Une chose qui m’a vraiment marquée lors de mon récent voyage au Canada est l’omniprésence de la nature. Même en ville, on la sent toujours autour de soi sous la forme de parcs ou sous celle de l’environnement global de la ville. Parfois, sans voiture, elle n’est pas forcément accessible, mais s’il y a bien une chose à faire lors de votre passage au Québec, avec ou sans véhicule, c’est de faire un tour au Parc de la Chute de Montmorency.

Parc de la Chute de Montmorency à Québec au Canada, dans sa toute puissance printanière

Le Parc de la Chute de Montmorency porte le nom de la dite chute. D’une hauteur de 83 mètres de haut, dépassant largement les Chutes du Niagara de 30m, elle est la plus haute du Québec. Elle se trouve à l’embouchure de la rivière Montmorency et du fleuve Saint-Laurent et peut se visiter en toutes saisons. Elle est d’ailleurs connue pour sa grande « vague ou pain de sucre… de glace » qui gèle en hiver et sur lequel il est possible de faire de l’escalade.

En 2009, j’avais déjà été faire un tour aux Chutes de Montmorency lors d’un court week-end à Québec. Nous n’avions pas de voiture et cela semblait être l’excursion parfaite pour une après-midi. Nous étions vraiment hors saison (au printemps, en avril si je ne m’abuse) et il n’y avait pas grand monde. J’avais vraiment adoré cette découverte et j’avais même préféré cette cascade aux Chutes du Niagara (chut!). En passant une semaine à Québec, je ne pouvais donc pas manquer d’y passer.

Ma deuxième fois au Parc de la Chute de Montmorency

Parc de la Chute de Montmorency à Québec au Canada, dans sa toute puissance printanière

Le soleil brille enfin sur la ville de Québec après une semaine sur place et je décide d’en profiter pour me rendre à Montmorency, en souvenir de mon ancien voyage et pour voir si je suis toujours autant fascinée par cette cascade, après avoir tout de même visité les Chutes du Niagara et les Chutes d’Iguazu et après avoir vu plein de cascades dans mes voyages, des plus petites au plus grandes.

Je suis seule à descendre du bus. En entrant dans le parc, j’entends déjà les chutes au loin. Le bruit sourd de l’eau ronronne dans mes oreilles et je cours presque pour jeter un oeil à la chute. J’arrive d’en haut, comme la dernière fois et je suis accueillie par un joli arc-en-ciel. En arrivant d’en haut, on ne voit pas grand chose, si ce n’est de l’eau qui dévale, un pont, des arcs-en-ciel et la vue sur le Saint-Laurent, sur l’île d’Orléans et sur Québec.

Parc de la Chute de Montmorency à Québec au Canada, dans sa toute puissance printanière

Malgré le soleil, il fait un froid glacial ce jour-là et le vent secoue les courageux qui s’aventurent sur le pont. Je passe rapidement sur la passerelle pour prendre le chemin des belvédères et l’escalier. La dernière fois, nous n’avions pas pu descendre en bas, car il restait pas mal de glace et que l’accès était fermé pour danger de dérapage. Cette fois-ci, les escaliers sont ouverts, mais en ce printemps tardif, la chute est à sa toute puissance printanière et l’eau ruisselle encore à flots sur le pont.

Parc de la Chute de Montmorency à Québec au Canada, dans sa toute puissance printanière

Parc de la Chute de Montmorency à Québec au Canada, dans sa toute puissance printanière

Pendant que des courageux sportifs font des allers-retour d’escaliers en courant, je descends rapidement. Cette fois-ci, je veux absolument voir la chute vu d’en bas. La chute est puissante et je finis trempée. Je peux à peine apercevoir le reste de monticule de glace de l’hiver avec la brume. Je m’éloigne un peu pour profiter de la vue sur la chute de plus loin. Il y a même un train qui passe juste devant la chute, la vue doit être surprenant et extraordinaire depuis le siège de ce train…

Parc de la Chute de Montmorency à Québec au Canada, dans sa toute puissance printanière Parc de la Chute de Montmorency à Québec au Canada, dans sa toute puissance printanière Parc de la Chute de Montmorency à Québec au Canada, dans sa toute puissance printanière

Je ne veux pas prendre le téléphérique et je me décide à remonter à pied les 487 marches sous l’eau. Je termine mon excursion trempée, gelée, mais ravie. Le soleil me réchauffe petit à petit et surtout, encore une fois, je me suis émerveillée devant cette chute d’eau. J’y retournerai avec plaisir, surtout si je viens à une autre saison, comme en automne ou en hiver! Il n’y a pas à dire, les chutes d’eau, les cascades et moi, c’est une grande histoire d’amour!

Parc de la Chute de Montmorency à Québec au Canada, dans sa toute puissance printanière

La Chute de Montmorency: informations pratiques

Le Parc de la Chute de Montmorency est un parc provincial du Québec et se situe à seulement quelques minutes en voiture de la ville de Québec. Toutefois, vu les prix du parking et du téléphérique, je ne peux que vous recommander de prendre le bus et de marcher. Il est également possible de prendre un Uber ou un taxi en fonction de combien de voyageurs vous êtes.

Je résidais dans le quartier de Montcalm lors de mon séjour à Québec, ce qui m’a permis de prendre le bus juste en bas de chez moi jusqu’au terminus. Avec un bon bouquin et en traversant les jolies banlieues de Québec comme Beauport, on ne s’ennuie pas. Le trajet avec le bus 800 m’a pris 45 minutes aller, mais cela prendra moins de temps depuis le centre. Le prix est de 3,50$ (n’oubliez pas d’avoir la monnaie exacte).

Il est possible d’emprunter les escaliers ou un sentier un peu plus loin en saison pour admirer les chutes sous différents points de vue. Je vous conseille de prendre au minimum trois heures pour prendre le temps d’explorer les lieux et de bien profiter des vues.

En hiver, il est donc possible de faire de l’escalade ou de monter sur une partie de la chute qui gèle, formant un pain de sucre impressionnant. Vous pourrez alors redescendre en glissant, cela doit être vraiment très fun. Record battu en 1829, lorsque le pain de glace a atteint plus de 38m! En été, il est même possible de faire une Via ferrata et de la tyrolienne au-dessus de la Chute de Montmorency! Des aventuriers parmi nous?

Hébergement: Pensez à réserver votre hébergement à l’avance si vous voyagez en saison ou que vous avez déjà bien défini votre itinéraire pour obtenir le meilleur prix. Pour ma part, j’utilise principalement Booking qui me permet d’annuler si je change d’avis. Il y a même des hôtels près de la Chute pour en profiter encore plus si vous êtes fan.

Connaissez-vous la Chute de Montmorency? Vous avez aimé?

Cet article contient quelques liens d’affiliation. En passant par ces liens pour vos achats, vous ne paierez pas plus cher, mais je toucherai une petite commission et vous aiderez à la vie et à la tenue du blog. Merci d’avance pour votre soutien et votre coup de pouce!


Partage et épingle cet article sur Pinterest:

Visiter le Parc de la Chute Montmorency à Québec - Canada - Inspiration, photos et conseils pratiques

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog