Voyages et Vagabondages sur la route

Comment voyager seule? Tous mes conseils pratiques, les ressources utiles et le guide pratique complet pour vous aussi vous lancer dans le voyage en solo

Itinéraire de voyage en novembre 2017

Ce n’est pas souvent que je peux le dire, mais pour la première fois depuis très longtemps j’ai vécu un vrai mois sédentaire en restant à Chiang Mai en Thaïlande tout le mois de novembre et même en restant dans le même appartement! Un vrai miracle!

J’avais l’intention à la base d’aller visiter les lieux touristiques aux environs de Chiang Mai et d’apprendre à connaître la Thaïlande, mais j’ai décidé d’enfin m’écouter et de vraiment me reposer, comme je me l’étais promis à l’hiver précédent.

Se reposer et vivre la Thaïlande au quotidien

Rustic and Blue, un super café à Chiang Mai

Depuis mon burnout, je m’étais promis de me reposer et pour la première fois, j’ai vraiment pris le temps de le faire. Je me suis écoutée à tout moment, je ne me suis pas forcée à faire quoi que ce soit de touristique et je me suis construit un rythme, une routine, ce dont j’avais besoin depuis plusieurs mois.

Ecrire le livre le matin, profiter de la piscine du bâtiment le midi lorsque le soleil est présent, travailler l’après-midi sur différents projets de traduction, du blog ou autre, faire une heure de sport le soir, voir mes amies régulièrement, cuisiner la plupart du temps et se prendre des jours de repos ou même des week-ends à ne pas mettre le réveil, à tester les restaurants de la ville, à rencontrer de nouvelles personnes lors de meet-ups ou de sessions de networking, aller au cinéma, lire… cela peut paraître banal, mais quand on a le rythme de vie d’une nomade constamment sur la route, ce n’est pas du tout évident et vu le rythme des derniers mois, j’avais besoin de cette pause, de cette parenthèse dans ma vie de nomade.

Besoin d'une pause dans le rythme de vie fou de ma vie de nomade, j'ai loué un appartement à Chiang Mai en Thaïlande

Je ne dis pas que j’aimerais faire cela tout le temps, car ce n’est pas le cas et j’aime trop bouger et vagabonder, mais je sais désormais que je vais devoir m’aménager des temps de pause et de repos plusieurs mois par an, pour ne pas sombrer dans le burnout et laisser mon corps reprendre des forces.

Comme je m’en doutais, la ville de Chiang Mai est l’endroit parfait pour se reposer et vivre sa vie tranquillement. Alors que j’écris ces quelques lignes depuis le lit de ma chambre, je vois un écureuil blanc courir sur le toit de la maison thaïlandaise en bois en bas de chez moi. D’autres écureuils gambadent dans les palmiers. Un chat roux se prélasse au soleil et les oiseaux chantent. Le soleil brille comme tous les jours depuis la fin de la saison des pluies. La vie n’est pas chère et paisible ici. Tout ce dont j’ai besoin est à portée de main, et je peux aller à pied partout. J’ai la piscine et le gym en bas de mon appartement, facilement accès à l’aéroport et aux autres transports en commun si je veux partir en exploration et une pléthore de restaurants et autre bouis-bouis à découvrir à deux pas de chez moi. Bref, la vie est belle et même si Chiang Mai a ses défauts (j’en reparlerai plus bas), il serait facile de rester bloquée ici quelques mois ou même quelques années et je ne doute pas que j’y reviendrais un jour pour me poser à nouveau quelques mois!

Le gym et la piscine dans mon bâtiment à Chiang Mai en Thaïlande

La nourriture est délicieuse, les temples sont beaux, la jungle est magnifique, les Thaïs sont souriants et adorables, il y a des marchés partout et de nombreuses rues et ruelles à découvrir, la verdure est omniprésente et il est facile de se laisser porter par le quotidien thaï. Pour la première fois depuis longtemps, je découvre un pays par sa vie quotidienne et non pas par ses sites touristiques et c’est tout aussi agréable. La Thaïlande n’avait jamais vraiment été en haut de ma liste de pays à visiter et j’apprécie de la découvrir ainsi, sous son meilleur jour.

Le quotidien des nomades à Chiang Mai - Bilan mensuel de Voyages et Vagabondages - Novembre 2017

Le mois a commencé avec l’arrivée d’Isabella, une autre blogueuse voyage (découvrez son blog Chaux me le monde), aussi venue s’installer ici pour quelques mois. Avec Nastasya de Valiz Storiz, l’équipe de choc était au complet et nous étions prêtes à affronter toutes les 3 la vie nomade à Chiang Mai, à s’entre-aider et à se motiver dans nos projets respectifs! C’est bien agréable de connaître du monde dans la ville où l’on habite et de voir régulièrement les mêmes amis! Cela change de l’instabilité émotionnelle qui va avec la vie de routard et de nomade. En plus de cela, j’ai rencontré régulièrement un petite groupe de blogueuses anglophones et bien sûr j’ai participé toutes les semaines au groupe d’écrivains! Je sais que beaucoup de lecteurs et lectrices de Voyages et Vagabondages étaient de passage à Chiang Mai et je m’excuse vraiment de ne pas avoir pu rencontrer tout le monde! C’était un mois de repos et de travail et je n’ai pas pu me libérer autant que je le voulais. J’ai eu tout de même la chance de rencontrer une lectrice de longue date, Julie, autour d’un repas au marché et d’une bonne bière, avant qu’elle parte bosser comme crêpière à Melbourne et c’était vraiment une très belle rencontre! N’hésitez pas à découvrir ses aventures par ici: J’irais faire des crêpes chez vous!

Avec Julie et Isabella à Chiang Mai Avec Nastasya et Isabella à Chiang Mai

Il y a également eu une foire artisanale avec plein de jolis stands, beaucoup de bonne nourriture, des concerts et une vente aux enchères! De quoi passer une belle après-midi ensoleillée!

City Life Garden Fair à Chiang Mai

Bien évidemment, le moment fort de ce mois-ci était le festival des lanternes à Chiang Mai, Loy Krathong et Yi Peng, au début du mois de novembre. Je n’avais jamais vraiment eu l’occasion de faire coïncider un de mes voyages avec un festival et j’étais très heureusement de participer à ce festival mythique. Je vous en reparlerai et c’était assez intense, magnifique et décevant à la fois et je ne pense pas y participer à nouveau. Toutefois, la ville s’est embellie le temps d’une semaine, le spectacle des lanternes était magnifique, coïncidant d’ailleurs avec la fin du deuil royal, et j’ai passé d’excellents moments avec mes comparses Nastasya et Isabella!

Loy Krathong et Yi Peng à Chiang Mai Loy Krathong et Yi Peng à Chiang Mai Loy Krathong et Yi Peng à Chiang Mai

Doutes et difficultés

Ayant prévu de visiter les alentours de Chiang Mai et le Nord de la Thaïlande, je me suis retrouvée à repousser l’échéance, me rendant compte que l’idée de voyager cinq heures en bus et d’organiser une excursion me fatiguait au plus haut point. Comme quoi, le burnout n’était pas vraiment guéri et après quelques tergiversations, j’ai décidé de m’écouter et de rester sédentaire, de ne rien visiter. Pas facile d’admettre d’avoir une folle envie de bouger, mais paradoxalement d’aussi être épuisée mentalement et physiquement à la perspective de vivre ces escapades. J’ai encore besoin de repos et c’est pour cela que les mois à venir seront plutôt calmes (enfin relativement parlant, vous me connaissez) avant de reprendre vraiment du service!

La vue depuis mon appartement à Chiang Mai

Chiang Mai a ses défauts et même si elle est exactement ce dont j’avais besoin ces mois-ci, elle est très polluée, très bruyante dans certains quartiers et surtout il n’est pas agréable d’y marcher. C’est un gros point négatif pour moi qui ai pris l’habitude de marcher plusieurs heures par jour. Cela me manque beaucoup et j’ai hâte de retrouver des trottoirs, des rues piétonnes et des routes faciles à pratiquer pour les piétons, sans manquer de se faire tuer à chaque croisement!

Chiang Mai, ou tout du moins le quartier où j’habite, est une sorte de bulle et on y voit souvent plus de touristes et de nomades que de locaux. Même si je sais que c’est ce dont j’avais besoin, de cette facilité, je ne m’y retrouve pas vraiment et certaines choses m’exaspèrent au plus haut point! J’ai aussi découvert la face cachée du nomadisme digital, avec beaucoup de gens venus surtout pour la vie pas chère, gagner beaucoup d’argent et parler de business et rien de plus. Aussi bizarre que cela puisse paraître, beaucoup de nomades ne sont en fait pas des voyageurs. Je m’attendais à trouver beaucoup plus de gens passionnés et il y en a, c’est vrai, mais ce n’est pas forcément la majorité. Les jours glorieux, où Chiang Mai accueillait principalement des blogueurs de voyage, de grands voyageurs et des artistes semblent passés et j’ai peut-être raté le coche! Heureusement, j’ai pu me construire une petite communauté avec mes amies blogueuses, mon groupe d’écrivains et le groupe des randonneurs, mais cela prend du temps. Il semblerait qu’il faille bien plus que trois mois pour vraiment trouver sa place à Chiang Mai.

Sur le blog

L’article le plus lu ces derniers mois

Comment préparer un voyage en Antarctique? Le guide complet pour préparer un voyage sur le continent blanc

Les autres articles

Comment voyager seul? Tous mes conseils pratiques, les ressources et un guide pratique à découvrir

Instagram du mois

Quelle est la chose la plus folle que vous ayez faite dans votre vie? —– Sauter sans hésiter dans une eau à 0.5°C, avec des bouts de glaçe flottant tout autour est sans doute en haut de la liste pour moi! —– Le truc génial, c’est que ça m’a guérie de ma frilosité et que j’ai ensuite fait de nombreux plongeons polaires dans le monde. Et je ne suis pas prête de m’arrêter! Il paraît que c’est bon pour la circulation! —– #antarctic #antartica #antartida #antarctique #plongeonpolaire #polaradventures #polarplunge #iceswimming #femaledigitalnomads #digitalnomadgirls #wearetravelgirls #womenwhotravel #adventureswithgirls #womenwhoexplore #adventurers #adventuregirls

A post shared by Lucie 🇹🇭 📷 😺 ☕ Nomade en solo (@vvagabondages) on

Le point écriture

Cela n’a pas toujours été facile de prioriser le livre, surtout avec les articles très très complets que j’ai écrit ce mois-ci, qui étaient en soi eux-même presque des livres, mais je continue. Je n’ai pas toujours l’impression d’écrire quelque chose de très inspiré, mais je laisse cela comme premier brouillon et j’y reviendrais. J’ai repoussé mon deadline avec moi-même jusqu’à la fin du mois de février et comme j’ai prévu d’être en housesitting pendant deux mois, je ne doute pas y arriver!

Je continue à me rentre à mes rencontres d’écrivains, où je rencontre toujours des gens très inspirés, passionnants et où j’apprends beaucoup. Nous avons de grands débats sur la vie et la politique plus souvent que nous écrivons, mais je ressors toujours très motivée de ces rencontres et c’est l’essentiel. Chaque mois, nous avons aussi quelqu’un qui vient nous faire une conférence et en novembre nous avons appris tout ce qu’il y avait à savoir sur l’utilisation du dialogue.

Loy Krathong et Yi Peng à Chiang Mai

Voyages et Vagabondages, le off

Retrouvez-moi dans un nouveau livre

Souvenez-vous, il y a quelques années, vous aviez pu découvrir mes conseils d’experte dans le livre Le voyage pour les filles qui ont peur de tout. Ce mois-ci, j’ai fait mon apparition dans un nouveau livre, Osez voyager en solo de Michael Pinatton. Dans un chapitre spécial, vous y retrouverez mon interview exclusive sur la différence du voyage en solo entre hommes et femmes. Je n’avais jamais parlé de ce sujet qui me tient vraiment à coeur, alors j’espère que vous prendrez plaisir à le découvrir dans le livre! En attendant la publication de mon propre livre…

Sur mon écran

Je regarde maintenant très peu de séries ou de films, mais je suis retournée au cinéma et j’ai découvert les cinémas thai: pas cher, très confortables et avec l’hymne pour le roi au début du film, c’est une vraie expérience culturelle. Pour mon retour au cinéma, je suis allée voir un film japonais, Let me eat your pancreas, un film dramatique et romantique. J’ai beaucoup pleuré, j’ai beaucoup aimé et pour la première fois depuis des mois, le Japon m’a manquée!

 

Vie quotidienne à Chiang Mai en Thaïlande

A lire

Si je regarde très peu de films, je me suis replongée dans la littérature grâce aux livres audio et j’ai fait de très belles découvertes ainsi, surtout Kafka sur le rivage de Murakami, que je recommande absolument, surtout si vous aimez le Japon. Pour en savoir plus sur les livres audio en voyage, je vous invite à lire mon récit de trois lectures dans trois pays, lors de trois voyages immersifs.

Et la santé et la forme

J’ai repris le sport sérieusement entre natation et salle de gym, où je cours, fais différents exercices de musculation et m’entraîne également à marcher en pente. Je fais énormément de progrès et je me sens super bien après mes séances d’une heure! Je suis sur la bonne voie!

A venir sur Voyages et Vagabondages en décembre

Un autre mois sédentaire à Chiang Mai en Thaïlande et un retour en France pour Noël, avant de repartir pour de nouvelles aventures en 2018.

Pour suivre le voyage au quotidien, cela se passe sur Snapchat (pour tout ce qui est nomadisme et vie de freelance) et Instagram (pour le voyage et les belles photos!)

On se retrouve à la fin du mois, pour le prochain bilan mensuel de Voyages et Vagabondages.


Partage et épingle cet article sur Pinterest :

Voyages et Vagabondages au fil des mois: bilan mensuel novembre 2017 - Un mois sédentaire à Chiang Mai en Thaïlande

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog