystères

Le temps de faire une pause déjeuner et guédille à La Terrasse à Steve, le temps s’est gâté. C’est dommage, parce que par beau temps, il doit être bien agréable de se prélasser sur la terrasse en dégustant du homard et en regardant les pêcheurs et la vie du port. Ce sera pour une autre fois et je me réfugie dans la chaleur de la voiture pour explorer Miscou, la dernière île de la Péninsule Acadienne.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Le ciel est de plus en plus menaçant sur Miscou et je trace au plus vite vers le phare en découvrant une île du bout du monde, austère et presque vide d’habitants. Il est certain que la météo n’aide pas, mais ne fait que renforcer l’atmosphère mystique et mystérieuse de Miscou. Je visite un peu, malgré la pluie, le froid et le vent et je prends grand plaisir à marcher et à rouler sur les routes désertiques.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Je découvre quelques jolis points de vue, notamment la promenade de la tourbière, qui laisse imaginer les couleurs splendides de l’automne. Pour ma part, je vois beaucoup de gris et de grands espaces, mais je ne peux que rêver à des rouges et des bleus. Direction une plage ensuite, où malheureusement la météo n’est pas plus clémente. Alors que je fais demi-tour, prenant le chemin du retour et vers le sud du Nouveau-Brunswick, je croise un orignal sur la route. Décidément, les animaux sont de sortie aujourd’hui.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

La pluie m’accompagnera jusqu’à mon arrivée à Saint-Louis-de-Kent, où m’attendent d’autres aventures…

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Saint-Louis de Kent, Parc National de Kouchibouguac et Acadieville

A Saint-Louis de Kent, je retrouve enfin un peu de soleil et de chaleur. Il est temps, puisque nous sommes au mois de juin! Je découvre aussi un joli bord de rivière, le plus grand drapeau acadien et une petite ville paisible.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Je me pose deux nuits à Saint-Louis de Kent pour me reposer et explorer les environs. Cela tombe bien, parce que j’ai atterrie dans un adorable B&B, où je suis accueillie royalement. L’Ancrage dispose de chalets et de chambres en B&B confortables, avec un grand jardin, terrasse et salon qui donne sur la rivière. L’endroit est propice à la détente et à la relaxation dans un joli cadre. Les propriétaires sont adorables, les chats gambadent et le petit-déjeuner est plus que copieux. Je serai bien restée posée ici plus longtemps, mais c’est déjà la base idéale pour explorer les environs.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Le parc national de Kouchibouguac

Direction d’abord le Parc national de Kouchibouguac, un petit parc national situé au bord de l’océan Atlantique. Kouchibouguac est un mot mi’kmaq, qui signifie « rivière aux longues marées ». Au programme, de courtes randonnées, des plages de sables blanc et des activités sportives comme le Fat-Bike. Ayant du temps devant moi, je décide d’explorer le parc à pied et de faire plusieurs courtes randonnées. L’entrée à la journée coûte 5$, ce qui permet d’explorer le parc tout au long de la journée. Kouchibouguac est vite devenu l’un de mes endroits préférés au Nouveau-Brunswick. J’étais seule au monde, par un temps splendide, seulement chatouillée par quelques moustiques et moucherons. J’ai beaucoup aimé que chaque petite randonnée (accessible à tous, puisque c’est tout plat!) présente un écosystème différent: plages, forêts, marais salé, tourbières, rivières… on en apprend beaucoup en marchant sur la faune, la flore, les changements environnementaux, etc. Mes deux marches préférées étaient bien sûr la plage Kellys et la Tourbière.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

On accède à la plage Kellys par une passerelle, pour découvrir la dune sans l’abîmer. Une fois au bout de la passerelle, on arrive sur une jolie plage de sable blanc, offrant 25km de dune à explorer. C’est un environnement fragile et fabuleux, entouré d’eau, que j’ai adoré parcourir pendant des kilomètres. Il faisait très beau, et j’étais complètement seule.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

La Tourbière est une petite randonnée sur passerelle et chemin, qui permet de découvrir la Tourbière et son écosystème. Il y a également une tourelle qui permet de voir la tourbière d’en haut et une jolie vue sur le parc. J’ai adoré cette promenade dans un endroit unique, à la découverte notamment de plantes carnivores!

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Little Big Bear Safari: confronter sa peur de l’ours

Ce soir-là, je prends la direction d’Acadieville, pour une activité hors du commun. En m’enfonçant dans les terres, je découvre une Acadie rurale et presque déserte. Direction chez Richard et Vivianne, pour le Little Big Bear Safari. Richard, c’est l’homme qui murmurait à l’oreille des ours. Il a rencontré et interagit avec des ours depuis sa jeunesse et en 1998, a décidé de monter une entreprise touristique pour partager sa passion. Mais tout ça, il vous le racontera lui-même plus en détails!

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

En arrivant chez Richard, on signe des formulaires de décharge, puis l’on embarque à bord d’un mini-bus pour s’enfoncer dans la forêt. Le mini-bus nous dépose devant une cabane dans les arbres sophistiquée, dans laquelle il faut monter rapidement. Richard redescend ensuite pour aller nourrir, interagir et parler aux ours sauvages qui sont déjà là. Ce soir-là, au coucher du soleil, c’est une dizaine d’ours que j’ai pu voir manger, gambader et jouer autour de moi, en toute sécurité dans ma cabane dans les arbres. Richard descend un peu pour les nourrir, leur parler, puis remonte avec nous nous raconter des histoires. Moi qui ai très peur des ours, cette activité a été une véritable révélation pour mieux comprendre les ours et avoir moins peur. Comme souvent, lorsque je me retrouve face à des animaux sauvages, je peux passer des heures en contemplation et à les photographier, ce que j’ai fait de tout mon soûl ce soir là.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Si je ne suis pas pro-nourrissage d’animaux sauvages, Richard expliquait que s’il les nourrissait, c’était pour éviter qu’il ne se fasse braconner, piéger et tuer. Toutefois, ce fût pour moi un moment magique, en la compagnie des ours, et je n’aurais jamais cru cela possible. J’ai toujours peur des ours, mais j’ai l’impression d’avoir fait un pas dans la direction de la guérison de cette peur. Petit à petit…

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Richard et Vivianne proposent également aux campings-car et vans de dormir une nuit gratuitement dans leur jardin, alors n’hésitez pas à leur demander! Pour ma part, retour à l’Ancrage pour une dernière nuit bien agréable.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Pour vous remettre de vos émotions, n’hésitez pas à tester la Pizzeria Cinq Etoiles à Saint-Louis de Kent. C’est délicieux, l’ambiance dans une maison est unique et le patron est très sympa!

Où dormir à Saint-Louis de Kent?

A L’Ancrage bien sûr pour un séjour détente, convivial et relaxant.

Pour en savoir plus et réserver cet hébergement, c’est par ici!

La Dune de Bouctouche et Shédiac

Le soleil brille encore lorsque je me réveille et je prends la route de Moncton, en longeant le littoral.

La Dune de Bouctouche

Premier arrêt d’aujourd’hui, la Dune de Bouctouche et sa passerelle. La Dune en elle-même fait 12km de long, et avec son sable blanc est très similaire à la Plage Kellys à Kouchibouguac. J’ai tout de même une préférence pour cette dernière, plus sauvage sans doute.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Shédiac

A Shédiac, je découvre la plus grande statue de homard du monde et une ville balnéaire quelque peu décevante. Moi qui pensais trouver des petits restaus et terrasses partout pour déguster du homard, je découvre une ville banale et endormie. Certes, la saison n’est pas encore lancée, mais je suis un peu perplexe. Je sais que les environs de la plage de Parlee doivent être plus animées, mais embrouillée dans mon programme, je crois avoir rendez-vous pour une visite guidée à Moncton cet après-midi là, visite qui ne s’avérera être que le lendemain… J’arrive donc à Moncton beaucoup trop tôt. Dommage, la météo aurait été bien plus propice à une après-midi plage…

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Shédiac, c’est aussi le moment où je me suis retrouvée très proche de l’Île-du-Prince-Edouard et j’étais triste de ne pas pouvoir aller y faire un tour, mais je n’avais clairement pas le temps pour un tel détour… Une autre fois, c’est sûr!

Moncton et son art de rue

Moncton est la plus grande ville de la province. Elle est idéalement située pour aller visiter la Baie de Fundy par exemple. C’est une ville surprenante: très américaine dans ses infrastructures, sa géographie et son ressenti général, elle reste plutôt petite, agréable à vivre et d’une grande richesse culturelle.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

A Moncton, je me suis principalement contentée de marcher au hasard des rues du centre-ville et autour de mon auberge de jeunesse, mais j’ai également pris part à une visite guidée de la ville avec l’office du tourisme, pour en apprendre un peu plus sur l’histoire de la ville, son passé acadien et canadien, mais aussi pour découvrir quelques fresques, puisque Moncton abrite beaucoup de street art, qui se dévoile notamment grâce au Festival Inspire. Un festival original, qui redonne une nouvelle vie à certains quartiers de la ville, avec de nouvelles fresques chaque année.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

J’en ai aussi profité pour passer du temps avec des blogueurs de passage ou du coin, autour de bons restaurants. D’ailleurs, si vous voulez en savoir plus sur Moncton, je ne peux que vous conseiller le blog Arpenter le chemin, puisque Audrey est expat à Moncton depuis quelques années. Vous trouverez sur son blog, plein d’articles sur le Canada, le Nouveau-Brunswick et Moncton.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Côté restau, j’ai adoré le restaurant Calactus, un restaurant végétarien délicieux, qui plaira à tous et les huîtres du Saint-James Gate.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Même s’il était un peu bizarre pour moi de revenir en ville (surtout vu la chaleur ces jours-là), après un road-trip très nature, Moncton est une ville que j’aimerais beaucoup découvrir en y vivant, plus lentement et de manière plus locale. Qui sait ce que l’avenir me réserve!

Où dormir à Moncton?

J’étais toute contente de dormir dans une auberge de jeunesse, surtout vu le personnel sympathique et l’ambiance sympa du C’mon Inn hostel, mais malheureusement, je me suis faite dévorée par les punaises de lit et je n’ai pas fermé l’oeil de la nuit. Ayant l’habitude des punaises, je peux vous dire que le problème était très très avancé (j’en ai tué plusieurs grosses dans la chambre double) et je ne vous conseille vraiment pas d’y aller.

En catastrophe, j’ai changé le lendemain pour atterrir dans un hôtel de chaîne confortable, mais classique: le Rodd Moncton. Si vous voulez en savoir plus sur cet hôtel et le réserver, c’est par ici. Si vous souhaitez découvrir les autres options d’hébergement à Moncton, c’est par là.

Hopewell Rocks et la Baie de Fundy

Visiter Hopewell Rocks était l’un des temps forts de ce road-trip au Nouveau-Brunswick que j’attendais avec une grande impatience. J’étais un peu dégoûtée de commencer ma journée épuisée après avoir passé une nuit blanche, mais j’ai adoré ma visite, d’autant plus qu’il faisait beau et qu’il n’y avait quasiment personne sur le site. Pour l’un des sites les plus visités du coin, c’était une sacrée aubaine que de pouvoir passer du temps seule à la découverte de ce lieu magique.

Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français

Hopewell Rocks est le site des plus grandes marées au monde. Il est possible de visiter le site toute la journée, à marée basse et à marée haute, pour un contraste surprenant. Je l’ai d’abord visité à marée basse, découvrant les « pots de fleur » surmontés de pins et les drôles de forme rocheuse sur la plage de sable rouge. Je suis ensuite partie vadrouiller aux environs, avant de revenir à marée haute, pour découvrir les arbres flottant sur l’océan.

Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français

C’est un endroit absolument magique et étonnant à ne pas rater et l’un de mes endroits préférés au Nouveau-Brunswick. Ne vous arrêtez pas à Hopewell Rocks et continuez de longer la Baie de Fundy pour observer l’impact des grandes marées sur tout le littoral. Il y a de très jolis points de vue et routes à faire, notamment jusqu’au Cap Enragé.

Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français Visiter Hopewell Rocks dans la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick - Les grandes marées et les grandes émotions - Canada - Visiter le Canada en Français

Pour en savoir plus sur le site, ma visite et découvrir toutes les informations pratiques, je vous laisse lire mon article complet: Visiter Hopewell Rocks, grandes marées et grandes émotions.

Le retour vers Québec: Fredericton, Hartland, Grand Falls et Edmundston

Mon voyage touche déjà à sa fin et il est temps de prendre la route du retour, car 800km me séparent encore de Québec, où je dois rendre la voiture de location. Je passerai les deux derniers jours de ce road-trip sur la route, à avaler les kilomètres et enchaîner les paysages de forêts, en m’arrêtant en quelques endroits clés pour un peu de découverte.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Fredericton, la capitale du Nouveau-Brunswick est une petite ville agréable et elle se révèle sous son meilleur jour au soleil. Les abords de la rivière, le phare, le centre historique et les rues commerçantes, en font l’endroit parfait pour une pause déjeuner et une promenade digestive. J’y reviendrais avec plaisir pour explorer un peu plus lors d’un prochain voyage au Nouveau-Brunswick.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Je termine ce road-trip en faisant un petit détour par Hartland pour voir le plus long pont couvert du monde (ça vaut le détour!) et par Grand Falls pour voir sa chute d’eau (ça vaut moyennement le détour…) avant de terminer mon voyage à Edmundston, dont je ne verrais que l’hôtel, avant de prendre la route pour le Québec.

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Où dormir à Edmundston?

Edmundston a l’air d’une sympathique petite ville, qui mériterait bien de la visiter au moins pour une journée. Faute de mieux, je ne peux que vous parler de mon hôtel, l’Auberge les Jardins Inn, qui était vraiment parfait pour une dernière nuit sur la route. J’ai eu le droit à la plus grande chambre, avec lit king-size, jolie décoration sur la thématique « érable » et jaccuzi! La chambre idéale pour se reposer et se remettre d’aplomb après un long road-trip. Le personnel est très sympathique et le restaurant de l’hôtel, délicieux, notamment pour goûter des plats locaux et braons. Je vous le recommande chaleureusement!

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Pour en savoir plus sur cet hôtel et le réserver, c’est par ici.

Pour découvrir d’autres hébergements à Edmundston, c’est par là!

Un dernier regard sur les forêts, un dernier plein (l’essence est moins chère au Nouveau-Brunswick qu’au Québec), et il était temps de clôturer ce beau road-trip. Ce fût un régal que de découvrir ce coin méconnu du Canada, mais je suis bien consciente que j’ai pas eu assez de temps et que j’ai passé beaucoup de temps sur la route, notamment les deux derniers jours du retour. Avec la fatigue accumulée de la première semaine de road-trip en Gaspésie, celle du voyage simplement et de ma mésaventure de punaises de lit, j’ai l’impression de ne pas avoir pu en profiter à fond chaque jour. Si c’était à refaire ou pour un prochain voyage, je passerai sans aucun doute plus de temps à randonner dans les différents parcs. J’aimerais beaucoup découvrir le Parc national de Fundy par exemple, mais aussi celui du Mt Carleton. Cela pourrait également être l’occasion de s’arrêter plus de temps à Moncton ou Fredericton.

Quoiqu’il en soit, je retiens mes visites de l’Acadie, du Parc national de Kouchibouguac et d’Hopewell Rocks, comme d’énormes coups de coeur de ce voyage au Canada. Même si le Nouveau-Brunswick était sans doute moins sauvage que la Gaspésie, c’est une province du Canada plus hors des sentiers battus et plus méconnue, et j’ai adoré la découvrir. Les habitants sont chaleureux et aiment faire découvrir leur région. J’y reviendrais avec grand plaisir, car quelque chose me dit que l’Acadie et le Nouveau-Brunswick ont encore bien des secrets à livrer…

Road-trip au Nouveau-Brunswick: à la découverte du Canada hors des sentiers battus

Si vous aussi vous vous lancez à la découverte du Nouveau-Brunswick en road-trip, pensez à prendre votre temps, car la province a bien plus à offrir qu’il n’y paraît au premier abord. Prenez le temps de marcher, de vivre les lieux et de parler au habitants, c’est la plus belle chose que vous pouvez faire dans ce petit coin du monde!

Cet article contient quelques liens d’affiliation. En passant par ces liens pour vos achats, vous ne paierez pas plus cher, mais je toucherai une petite commission et vous aiderez à la vie et à la tenue du blog. Merci d’avance pour votre soutien et votre coup de pouce!

Ce voyage a été en partie financé par Tourisme Nouveau-Brunswick (hôtels, visite de Moncton et Little Big Bear Safari), mais j’ai payé moi-même le reste du voyage. Merci à Emmanuelle et tous les partenaires pour leur accueil chaleureux. Cependant, comme toujours, mes opinions et mes photos me sont propres.


Partage et épingle cet article sur Pinterest:

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog