Je reçois énormément de questions au sujet de l’Argentine sur de nombreux aspects pratiques sur ce pays et j’en vois beaucoup sur les forums. Pour vous aider à vous préparer et à venir voyager en Argentine, j’ai décidé de vous concocter un petit article pratique pour vous orienter dans vos préparatifs, que vous veniez vous installer en Argentine, voyager pour quelques semaines, veniez faire un PVT en Argentine ou souhaitiez simplement en savoir plus sur le pays. Cet article est le fruit de mon expérience personnelle et ne se veut pas exhaustif (je n’aborderais pas la question de la recherche d’appartement ou d’emploi par exemple que je n’ai pas expérimenté), mais n’hésitez pas à me poser vos questions ou à me demander des compléments d’information. J’ai voyagé en Argentine et parcouru le pays en long, en large et en travers pendant un an et en deux voyages (l’un pendant mon tour du monde, l’autre pendant mon PVT Argentine) et j’espère vous apporter des informations utiles.

Ces informations et prix datent de juillet 2016. Je fais une actualisation dès que je peux, mais merci de prendre cela en compte.

Arriver en Argentine

Vous pouvez arriver par voie terrestre, maritime ou aérienne. Si vous arrivez par voie terrestre, pensez bien à regarder les informations de la douane: il est par exemple impossible de passer depuis le Chili avec pomme, miel ou jambon, sous peine de forte amende.

Si vous êtes PVTistes, pensez bien à signaler à chaque nouvelle entrée dans le pays que vous avez un visa d’un an et que vous n’êtes pas touriste pour que les formalités soient bien complétées.

Sur la route en Argentine

Par voie aérienne

A Buenos Aires, vous arriverez sûrement à l’aéroport international de Ezeiza. Ce n’est pas top, c’est loin et si vous réussissez à trouver un vol qui arrive à Aeroparque, c’est bien mieux! Il est possible de retirer de l’argent à Ezeiza, mais les distributeurs dans le hall n’ont jamais marché pour moi, je dois toujours aller à celui un peu plus caché dans un recoin de l’aéroport. Demandez-le au bureau d’informations, qui sont d’ailleurs très sympas et m’ont laissé passer un coup de fil à une amie car leur Internet ne marchait pas (classique!).

Trouvez le vol le moins cher pour aller en Argentine, à partir de 500€ aller-retour!

Il y a un bus local qui coûte seulement quelques pesos mais qui prend 1h30 ou deux heures. Je préfère à chaque fois utiliser Manuel Tienda Leon, pour environ 190 pesos aux dernières nouvelles, avec un bus qui passe régulièrement et vous amène au centre, près de la gare, du métro et de la station de bus de Retiro. Ils font aussi des transferts vers l’autre aéroport. Achetez vos tickets avant de sortir dans le hall, vous pouvez même payer par carte bleue.

L’argent en Argentine

C’est sans aucun doute la question épineuse de cet article. Voyager en Argentine coûte cher et il va falloir être malin pour économiser et vivre à fond ce voyage.

Argent en Argentine

Espèces, retraits, cartes bleues, comment gérer son argent en voyage en Argentine?

Je ne veux pas entrer dans des questions économiques compliquées, mais disons que jusqu’à décembre dernier, il fallait venir avec des euros ou des dollars en espèces (pas de petites coupures) et les changer au marché noir (enfin blue, comme il s’appelle ici), dans la rue, dans des magasins, dans des auberges, avec des amis… Avec l’ouverture aux importations et au marché mondial et la nouvelle présidence, j’ai pu retirer pendant plusieurs mois (et sans payer aucun frais) aux distributeurs en Argentine en obtenant le bon taux officiel. C’était top! Sauf, que cette période est révolue et que je paye maintenant une commission d’environ 7 euros pour un retrait maximum de 150€. C’est la règle argentine et il est dur d’y couper. Il y a apparemment un distributeur qui ne charge pas de frais à Buenos Aires et si vous avez un compte HSBC, vous pourrez retirer dans leurs succursales. Pour les autres, on se fait avoir, la commission augmente avec l’inflation et si comme moi, vous n’avez plus de dollars, que vous ne voulez pas vous promener avec 2000$ en espèces et que vous n’avez pas planifié une excursion en Uruguay ou en Chili pour en récupérer, il faut changer de stratégie: venir avec des dollars pour les changer, retirer de manière sporadique et payer le plus possible avec une carte bleue où vous n’avez pas de frais pour les grosses sommes et dans les endroits qui ne craignent pas (auberge de jeunesse, agences de voyage, supermarchés, terminaux de bus).

Si vous restez un petit moment sur place dans une grande ville, vous pouvez aussi utiliser des agences comme Azimo, Smallworld, Malba et cie pour faire un virement en euros et récupérer des pesos.

Et l’inflation?

L’Argentine coûte cher. Il y a deux ans, j’avais halluciné, et en deux ans les prix ont doublé. Depuis la nouvelle présidence, l’inflation est encore plus palpable et certains prix ne s’arrêtent plus, que ce soit les transports ou la nourriture. Chaque semaine, en allant au supermarché, je me rends compte de l’augmentation de mes produits habituels et je ne parle pas des restaurants qui deviennent inabordables.

Que cela ne vous décourage pas, si vous voulez venir, venez et si vous avez un petit budget, il y a toujours des manières de s’en sortir. Ma vie ici me coûte entre 300 à 500 euros par mois, environ 600 euros si je fais des folies: Couchsurfing, housesitting, cuisine, auto-stop et activités gratuites sont mes meilleurs amis et je ne vis pas mon voyage plus mal… au contraire!

Ne suivez pas les indications de prix des guides, elles sont fausses dès le lendemain! Moi-même je ne pourrais vous donner une indication de prix complètement précise.

Petits conseils

  • Faites vos retraits d’argent durant la semaine et notez bien les jours fériés, car le week-end les distributeurs se vident et ne sont pas rechargés. Évitez les lundis et vendredis où il y aura sans doute la queue.
  • Changez vos euros ou dollars dans les grandes villes, à Buenos Aires par exemple pour obtenir le meilleur taux.
  • Planifiez-vous des excursions en Uruguay ou au Chili pour vous procurer des dollars.
  • Si le distributeur vous dit que votre carte a été refusée, que vous n’avez plus de sous ou autre, ne le croyez pas. C’est lui qui n’a plus de sous! Essayez-en un autre! Attention, la limite maximale de retrait est 2 400 pesos pour le moment.
  • Ne gardez pas de pesos avec vous en quittant le pays, ils ne valent rien!
  • Ne stressez pas, respirez, tout se passera bien!

Se loger en Argentine

Se loger en voyage en Argentine est très simple et vous trouverez généralement de bons logements sur place ou par le biais d’Internet. Il est certain que ce n’est pas donné, en fonction des régions. Personnellement, j’ai beaucoup utilisé le Housesitting, le Couchsurfing et j’ai pas mal dormi chez des amis ou des amis d’amis. Les Argentins sont généralement très accueillants. Je profite également de bus de nuits pour économiser une nuit.

Attention, en haute saison, il vaut mieux réserver à l’avance dans certaines villes et certaines régions et notamment en Patagonie en janvier-février, cela devient même crucial, à moins de vouloir dormir dehors ou en camping!

Nouvel An à l'auberge de jeunesse à Ushuaïa

Auberges de jeunesse

Je privilégie en général les auberges de jeunesse en Argentine qui m’offrent le meilleur rapport qualité-prix et surtout me permettent de rencontrer d’autres voyageurs. J’aim même travaillé dans une auberge au top! En général, je regarde s’il y a des casiers, une cuisine, du bon WiFi et des espaces communs confortables. Je fais des comparaisons de prix et de critiques sur Hostelworld, Tripadvisor et Booking.com, mais finalement, je reviens toujours en général vers Booking.com pour le prix et la facilité de réservation. (J’obtiens aussi un Cashback de 4% avec Booking sur Igraal donc du coup j’y trouve mon compte).

Mes auberges de jeunesse chouchous en Argentine

  • L’Antartica Hostel à Ushuaïa demeure un de mes lieux favoris (pensez à bien réserver à l’avance, car ça se remplit vite!)
  • La Posta à Ushuaïa également
  • America del Sur bien située à San Telmo dans Buenos Aires
  • El Mirador Hostel à El Bolson, où je suis allée en touriste et où j’ai aussi été volontaire. Coup de cœur!

Airbnb

Airbnb est souvent mon second choix, si je n’ai pas trouvé de Couchsurfing, que j’ai envie de me reposer, d’être tranquille, etc. Maintenant que l’on peut payer par carte au bon taux en Argentine, aucune raison de se priver. Il y a des très bons prix, surtout si vous êtes deux, sur les chambres individuelles et les appartements. N’oubliez pas que si vous vous inscrivez en suivant ce lien, vous toucherez 20€ à faire valoir sur votre première réservation!

Camping

Je ne suis pas très très camping, mais j’ai déjà expérimenté en camping organisé. C’est moins cher qu’une auberge, c’est une bonne manière de rencontrer des argentins en été et c’est convivial. L’emplacement vient souvent avec une parilla pour faire feu de camp et barbecue. Je sais qu’il est également possible de dormir au bord de la route en auto-stop, de dormir sur les emplacement emménagés par les stations essences, ainsi que dans le jardin des habitants.

Camping en Patagonie Argentine

Hôtel et luxe

J’ai eu l’occasion de tester une fois un établissement de luxe au milieu de nulle part en Patagonie, avec repas et excursions comprises et c’est une de mes meilleures expériences en Argentine. Il est possible de réserver une maisonette moins luxueuse à plusieurs ou d’y camper pour un prix raisonnable. C’était à Bahia Bustamante, c’était un séjour extraordinaire et vous pouvez faire vos réservations ici.

Se déplacer en Argentine

Sur les routes de la Patagonie en autostop

Transports en ville

Procurez-vous en kiosque une carte SUBE dès que vous arrivez et rechargez-là. Vous pourrez l’utiliser dans les bus, métros, trains de Buenos Aires, Bariloche, Mar del Plata, Puerto Madryn et Ushuaïa (pour le moment). Les transports en commun ne sont pas chers, les bus circulent en général partout toute la nuit et sont très pratiques. De nuit, essayez de trouver le bus qui vous dépose au plus près de chez vous, marcher le moins possible ou prenez si possible un taxi (c’est cher, mais c’est parfois indispensable!).

Transports interurbains

Je ne vais pas vous mentir, cela coûte une petite fortune. Le mieux est de se prévoir un itinéraire avec moins de trajets et de prendre son temps ou de faire de l’auto-stop, notamment en Patagonie. Vous pouvez trouver les informations nécessaires sur les bus sur Plataforma10 ou Central de Pasajes. Je réserve toujours au terminal (chaque compagnie a son guichet) ou dans une agence du centre quelques jours à l’avance, mais en fonction de où vous êtes et de la saison, il n’y a parfois pas besoin de réserver à l’avance. A Ushuaïa, réservez au moins deux ou trois jours à l’avance pour repartir en saison. Ne réservez pas toujours la moins chère pour cause de sécurité et certaines compagnies sont meilleures que d’autres comme Via Bariloche et Andesmar (et son loto!).

Il y a différentes classes de bus: Comun (la plus basique), Semicama (qui fait l’affaire en journée et de nuits pour les petits budgets), Cama (super de nuit pour bien dormir, surtout si c’est seulement quelques pesos de plus) et enfin la Première Classe ou Exécutive (fauteuil à 180°C, meilleure nourriture, écran perso, vin, etc.). Il y a parfois des promotions qui vous permettront de pouvoir vous payer cette classe et tester!

Sur le longs trajets, on vous servira souvent à manger (ce n’est pas top, prévoyez les snacks) et à boire (attention le café est trop sucré). Il est possible de demander un service végétarien (c’est meilleur!) à la réservation. Les meilleurs sièges sont selon moi en haut tout devant pour apprécier la vue de jour et en bas de nuit pour être plus tranquille!

Il est aussi possible de voyager en train, mais il y a très peu de lignes, c’est lent et c’est en train de devenir plus cher. Toutes les infos pour réserver et voyager en train sont ici. Enfin, vous pouvez aussi prendre l’avion, il y a parfois des tarifs intéressants si vous réservez à l’avance! Les distances sont longues, donc ça peut être une bonne option.

Téléphone et Internet

Le mieux est de se procurer une carte SIM prépayée et de la recharger au fur et à mesure. J’ai choisi Movistar, car j’avais des amis qui avaient cela, mais cela ne fait pas grande différence. Vous obtiendrez un numéro de Buenos Aires ou de là où vous achetez la sim et il faudra ensuite le préciser quand vous rechargerez votre carte en kiosque dans une autre province. Les numéros de téléphone sont un vrai casse-tête. Sachez que Whatsapp est le mode de communication préféré des Argentins.

Les prises argentines sont différentes, alors emmenez un adaptateur, mais il est souvent possible de trouver des prises européennes.

Internet et le WiFi sont très développés: auberges de jeunesse, place de village, stations de bus, cafés, restaurants, il est facile de se connecter. Il y a parfois des coupures de courant pour raison de chaleur ou de haute saison dans certains lieux, mais rien de bien grave. Le WiFi peut être lent dans certains endroits reculés, voire inexistant, mais globalement je m’en sors très bien.

Faire du shopping en Argentine

C’est cher, pas forcément de bonne qualité et il est souvent difficile de trouver certains choses (par exemple des produits Apple, des produits sans sucre ajoutés ou des légumes en Patagonie!!!). Je vous conseillerais de venir avec tout ce dont vous avez besoin pour l’année, vêtements, électronique, produits de toilettes y compris. Trouvez un guide de voyage est très compliqué (ils n’ont pas encore ouvert l’importation et n’en font pas eux mêmes en espagnol) et vous ne pourrez trouver que des guides vieux de 10 ans coûtant deux fois plus cher qu’en France (je parle de la Province).

Pour les souvenirs, ce sera moins cher dans le Nord de l’Argentine et vous trouverez parfois mieux et moins cher en Bolivie.

La santé en Argentine

Je n’ai heureusement pas trop eu à expérimenter le système, mais ce n’est pas simple. A Ushuaïa, j’avais besoin de faire une prise de sang. Le système public est gratuit pour tous, mais ils n’avaient pas le produit nécessaire et m’ont donc envoyé vers une clinique privée. J’ai aussi voulu faire un vaccin à Bariloche, mais cela s’est avéré être une course dans l’hôpital sans résultat… Je sais que c’est plus simple à Buenos Aires, notamment pour obtenir certains vaccins gratuitement. Par contre, je me procure mes médicaments avec une ordonnance française dans n’importe quelle pharmacie argentine.

Jusqu’à présent, j’ai bu l’eau du robinet partout en Argentine.

Pour les recommandations officielles de santé et vaccins, c’est par ici.

Quoiqu’il en soit, n’oubliez pas de vous procurer une bonne assurance de voyage, car le système de santé public et gratuit est bien plus compliqué qu’on ne le pense.

La nourriture en Argentine

Oui, les Argentins mangent beaucoup de viande. Et bien plus que ce que vous ne l’imaginez. Toutefois, j’ai rencontré beaucoup de végétariens et végétaliens et il est possible de survivre à peu près partout sans avaler des kilos de viande. Par contre, il n’est pas dit que l’on ne se moquera pas de vous! A noté qu’ici aussi tout est sucré et gras et qu’il faut chercher la nourriture saine, mais c’est trouvable, en supermarché et en magasins et restaurants spécialisés!

Côté boisson, il y a de tout: délicieux vins, Fernet, sodas, jus de fruits frais… Le café n’est pas très bon mais pareillement, on s’en sort!

Asado en Argentine

Voyager en Argentine

Il y a tant de merveilles à voir en Argentine, c’est un pays si grand qu’il est bien compliqué de vous conseiller un itinéraire et de voir l’essentiel en un voyage. Après un an ici et un départ prochain, j’ai déjà une longue liste de choses à voir et à visiter pour mon prochain voyage! Oui, oui!

Quelques coups de cœur: Buenos Aires, Puerto Madryn, Bahia Bustamante, Ushuaïa, El Calafate, El Chaltèn, Iguazu, Bariloche, El Bolson, Cordoba.

Ma déception: Mendoza, à cause de la saison et la météo sans doute, mais je conseillerais absolument d’aller à Cordoba, trop méconnue!

Surtout, laissez-vous porter, ne planifiez pas tout à l’avance et vous aurez de belles surprises!

La sécurité en Argentine

Certains voyageurs et locaux vont vous faire paniquer, mais il n’y a pas de quoi. Certes, il y a des problèmes et des risques, certes il faut prendre des précautions comme tout voyage en Amérique Latine, mais généralement, les gens sont accueillants et prévenants. Ne vous aventurez pas là où il ne faut pas, n’emmenez pas toutes vos affaires de valeur avec vous dans la rue, si l’on vous braque donnez tout et vous irez très bien. Pour plus de détails, je vous invite à lire mon article complet sur Voyager seule en Amérique Latine.

Voyager seule et en sécurité en Amérique Latine: expérience et conseils

Et les Argentins dans tout ça?

Je vous promets un article plus complet sur ma vie en Argentine, les clichés, le quotidien et les Argentins, avec les choses qui m’étonnent et celles auxquelles je me suis habituée!

En attendant, si vous avez des questions, n’hésitez pas!

Bons préparatifs!

Pour aller plus loin et préparer votre voyage en Argentine, quelques articles:

Et pour poser vos questions, acheter des guides de voyage d’occasion et échanger avec des expats/voyageurs en Argentine, le groupe Français à Buenos Aires sur Facebook est vraiment bien et très actif.


Épingle cet article sur Pinterest :

Préparer son voyage en Argentine: guide pratique

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog