Passer les fêtes loin de la famille et des amis peut être difficile pour certains. J’ai passé pour l’instant un seul Noël loin de mes proches, en voyage, et cela ne sera sans doute pas la dernière fois. Après tout, Noël revient tous les ans et vos proches seront heureux de vous revoir à votre retour. Pas besoin des fêtes pour partager de bons moments. Ne gâchez pas votre voyage par une déprime et voyez-donc le bon côté des choses!

Laissez-moi donc vous conter mon Noël 2006. Cette année-là, j’étais étudiante Erasmus en Suède et j’avais décidé de passer une année complète loin de la France. Pas de retour possible. Lorsque Noël est venu, tous mes amis européens rentraient chez eux. Quant au non-européens, ils avaient décidé de partir en voyage un peu plus loin pour passer Noël. C’est tout à fait compréhensible et je voulais moi aussi combler ce « trou » des fêtes et faire quelque chose d' »exceptionnel » ces jours de fêtes pour ne pas déprimer.

J’ai donc décidé de partir seule trois jours à Stockholm au moment de Noël. Je ne regrette rien et j’ai vécu un Noël unique. Passer Noël seule dans ma petite chambre d’étudiante aurait été bien triste, mais Stockholm mettait déjà un peu de piment.  J’avais réservé un lit en auberge de jeunesse, espérant sans doute rencontrer quelques âmes solitaires dans un dortoir. Quelle ne fût pas ma surprise en rentrant dans le dortoir à 17 lits de découvrir que j’étais seule. A croire que Stockholm ne fait pas trop d’émules à Noël. Je ne me suis pas laissée abattre pour autant et suis partie ce jour-là en exploration de la ville.

Gamla Stan, StockholmLes Suédois fêtent Noël l’après-midi du 24 décembre et les rues étaient vides. A part quelques touristes dans la vieille ville, j’avais Stockholm pour moi toute seule. Quel privilège de découvrir cette magnifique cité scandinave sans des hordes de touristes ou d’habitants.  Le soir en rentrant à l’auberge, je trouvais deux jeunes mexicains dans mon dortoir. Nous étions le 24 décembre et nous décidâmes de passer le réveillon ensemble. Au menu, pâtes à la sauce tomate, côtelettes, bières et spéculoos. Un vrai festin! L’auberge nous offrit quelques verres de vin chaud, puis nous décidâmes de sortir et de trouver un bar sympa. Le 24 au soir, les jeunes suédois sortent et vont faire la fête. Malheureusement, nous avions oublié un petit détail important. Il faut avoir 25 ans pour rentrer dans la plupart des bars à Stockholm. Alors forcément du haut de mes 19 ans… Nous avons donc visité la ville la nuit et profité des illuminations. La ville était calme et fût notre terrain de jeu ce soir-là. Ce fût une soirée magique, hors du temps, avec des amis de passage. Le 25 s’est passé en visites et excursions dans la ville et s’est fini à la patinoire avec mes amis mexicains.

Réveillon de Noël à l'auberge de jeunesse avec Sergio et Luis

Réveillon de Noël à l’auberge de jeunesse avec Sergio et Luis

Je n’ai pas eu le blues (ou très peu). J’ai passé un coup de fil le 25 à la famille et j’ai occupé mon temps. Après tout, Noël est un jour comme un autre et l’on en fait ce que l’on souhaite.

Ne vous focalisez pas sur la famille, mais pensez à leur téléphoner ou leur écrire pour leur dire que vous pensez à eux.

Profiter de cette calme journée pour faire quelque chose d’exceptionnel ou pour vous faire plaisir.

Pourquoi ne pas en profiter pour découvrir les traditions de Noël d’un autre pays?

Rencontrez du monde, bougez et profitez-en! Ce n’est pas tous les Noël que l’on est libre comme l’air.

Noël sera de nouveau là l’année prochaine et si jamais Noël vous tient à cœur, pourquoi ne pas organiser un faux Noël à une autre date à votre retour?

Et vous, vous avez déjà passé Noël en voyage loin de la famille? Racontez-nous!

Que vous soyez sur la route ou en famille, je vous souhaite un Joyeux Noël et de bonnes fêtes de fin d’année! On se retrouve sur le blog en 2013! A bientôt!

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog