Visiter Chiang Mai: le guide pratique du voyage lent ou nomade

Sommaire de l’article

(Cliquez sur les titres pour aller à la section qui vous intéresse ou lisez l’article en entier :))

1 – Quand aller à Chiang Mai?
2 – Comment se rendre à Chiang Mai?
3 – Que faire et que visiter à Chiang Mai?
4 – Où dormir à Chiang Mai? Comment trouver un appartement à Chiang Mai?
5 – Où manger et où boire un café?
Toutes mes bonnes adresses

6 – Se déplacer à Chiang Mai
7 – Le budget pour vivre à Chiang Mai
8 – Quelques conseils pratiques en plus pour les nomades
9 – Pourquoi vivre à Chiang Mai?
Mon avis après y avoir vécu 3 mois

Chiang Mai est la plus grande ville du Nord de la Thaïlande. En comptant l’agglomération, elle est la deuxième plus grande ville du pays. C’est une ville connue pour sa vie étudiante, son tourisme et récemment ses nomades. Elle fait d’ailleurs partie des 5 premières villes nomades sur Nomadlist. Située à une altitude de 300m, on est loin de l’ambiance bien connue des plages paradisiaques thaïlandaises. Bienvenue à la montagne et au paradis de la nature et de la culture, dans l’ancienne capitale du royaume Lan Na. Visiter Chiang Mai, c’est découvrir un autre aspect de la culture thaïlandaise lors de votre voyage en Thaïlande.

Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

C’est un peu par hasard que j’ai atterri à Chiang Mai. Ayant besoin de me remettre de mon burnout et du choc culturel japonais, souhaitant tout de même rester sur le continent asiatique, j’avais pris la décision de passer la fin de l’année à Chiang Mai. Pourquoi Chiang Mai me direz-vous? Je n’y suis pas spécialement venue en raison d’un amour incommensurable ou d’un attrait spécifique pour la Thaïlande. J’y suis venue car je savais que la vie y serait facile, que je pourrais me créer la routine que je recherchais, que la vie n’y était pas chère, que j’en avais entendu beaucoup de bien, que la miss Nastasya y vivait depuis quelques mois et que c’était l’un des plus gros repères de nomades au monde. Je suis nomade depuis des années, mais même au sein des nomades, j’ai vraiment la bougeotte. Si la plupart se pose dans différentes villes pour plusieurs mois, je me déplace bien plus rapidement et plus spontanément et surtout, je n’avais jamais eu l’occasion d’atterrir dans une de leurs villes de prédilection.

Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

C’est maintenant chose faite, puisque je me suis retrouvée à vivre trois mois à Chiang Mai. En atterrissant à Bangkok, j’avais soufflé de soulagement, à me retrouver dans un pays plus spontané que le Japon. En arrivant à Chiang Mai avec Corinne et en me réveillant le premier matin, après un long voyage depuis l’Autriche, je savais que j’étais au bon endroit, dans la ville du sourire.

Si le premier mois a été mouvementé, entre les visites d’amis, de mon papa, les allers-retours à Bangkok et à Kuala Lumpur, les mois suivants se sont déroulés paisiblement à Chiang Mai et je me suis laissée happer par ma routine et par la ville. J’avais fait 10 000 plans sur la comète pour visiter Pai, Chiang Rai, Sukhotaï et j’en passe, mais cela aurait été déplacer mon problème de burnout dans un autre pays. Alors, je me suis complètement plongée dans le mode de voyage lent et la routine de la vie nomade à Chiang Mai et je crois qu’il n’y a pas de meilleures manières de visiter Chiang Mai. Chiang Mai ne se visite pas en 1 jour ou en 3. On reste à Chiang Mai 5 jours, une semaine, 10 jours, trois mois ou toute une vie pour la découvrir lentement et de manière authentique. Chiang Mai ne se visite pas à coup d’incontournables et de lieux touristiques. Chiang Mai se visite à petits pas, de ruelles en ruelles, à petits coups de fourchette et grands traits d’émerveillement. Je n’étais pas faite pour aimer la Thaïlande, mais Chiang Mai m’a charmée et j’espère y retourner vivre un jour. Laissez-moi vous la conter…

Un moine lors du festival des lanternes à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Quand aller à Chiang Mai?

Comme partout en Thaïlande, il est question de saison des pluies et de saison sèche. Il est donc conseillé de se rendre à Chiang Mai entre novembre et février, pendant l’hiver et la saison sèche. Je suis arrivée à la fin du mois de septembre et je suis repartie à la fin du mois de décembre.

Alors, oui il y avait de gros orages et déluges en octobre, mais mes mois préférés à Chiang Mai ont clairement été septembre, octobre et novembre. A la saison des pluies, la lumière est magique, la verdure luxuriante et il y a bien moins de touristes. En décembre, cela devenait bien trop touristique pour moi.

Nous avons également eu une vague surprenante de froid en décembre, où il fallait mettre un pull le soir, avec des températures descendant à moins de 10 degrés. Les appartements ne sont pas vraiment faits pour ça non plus et j’ai vécu quelques nuits très fraîches, mais c’était vraiment un cas exceptionnel.

Attention, de la mi-février à la mi-mars environ, c’est la burning season à Chiang Mai et la ville, déjà la plus polluée en Thaïlande, devient apparemment irrespirable.

N’oubliez pas non plus de repérer les dates de festivals et autres événements avant d’organiser votre voyage à Chiang Mai: je parle des festivals de Chiang Mai un peu plus bas dans l’article.

La vue depuis mon appartement à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Le ciel est toujours bleu quand on se réveille à Chiang Mai

Comment se rendre à Chiang Mai?

Située tout au nord de la Thaïlande, en direction de la frontière avec la Birmanie, il est possible de se rendre à Chiang Mai en bus de nuit, en train (c’est apparemment un très joli voyage!) ou en avion. Pour ma part, j’ai fait quelques allers-retours entre Bangkok et Chiang Mai et Kuala Lumpur et Chiang Mai et j’ai pris l’avion à chaque fois, pour question d’économies de temps.

Il est possible de prendre un vol international directement pour Chiang Mai, mais les prix seront un peu plus chers (souvent quelques centaines d’euros de plus), que de prendre séparément vos vols pour Bangkok, puis un vol domestique pour Chiang Mai. Je l’ai constaté moi-même en arrivant d’Autriche et en achetant le billet d’avion de mon papa depuis la France.

J’ai pris Air Asia pour Kuala Lumpur, mais si vous n’êtes pas fan et que vous avez un bagage en soute, je vous conseille de prendre Bangkok Airways. Le bagage est inclus, ce qui revient donc moins cher que Air Asia (à partir de 40 euros l’aller-retour Bangkok-Chiang Mai), il y a un repas ou un snack, les sièges sont très confortables et surtout vous avez accès au lounge (avec Wifi et nourriture et café gratuit) aux aéroports de Chiang Mai et Bangkok!

Pour me rendre à l’aéroport de Chiang Mai, je prenais systématiquement Uber pour 200 baths. J’y étais en 30 minutes maximum. Depuis l’aéroport de Chiang Mai, vous pouvez prendre les taxis officiels (pour 200 baths pour Nimman), sans vous inquiéter. Vous pouvez aussi prendre un Songthaew, ces minis-bus rouges qui sillonnent la ville. Le prix est de 20 baths, mais pour avoir le bon prix depuis l’aéroport, mieux vaut monter avec d’autres passagers pour ne pas se faire arnaquer. J’ai réussi du premier coup, donc il n’y a pas de raison!

Utilisez ce code promo Uber exclusif: VVAGABONDAGES si vous êtes un nouvel utilisateur d’Uber pour pouvoir circuler en toute sérénité à Chiang Mai. Vous recevrez 10 euros, pour pouvoir faire quelques courses gratuites à travers la ville!

Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Que faire et que visiter à Chiang Mai?

Comme déjà mentionné plus haut, je ne crois pas qu’il faille visiter la ville en enchaînant les incontournables de Chiang Mai. Cela serait bien réducteur et mieux vaut vivre la ville à votre rythme et à son rythme. S’il pleut c’est l’occasion de faire une pause et de boire un café. S’il fait trop chaud, il est temps de se détendre à la piscine ou au parc et tant pis si vous ratez un énième temple.

Visiter les temples de Chiang Mai

On recense pas moins de 300 temples ou Wats à Chiang et il vous sera difficile de passer à côté ou même de tous les visiter. Alors évidemment, vous pouvez visiter les temples les plus touristiques un à un, ou vous pouvez aussi faire comme moi, et vous perdre dans les rues de la vieille ville en visitant les temples sur lesquels vous tombez, et en fuyant ceux où il y a foule.

Temples de Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

J’ai particulièrement aimé le Wat Phra Singh, même s’il y avait du monde. La pagode s’y mariait à merveille avec la lumière incroyable du coucher du soleil et le ciel bleu. J’ai aussi beaucoup aimé le Wat Chedi Luang et ses décorations lors du festival des lanternes, le Wat Chiang Man et son joli jardin et bien évidemment Wat Phratat Doi Suthep. Mais il y en a bien d’autres, et j’adorais les trouver au détour d’un chemin ou d’une ruelle et les visiter seule au petit matin ou au soleil couchant. Il y règne toujours une atmosphère paisible et apaisante. Parfois, des chiens y font la sieste. On y croise des chats, des oiseaux chanteurs, des moines, des touristes émerveillés et on s’y régale d’odeurs de fleurs et de plantes sauvages. Pénétrer dans un temple à Chiang Mai, c’est pénétrer dans un autre monde.

Temples de Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande Temples de Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Temples de Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Attention, les femmes ne peuvent s’approcher d’un moine (sauf s’il le fait de lui-même), alors laissez-leur de l’espace et laissez-les passer!

Temples de Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Temples de Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Randonner dans la jungle à Chiang Mai

La nature est très accessible à Chiang Mai et il y a de nombreuses randonnées à faire, en commençant même depuis la ville. J’ai pour ma part commencé depuis le quartier universitaire en compagnie du groupe Doi Suthep Walkers (qui organisent tous les mois différentes randonnées aux alentours de Chiang Mai). C’est gratuit et cela permet de ne pas aller se perdre seule dans la jungle pour la première fois.

Randonnée dans la jungle à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Je n’avais jamais randonné avec une vingtaine de personnes. Le rythme était soutenu, très soutenu, mais je suis heureuse d’y être allée avec eux, car ils m’ont soutenue jusqu’au sommet, que le chemin est compliqué à trouver et que nous avons croisé une araignée assez effrayante.

Randonnée dans la jungle à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Sur le chemin, nous avons fait une pause au magnifique et paisible Wat Pha Lat, un de mes temples préférés de Chiang Mai (malheureusement, je crois avoir égaré toutes mes photos). Ensuite, la montée est rude, mais cela permet de découvrir la jungle de l’intérieur, jusqu’au centre de méditation, puis au temple de Doi Suthep. Je l’avais déjà visité avec mon papa, mais c’est au tout autre chose que d’y arriver par la force de ses pieds. Je vous le recommande vraiment.

Avec mon papa à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande Vue sur Chiang Mai depuis le Doi Suthep - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Pour redescendre prenez un Songthaew public pour 60 baths. Ils vous attendent en bas des marches pour un prix fixe. Pour monter, il faut partir des stations (zoo, porte nord…) pour avoir un prix fixe, sinon ils essaieront de vous arnaquer et cela revient donc moins cher de monter en Uber à plusieurs.

L’entrée du temple est payante, mais le temple en lui-même est magnifique. Certes, il y a du monde, mais la vue imprenable sur la ville est unique. Qui aurait cru que Chiang Mai était si vaste!

Se perdre dans la vieille ville de Chiang Mai, Old Town

La vieille ville de Chiang Mai est entourée de remparts, de douves et de quatre portes. C’est assez vaste et il fait bon s’y perdre le temps de quelques heures, à la recherche de jolies ruelles, de temples ou d’autres merveilles. Il y fait plutôt frais à l’ombre et chaque coin de la vieille ville a sa propre ambiance: plus calme, plus touristique, plus hippie… Pour ma part, j’aime beaucoup le quart nord-est pour ses petits cafés, ses allées, sa verdure, ses temples, ses chats, son street-art et ses surprises. A découvrir sans modération.

Au coeur de la vieille ville à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande Au coeur de la vieille ville à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande Au coeur de la vieille ville à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande Au coeur de la vieille ville à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

N’hésitez pas à explorer les autres quartiers de la ville. J’aime beaucoup Santitham, plus authentique, ainsi que le quartier universitaire et je me suis même retrouvée dans des villages assez surprenants autour du Wat Pong Noi et du jardin Baan Kang Wat, où il y avait un festival d’arts. C’est la campagne à la ville, la vraie Thaïlande loin des touristes à quelques kilomètres du centre-ville.

Avec les nomades à Nimman

Si les nomades affluent à Chiang Mai, ils se ruent tous sur le quartier de Nimman. Ils y vivent, ils y travaillent, ils y boivent le café, ils s’y amusent. Situé juste à l’ouest de la vieille ville, tout près du quartier universitaire, il faut dire qu’il fait bon vivre à Nimman. Tout est accessible à pied, même s’il y a bien trop de circulation, il y a de jolies rues emplies de vert, de nature et de fleurs, on peut tout trouver à Nimman et les cafés et coworking spaces pullulent. Beaucoup de touristes asiatiques s’y rendent également, car c’est un quartier plutôt hipster, avec beaucoup d’opportunités photos, dans les cafés ou dans la rue.

Les nomades à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande Les nomades à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Marchés touristiques, marchés gourmands

Il y a de nombreux marchés à découvrir à Chiang Mai. Les marchés locaux pour acheter ses fruits et légumes, les marchés aux fleurs, les marchés de nuit, les marchés touristiques. Demandez à votre auberge de jeunesse ou à vos connaissances sur place de vous orienter vers le marché le plus proche. N’oubliez pas qu’il peut y avoir des marchés de nuit tous les soirs dans tous les coins et que c’est l’endroit parfait pour manger le soir et goûter des spécialités locales.

Marché de nuit à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Chiang mai Night Bazaar

Vous trouverez ce marché tous les soirs à l’est de la ville, en allant en direction de la rivière. Il y a une cour avec des food trucks et souvent de la musique ou autres animations. Sinon, vous découvrirez un nombre assez incroyable d’artisanat et de babioles. C’est l’endroit parfait si vous cherchez des souvenirs pas trop cher, un pantalon avec des éléphants pour revêtir l’uniforme officiel des backpackers ou que sais-je d’autre… Ne ratez pas non plus le coin des artistes. N’oubliez pas de négocier assez férocement. J’ai clairement dû mal m’y prendre, car après un achat de cadeaux de Noël, le vendeur m’a fait un câlin et était trop heureux. De voir son bonheur, de toute façon m’a tellement plaisir que je n’ai aucun regret!

Saturday Night Market

Située au sud de la ville, le marché s’étend également sur plusieurs kilomètres. Au programme, comme d’habitude, nourriture, boissons et souvenirs. Allez-y très tôt (pas plus tard que 17h) et repartez rapidement à moins que vous ne souhaitiez jouer des coudes pour en sortir. Il y a foule et l’on ne peut même plus regarder les stands à partir d’un certain moment.

Sunday Night Market

Le samedi, c’est au coeur de la vieille ville que ça se passe. Commencez sur la place de Tha Pae Gate et remontez vers le centre. Le marché s’est vraiment étendu ces dernières années et vous pourrez facilement y passer plusieurs heures, en y recherchant le souvenir parfait, en dégustant des gourmandises ou en vous posant à la terrasse d’un bar pour regarder les passants. Allez-y vers 17h, au début du marché, avant que cela ne devienne la cohue. Toutefois, le cadre est agréable et c’est sans doute l’un de mes marchés touristiques préférés à Chiang Mai.

Le marché des étudiants à Chiang Mai

Situé en face de l’entrée principale de l’université (localisation exacte ici), ce marché a lieu tous les soirs et est très peu touristique. Vous y verrez surtout des étudiants thaï. Il y a de la nourriture à foison, des habits de seconde main et de quoi passer une excellente soirée: gaufres fourrées, sushis, nourriture thaï… il y a vraiment de tout!

Déguster la Thaïlande à Chiang Mai

Je n’ai jamais vraiment voyagé pour la nourriture. Je ne suis pas fin gourmet. J’adore manger, mais j’ai des goûts très simples et j’aime à peu près tout, ce qui me rend assez peu compliquée. Si je devais manger du riz blanc et des nouilles un mois entier, ce ne serait pas un problème (ah la Birmanie… souvenir, souvenir !). Alors forcément, la Thaïlande on me l’avait vendue gustativement parlant, mais je demeurais dubitative, surtout ayant arrêté la viande. Mais, surprise, surprise, lorsque je suis repartie, je me suis prise à manger tout ce qui allait me manquer et à retourner à mes restaurants préférés une dernière fois. Suis-je devenue fin gourmet ? Non ? Suis-je devenue accro aux plaisirs gourmands thaï ? Oui! Autre chose très drôle, je ne mangeais pas vraiment épicé avant de venir vivre en Thaïlande et j’ai beaucoup pleuré en arrivant en Thaïlande. Aujourd’hui, je mange plutôt épicé, j’en redemande et cela me manque beaucoup en Europe.

Alors oui, goûtez et dégustez la Thaïlande, lors de votre séjour à Chiang Mai. Il y a des plats et des gourmandises remarquables, au marché, au restaurant, dans la rue ou dans les bouis-bouis. Vous pouvez retrouver mes bonnes adresses plus bas dans l’article.

Un plat thaï à l'auberge très très très épicé à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

La nature au coeur de Chiang Mai

Chiang Mai est poussiéreuse et polluée, il n’y a pas de trottoirs et la ville n’est franchement pas agréable pour les piétons. Cela me rendait folle de ne pas pouvoir marcher tous les jours sans manquer de me faire écraser ou sans passer trois heures à attendre à un croisement de pouvoir me glisser entre deux voitures. Les parcs ne courent pas non plus les rues et encore faut-il qu’il ne soit pas très loin de chez vous!

Quoiqu’il en soit, j’ai trouvé à la fin de mon séjour un joli coin de nature au coeur du quartier universitaire. Au sud du zoo, il y a un lac et un parc, de quoi se promener, sans entendre les bruits de la ville. Une fois encore, c’est assez peu touristique et j’ai eu l’occasion de voir les étudiants thaï en pleine séance photos après leur cérémonie de remises de diplôme.

Aller au cinéma à Chiang Mai

Vous êtes en Thaïlande et vous avez une soirée libre? Alors je vous conseille vivement d’aller au cinéma! Cela faisait partie de ma mise en place d’une routine et quelque chose que je ne peux pas faire quand je suis en voyage. Je me suis donc rendue trois fois au cinéma près de chez moi, au centre commercial Maya, pour voir un film japonais dramatique, un Disney et Star Wars. Une surprise vous attend toujours au début de la séance, je vous laisse la découvrir…

Pour vous faire plaisir pour 10 euros, n’hésitez pas à aller au cinéma First Class: vous aurez des boissons non alcoolisées à volonté, du popcorn à volonté et un fauteuil hyper confortable qui se met en position allongée.

Si vous n’êtes pas trop cinéma, pensez au bowling ou au karaoké. C’est toujours toute une aventure en Thaïlande.

Se détendre au bord du lac

Au bord du LAAu bord du lac Huay Tung Tao à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

A 20 minutes en voiture de Nimman, vous trouverez le lac Huay Tung Tao. Je m’y suis rendue avec mon papa. On s’y rend en famille ou entre amis le dimanche, pour déguster du poisson grillé, des bières, se baigner, se rafraîchir à l’ombre des paillotes et tout simplement se détendre. L’endroit est très peu connu des touristes et les thaïs aiment à y aller. Par contre, attention, prévoyez des vêtements pour vous y baigner… je ne m’y suis pas du tout sentie à l’aise de sortir le bikini comme tout le monde était habillé.

Au bord du lac Huay Tung Tao à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande Au bord du lac Huay Tung Tao à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande Au bord du lac Huay Tung Tao à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Il est tout à fait possible de s’y rendre en Uber, ou bien en stop, si vous n’avez pas votre propre véhicule.

Aventure et adrénaline à Chiang Mai

A 40 minutes en voiture de Nimman, rendez-vous au Grand Canyon. Oui, oui, il y a bien un Grand Canyon à Chiang Mai. Bon si vous connaissez l’original, vous risquez d’être déçus par la taille de celui-ci, mais j’avoue que l’endroit est beau et à découvrir.

Aventure et adrénaline au Grand Canyon de Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Il y a deux côtés. Le côté adrénaline, pour sauter à pieds joints dans le réservoir d’eau à quelques 10-15 mètres au-dessus de l’eau. J’avoue avoir été tentée par l’aventure, mais l’échelle brinquebalante pour remonter m’a dissuadée. De l’autre côté, c’est un mini parc d’attractions pour enfants et adultes. Sauf qu’en semaine, il n’y a presque personne et vous l’aurez rien que pour vous. Nous ne sommes venues qu’un après-midi, mais nous aurions pu facilement y passer la journée. C’est un peu cher, mais ça vaut le coût. La zipline au-dessus du canyon est surprenamment agréable et offre une jolie vue sur le canyon. Vous pouvez aussi faire du kayak gratuitement. Et puis, il y a tous ces jeux en plastique sur l’eau… château, saut… c’est vraiment très fun… jusqu’à ce que comme moi, vous tombiez et vous cassiez le dos.

Aventure et adrénaline au Grand Canyon de Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande Aventure et adrénaline au Grand Canyon de Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande Aventure et adrénaline au Grand Canyon de Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande Aventure et adrénaline au Grand Canyon de Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande Aventure et adrénaline au Grand Canyon de Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Après cela, je suis restée dans l’eau et je n’ai plus rien fait (10 minutes après mon arrivée aux jeux en plastique!). Je n’ai vraiment pas eu de chance! Quoiqu’il en soit, la ballade en kayak, seules au monde, au coucher du soleil, est absolument magique.

Aventure et adrénaline au Grand Canyon de Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Voir des éléphants à Chiang Mai

S’il y a bien quelque chose que je pensais faire à Chiang Mai, c’était de me rendre au Elephant Nature Park. Toutefois, en souhaitant acheter des billets pour moi et mon papa, je me suis rendue compte qu’il n’y avait plus de place et qu’il fallait souvent s’y prendre plus d’un mois à l’avance pour passer la journée là-bas. Et que cela coûtait plus de 150 euros la journée par personne…

Les jours et les semaines se sont écoulées et je n’avais toujours pas réservé mon billet. Après quelques recherches additionnelles, je me suis rendue compte que je ne souhaitais pas participer au business de l’éléphant, car s’il fût un temps où ce parc était une réserve pour sauver et protéger les éléphants, aujourd’hui c’est clairement un business, c’est clairement Disneyland. Je préfère encore aller les voir en liberté au Sri Lanka ou dans un parc national de Thaïlande ou ne pas les voir du tout.

Toutefois, si vous envisagez d’aller visiter un autre parc à éléphants que celui mentionné plus haut, renseignez-vous bien à l’avance. Le tourisme de l’éléphant est un business très lucratif et on vous ment clairement sur le traitement des animaux et le statut de sanctuaire ou pas dans la plupart des endroits.

De la même manière, il n’est pas du tout recommandé de rendre visite aux tigres.

Enfin, ne montez jamais, sur le dos d’un éléphant. Pour en savoir plus sur la torture des éléphants et le business qui tourne autour, c’est par ici : Faire de l’éléphant en Thaïlande et ce que l’on cache aux touristes.

Pour découvrir l’Elephant Nature Park, avant que cela ne devienne du tourisme de masse, lisez cet article d’Adeline.

Sortir à Chiang Mai

Repère de backpackers et repère d’étudiants, il y a de quoi sortir à Chiang Mai. Attention, la plupart des bars ferment tôt. Y étant pendant la fin du deuil pour le roi, il y a eu plusieurs jours où les bars étaient fermés et où aucun alcool était servi. Il est aussi possible que l’on vous refuse parfois de vous vendre une bière dans un restaurant ou au 7/11, si vous n’êtes pas dans les bonnes horaires (expérience vécue).

Il y a plusieurs bars dans Nimman et dans la vieille ville. A Nimman, le Good Bar a une ambiance sympa et n’est pas très cher. Je n’ai pas pu tester le Beer Lab, car justement il était fermé lorsque j’ai souhaité y aller, mais cela a l’air très sympa… et cher.

Pour avoir un aperçu de la vie étudiante, rendez-vous à la boîte Warm Up Café, avec plusieurs ambiances et salles pour danser. Attention, c’est très jeune et surtout j’ai trouvé que personne ne dansait vraiment et que tout le monde était plus happé par son téléphone que par la musique. Mode « vieille conne » off.

Pour danser et une ambiance plus backpacker, rendez-vous à l’inimitable Zoe in Yellow dans la vieille ville.

Participer à l’un des festivals de Chiang Mai

La Thaïlande et Chiang Mai sont très festives et si vous y êtes de passage au bon moment, vous aurez l’occasion de découvrir des festivals uniques. J’ai toujours rêver de Songkran qui se déroule au début du mois d’avril, le nouvel an thaï, connu pour être une bataille d’eau géante. Après le festival de l’eau à Tokyo, j’étais fin prête, mais ce sera pour une autre fois.

Loy Krathong et Yi Peng - Festival des lanternes à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Au début du mois de novembre (selon le calendrier lunaire), vous pourrez assister à Chiang Mai au Loy Krathong, qui se combine toujours dans la ville au festival des lanternes,Yi Peng. J’y étais cette année et vous pourrez assister à des lâchers de lanterne, des défilés et une ambiance particulière dans les temples et la ville, illuminée de lanternes et de bougie. Un sacré spectacle !

Loy Krathong et Yi Peng - Festival des lanternes à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Loy Krathong et Yi Peng - Festival des lanternes à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Loy Krathong et Yi Peng - Festival des lanternes à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Il y a souvent différents événements et animations, alors n’oubliez pas de vous renseigner sur l’actualité lorsque vous vous y rendrez. J’ai par exemple pu participer à la Chiang Mai Garden Fair par un samedi ensoleillé.

Chiang Mai Garden Fair - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Suite à ma blessure et par manque habituel de temps (oui, trois mois c’est bien court !), il y a pas mal de choses que j’avais prévu de faire que je n’ai pas pu faire. Voici donc une liste non exhaustive d’autres activités à faire à Chiang Mai : randonner dans les environs de Chiang Mai, visiter les cascades aux alentours de Doi Suthep, visiter le parc national Doi Inthanon, visiter la Bua Thong Sticky Waterfall, prendre un cours de cuisine, tester les massages Thaï traditionnels, en apprendre plus sur les différentes ethnies du Nord de la Thaïlande et sur leur culture, faire de la méditation dans un temple de Chiang Mai, assister à un combat de boxe Muay Thai, partir en excursion dans les alentours, faire la boucle de Mae Hong Son en scooter…

Où dormir à Chiang Mai ?

Lorsque la Suisse rencontre la Thaïlande… une guesthouse à Chiang Mai

Forcément, lorsque l’on vit dans une ville, on a moins l’occasion de tester ses auberges de jeunesse et ses hôtels. La première nuit, Corinne m’a invitée à partager sa charmante chambre d’hôtel à Chiang Mai, au Swiss Lanna Lodge et il n’y avait pas de meilleur endroit que celui-ci pour atterrir en douceur à Chiang Mai, après un long voyage depuis l’Autriche.

Quel hôtel choisir à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Tenue par une thaï francophone et un suisse, l’hôtel est érigé dans une grande maison traditionnelle thaï entourée d’un joli jardin luxuriant et apaisant. Il est tard lorsque nous débarquons et sommes conduites à la chambre du Pacha, mais nous profitons de notre terrasse, du jardin et du jacuzzi pour nous remettre de nos émotions. La salle de bain extérieure, le grand lit, le gong sont autant de touches qui rendent ce lieu merveilleux. Au matin, nous prenons le petit-déjeuner en terrasse, au son des oiseaux. Il y a des chats et de la verdure et nous n’entendons pas les bruits de la ville. A ce moment-là, je sais que j’ai choisi le bon endroit pour venir vivre quelques mois.

Quel hôtel choisir à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Pour en savoir plus sur le Swiss Lanna Lodge, c’est par ici.
Pour découvrir d’autres guesthouses, auberges de jeunesse et hôtels à Chiang Mai, c’est sur Booking ou Agoda. N’hésitez pas à comparer les prix entre les deux sites: si Booking est souvent le moins cher, Agoda a parfois des offres exceptionnelles sur de beaux hôtels, surtout en Asie.

Comment trouver un appartement à Chiang Mai?

Si vous souhaitez rester un mois ou plus à Chiang Mai, vous serez sans doute plus à l’aise dans un appartement ou une maison. Evidemment, il y a la solution de facilité Airbnb. J’ai d’ailleurs été surprise que beaucoup de nomades s’en servent pour de la longue durée, car si en Europe, cela ne fait pas beaucoup de différence, le budget est sacrément réduit en ne passant pas par Airbnb à Chiang Mai. Par ailleurs, en Thaïlande, il est très facile de trouver un appartement ou un logement! Laissez-moi vous expliquer.

Recevez 25 euros de crédit Airbnb à faire valoir sur votre première réservation!

Pour ma part, j’avais deux jours pour trouver un logement, emménager, faire ma lessive et repartir, car j’arrivais d’Autriche et je repartais chercher mon papa à Bangkok et je voulais qu’il arrive à l’appart. Evidemment, c’est toujours mieux d’avoir quelques jours de plus et de ne pas faire cela sous pression, mais j’ai trouvé mon bonheur et je n’ai pas eu à me contenter d’un choix moyen.

Réservez donc une auberge de jeunesse pour quelques jours ou une semaine à Chiang Mai et partez à la recherche de votre logement nomade idéal.

  • Choisissez le quartier de Chiang Mai dans lequel vous souhaitez vivre:La piscine de mon appartement à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Avant d’arriver, je savais que je voulais habiter près de Nimman, pour être proche de chez mon amie Nastasya (à la base nous voulions trouver un appart pour 2, mais il s’avère qu’il est plus cher d’avoir un deux pièces que 2 studios…) et des autres nomades. Je n’avais jamais habité dans une ville avec autant de nomades et je souhaitais vraiment faire partie de la communauté. Toutefois, en arrivant, je me suis rendue compte que Nimman était bien bruyante, bien touristique et qu’entre les travaux, les karaokés et les avions qui passaient juste au-dessus à toutes heures du jour et de la nuit, ce n’était pas vraiment ma préférence. Même si j’ai visité plusieurs logements dans le quartier, sans bonne insonorisation, cela ne me convenait pas et je penchais plutôt pour des options dans la périphérie de Nimman. Il faut aussi savoir que ce quartier est l’un des plus chers et que cela peut valoir la peine de s’en éloigner un peu.

  • Faites une liste de ce dont vous avez besoin dans votre logement nomade de rêve à Chiang Mai:

Il y a tellement d’options et de budgets de logements différents à Chiang Mai, qu’il est important de définir à l’avance ce qui est important pour vous et quelles sont vos priorités, pour plus facilement finaliser vos choix. Pour ma part, si j’ai l’habitude de dormir n’importe où et de ne pas trop me focaliser sur le confort, pour mon premier appartement nomade, pour mon premier appartement tout court, j’avais pas mal de critères en tête. Je venais à Chiang Mai pour me reposer, pour me remettre de mon burnout, pour écrire mon livre et pour remettre les compteurs à zéro, tant au niveau fatigue, que santé, stabilité, routine et travail. J’avais donc besoin d’une cuisine (ce qui est rare en Thaïlande), d’un bon endroit pour travailler, d’un endroit calme, mais accessible, pas trop cher, lumineux, assez grand pour accueillir des visiteurs, confortable et si possible avec une piscine, voire une salle de sports. Attention, beaucoup de nomades se focalisent sur la piscine et n’y vont jamais. Pour ma part, j’y allais très régulièrement pour rencontrer mes voisins, prendre le soleil et faire du sport et je ne regrette absolument pas d’avoir payer un peu plus cher pour cela.

La salle de sports de mon appartement à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

  • Rechercher votre appartement à Chiang Mai:

Une fois que vous avez une idée du quartier et de ce que vous cherchez… il est temps de battre le pavé, à pied, à vélo ou en scooter. Et oui, c’est aussi simple que cela! Munissez-vous d’un plan (sur l’application Maps.me, vous pouvez même voir les condos), de bonnes chaussures, d’un téléphone pour pouvoir appeler les annonceurs, ouvrez grand les yeux et arpenter les rues de votre quartier. C’est aussi simple que cela. Vous voyez un grand bâtiment qui ressemble à un condo avec des appartements, neuf ou non? Rentrez dedans et demandez à la réception s’il y a des appartements libres. Ils vous indiqueront les prix, les tailles, s’il y a de la disponibilité et vous feront visiter. Parfois, il y a seulement des annonces sur un tableau et à ces cas-là, il faut passer quelques coups de fils.

Dans mon appartement à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Il y en a vraiment pour tous les prix et j’avais trouvé des choses très convenables pour 5 000 baths par mois (=130 euros environ). Il y a aussi des prix complètement dingues. Plus vous visiterez d’appartements, plus vous vous ferez un ordre de prix et de ce qui se fait ou pas. N’hésitez pas à visiter plusieurs appartements dans un même bâtiment, car ils ont souvent différents propriétaires et l’agencement, la localisation, les meubles et l’équipement sont différents.

Dans mon appartement à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Pensez également à demander si Internet est compris, le prix de l’eau et de l’électricité et toutes autres charges, car cela peut vraiment faire monter la facture. Au final, même si j’avais énormément de choix, il n’y avait pas d’appartement absolument parfait et je n’avais pas le temps d’attendre, alors j’ai décidé de payer un peu plus cher pour mon appartement coup de coeur et je n’ai aucun regret. Attention, plus vous venez tard dans la saison nomade, moins il y aura de disponibilités…

Les appartements que j’ai bien aimé: Prom à côté du Maya Mall (mais il y avait des travaux en cours tous les jours, toute la journée à ce moment-là et cela aurait été intenable) / Huay Kaew Palace (mais il y avait beaucoup d’appartements pour les touristes et cela faisait plus hôtel) / Pansook The Urban Condo, juste à côté du bâtiment que j’ai choisi au final, mais il n’y avait pas de piscine.

  • Mon appartement nomade à Chiang Mai:

Mon choix s’est finalement porté sur le Luxury Huay Kaew entre les quartiers de Nimman et de Santitham Le prix de l’eau était compris, mais l’électricité était assez chère. En n’utilisant pas vraiment la clim (vive le ventilo), je payais environ 360€ par mois tout compris pour un appartement avec une chambre séparée, un coin salon, 2 télés (que je n’ai jamais utilisées), un coin cuisine avec une table (dès qu’on veut une vraie cuisine, les prix montent et on ne trouve plus de studios), une grande salle de bain, une petite terrasse avec vue sur la verdure, une machine à laver, une piscine, un sauna et une salle de sport.

Dans mon appartement à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Idéalement placé entre deux centre commerciaux, dans une impasse, à deux pas de Nimman, mais au calme (à part deux avions par jour), j’y ai vraiment trouvé mon coin de paradis. L’appartement était lumineux, avec de grandes baies vitrées qui donnaient sur des palmiers et de la verdure et j’adorais y travailler et y écrire. C’était un endroit très inspirant et reposant et juste ce qu’il me fallait.

Pensez qu’il y a une caution (entre un mois à un mois et demi de loyer) et que tout se paye en cash, même votre loyer. Les frais de retrait sont exorbitants en Thaïlande, donc mieux vaut changer des euros en arrivant.

  • Et si c’était à refaire?

Pour cette fois-là, je ne changerai rien, mais si je retourne à Chiang Mai, je prendrais sans doute plus mon temps pour chercher un logement et peut-être trouver quelque chose d’un peu moins cher. Plus vous restez longtemps, moins le loyer est cher, alors à plusieurs, je pense qu’il est tout à fait possible de louer une jolie maison pour un an et même sans y être à l’année (pour des raisons de visa), cela ne coûterait rien. Je choisirais tout de même ce quartier, peut-être un peu plus à l’intérieur de Santitham, pour pouvoir avoir facilement accès à Nimman et aux meet-ups à pied, tout en vivant dans un quartier bien plus thaï et moins touristique.

Je n’utiliserai pas les annonces en ligne, ni Airbnb, ni les agences, à moins peut-être d’être là pour moins longtemps ou de chercher une maison pour un an ou plus. Quoiqu’il en soit, c’est toujours mieux de voir le logement avant d’y emménager plutôt que de réserver en ligne, non? (Bon, cet été, j’ai réservé deux mois de logement sur Airbnb… je vous tiendrais au courant de comment ça c’est passé!).

Pour le guide complet pratique pour trouver un logement à Chiang Mai, je vous envoie chez les Novo-Monde.

Où manger et boire un café à Chiang Mai?

En trois mois, j’ai eu le temps de tester pas mal de bonnes adresses à Chiang Mai, pour régaler vos papilles et vos yeux!

Où manger à Chiang Mai?

En dehors des marchés mentionnés plus haut et des bouis-bouis, voici quelques bonnes adresses à découvrir absolument en fonction de ce que vous souhaitez manger. Découvrez des bonnes adresses pour manger thaï, international ou végétarien à Nimman, Santitham ou dans la vieille ville:

  • Pour un buffet végétarien: rendez-vous au food court en bas du centre commercial Maya, pour un délicieux buffet végétarien, à base de riz complet et de différents plats (celui à la citrouille est délicieux), le tout pour moins d’un euro. Accompagnez votre repas d’un bubble tea ou d’un jus frais.
  • Pour déguster mon plat préféré, un Kanom Jeen Sao Nam: le Hong Tauw Inn, dans un joli décor pour déguster un délicieux plat à base de crevettes, nouilles de riz fermenté, ananas, ail, gingembre, ananas et lait de coco. Je m’en lèche les babines!

Mon plat préféré en Thaïlande - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

  • Pour un dessert thai: Mont Nomsod à Chiang Mai, pour déguster du pain brioché arrosé de lait condensé ou de pandan. Le soir, ambiance étudiante thaï garantie.
  • Pour un banana rotee qui déchire: il y en a évidemment partout, mais testez le truck du monsieur avec des écouteurs en bas du condo Baan Thai, devant le 7/11. Vous ne serez pas déçus!
  • Pour salades, nourritures végé et healthy: Salad Concept à Nimman. Un peu coûteux, mais délicieux.
  • Pour un burger végétarien ou vegan ou pas: Beast Burger. N’hésitez pas à tester la sauce au bleu!!
  • Pour se faire plaisir: Rustic and Blue est mon chouchou, mais il coûte très très cher. Smoothies, açais bowls, salades, avocado toast, cafés, gâteaux… tous vos rêves de hipsters et d’instagrammers seront assouvis. C’est bon et fait à base de produits frais donc n’hésitez pas à vous faire plaisir!

Petit-déjeuner au café rustic and Blue à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande Petit-déjeuner au café rustic and Blue à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

  • Pour de très bons sushis: Musashi Sushi Bar (et c’est quelqu’un qui a vécu au Japon qui vous le dit!)
  • Pour un Khao Soi à tomber: Khao Soi Nimman
  • Pour manger mexicain: Salsa Kitchen est délicieux. Le service est très bof, les cocktails sont moyens, mais ils ont d’excellentes options végés et vegan.
  • Pour un Khao Soi végétarien: K’s kitchen. Cela ne coûte rien, les gens sont adorables et c’est même meilleur qu’un Khao Soi classique. (Juste en face il y a un super petit buffet végétarien à tester!)
  • Pour de la nourriture thai du Nord traditionnelle: Huen Muen Jai: c’est bon, mais c’est épicé!
  • Pour un curry: présentés dans une noix de coco, les currys de Coconut Shell sont peu chers et délicieux. C’est un restaurant pour backpacker, mais ça vaut le détour. Et n’oubliez pas de goûter leur mango sticky rice.
  • Pour une soirée avec vue: The Riverside, un café, bar et restaurant au bord de la rivière. La nourriture y est délicieuse, l’ambiance avec live music et vue sur la rivière super pour bien commencer la soirée.
  • Pour une pizza: (ou tout autre plat italien ou pour une soirée romantique) Italic. C’est délicieux, c’est cher, mais ça en vaut le détour pour vos envies de pizza. Les portions étant tellement énormes et je n’avais tellement plus l’habitude de manger ainsi que j’ai eu du mal à m’en remettre!
  • Pour du poisson grillé: Lert Ros dans la vieille ville, une trouvaille de Mlle Corinne.
  • Pour manger un bout et boire des bières: Dayli, un beer garden ouvert, tranquille et assez peu fréquenté.

Où boire un café à Chiang Mai?

Voici toutes mes bonnes adresses pour boire un café à Chiang Mai, édition spéciale nomade: où boire un café et où travailler dans un café à Chiang Mai? Des supers cafés, il y en a partout à Chiang Mai et plus particulièrement Nimman. C’est l’un des gros avantages de la ville. Si j’ai envie de bosser dans un café, de sortir un peu de chez moi, c’est facile. Et on découvre toujours de nouvelles adresses. Voici donc mes adresses préférées pour bosser ou simplement passer un bon moment avec un café, entre amis ou un bouquin.

  • Ombra Café: c’est mon café préféré à Chiang Mai pour bosser. Situé dans une impasse, seuls des nomades semblent y venir et les touristes n’en trouvent pas vraiment leur chemin. L’ambiance est studieuse, le décor est cosy et les prix sont tous doux. Les croissants, pains au chocolat et pains aux raisins sont à tomber et le Wifi y est très bon.

Café Ombra à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande Café Ombra à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

  • Rustic and Blue: Joli décor, grand jardin agréable quand il ne fait pas trop chaud, délicieux petits plats, super Dirty Chai et tables confortables pour travailler. Un petit plaisir à se faire de temps en temps.

Un dirty chai au Rustic and Blue à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

  • Healthy B Café: c’est sympa et c’est calme, parfait pour les journées studieuses.
  • Ristr8to Lab: bon café, mais un peu trop animé pour moi pour me concentrer.
  • Dom Café: un peu trop de touristes et d’animation à mon goût, mais si vous voulez avoir d’énormes desserts, l’endroit peut vous plaire!
  • C.A.M.P Maya: un des plus gros espaces de co-working de Chiang Mai, c’est un peu cher, il y a du monde, mais c’est hyper studieux. Il y a aussi une jolie vue et des espaces différents pour s’asseoir. Ce qui est chouette, c’est qu’il y a aussi beaucoup d’étudiants thai, ce qui rend l’espace plus mixte.

Travailler à l'espace de coworking CAMP à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

  • Food 4 thought: je ne m’y suis rendue que pour un meet-up, mais c’est un joli café avec de bonnes boissons bio et artisanales.
  • La chaîne Wake Up: 24H/24, pratique, bon wifi et beaucoup d’étudiants thai.
  • Gallery Seescape and SS1254372 : à la fois galerie d’art et café, les petites douceurs sucrées y sont délicieuses, les smotthies aussi et le jardin est très agréable, même par temps chaud. Les sièges ne sont pas top pour bosser et il y a très peu de prises, mais pour un après-midi de boulot moins sérieux, pourquoi pas!

Galerie Seescape à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

  • Cube n°7: je ne m’y suis rendue que pour des meet-ups, mais c’est à mon avis un super endroit pour bosser. La terrasse ouverte est magnifique.
  • Le Fern Forest Café: situé dans la vieille ville, ce n’est sans doute pas l’endroit parfait pour bosser, mais le jardin est vraiment très agréable et paisible et les petites douceurs sont à tomber.

Fern Café à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande Fern Café à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Se déplacer à Chiang Mai

Tout le monde vous recommandera de louer un scooter. Personnellement, je ne conduis toujours pas de scooter, je trouve cela plutôt dangereux en ville en Thaïlande et il y a beaucoup de points de contrôle. Si vous n’êtes pas en règle (quasiment personne n’est en règle), vive les amendes régulières! D’autres optent pour le vélo, mais pareillement me prendre des gas d’échappement et manquer de me faire tuer en permanence, ce n’est pas pour moi. Je préfère encore marcher et prendre mon temps, même si Chiang Mai n’est pas l’endroit idéal pour faire des marches de longues heures.

Il n’y a pas de transports publics à Chiang Mai et vous allez donc devoir compter sur les Songthaew: ils font des circuits précis dans toute la ville et la course coûte 20 baths. Ne demandez pas le prix, dites où vous vous rendez et monter à l’arrière. Payez en descendant. S’ils commencent à vouloir négocier le prix et se prendre pour des taxis, refusez et attendez le suivant. Vous pouvez leur faire un signe comme un bus à leur passage.

Si vous êtes pressés, vous rendez dans un endroit plus éloigné, ou n’avez aucune idée de comment indiquer votre destination aux Songthaew, Uber permet de faire des courses dans toute la ville et même vers l’extérieur. Je m’en suis beaucoup servie pour faire des excursions, aller à l’aéroport ou rentrer de soirée si j’étais trop loin.

Utilisez ce code promo uber exclusif: VVAGABONDAGES si vous êtes un nouvel utilisateur d’Uber pour pouvoir circuler en toute sérénité à Chiang Mai. Vous recevrez 10 euros, pour pouvoir faire quelques courses gratuites à travers la ville!

uber_vvagabondages3

Le budget pour vivre à Chiang Mai

Vivre à Chiang Mai est très abordable, surtout si vous prenez un petit studio pas cher. En soustrayant le logement et les voyages à l’extérieur (qui ont été rares), j’en avais environ pour 250 euros par mois, en sachant que je me suis faite plaisir côté restos et cafés et que je cuisinais beaucoup occidental (ce qui coûte cher). En mangeant thaï et en bossant plus à la maison, il y a moyen de dépenser bien moins!

La vie des nomades à Chiang Mai: quelques conseils pratiques en plus pour les nomades 

Vous venez vivre à Chiang Mai pour quelques semaines ou plusieurs mois? Voici tous mes conseils pratiques bonus pour une installation réussie à Chiang Mai.

  • Il y a de fortes chances qu’Internet ne soit pas au top chez vous. J’ai testé toutes les marques de Meet-up nomade à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlandecarte sim et elles se valent à peu près toutes et j’ai fini avec l’option illimitée AIS, qui me convenait tout à fait et même avec le seuil atteint, la vitesse me suffisait sur l’ordi et sur le téléphone pour bloguer ou faire du streaming.
  • S’il manque des choses dans votre appart, vous pouvez quasiment tout acheter d’occasion, y compris le ventilo: rendez-vous sur les groupes Facebook de vente et de revente de Chiang Mai. Vous pourrez tout revendre à votre départ. S’il manque des choses, il y a plusieurs magasins à 20 baths pour vous équiper à petits prix. Si vous pouvez emmener vos draps avec vous, faites-le, ça coûte très cher sur place.
  • Tout se passe sur les groupes Facebook ici: rejoignez les groupes d’intérêt qui vous intéressent pour participer à des activités et des meet-ups et faites-le rapidement à votre arrivée. Ce sera plus simple pour vous faire des amis, sauf si vous avez déjà la chance de connaître du monde sur place ou d’avoir des voisins sympathiques. Pour ma part, j’ai rejoint un groupe d’écrivains et nous nous rencontrions tous les mercredis, ainsi qu’un groupe de randonneurs. J’ai aussi pris part à quelques meet-ups plus pro, mais nous n’étions pas forcément dans le même état d’esprit. Le groupe global des nomades est assez peu bienveillant, alors si vous êtes une fille, rejoignez l’équivalent sympathique féminin: Chiang Mai Nomad girls.
  • Vous serez plutôt isolés si vous ne parlez pas anglais, donc faites un petit effort avant d’arriver.
  • Pour les visas, je suis entrée avec un visa touriste d’un mois et j’ai fait une demande de visa touristique pour deux mois à Kuala Lumpur (je vous en reparlerai, mais pensez-y!)
  • Il y a beaucoup de cas de dengue, donc pensez à vous couvrir et à emmener un anti-moustique fort.
  • J’ai testé l’hôpital à Chiang Mai (le RAM Hostpital, qui est censé être l’un des meilleurs), mais le service pour le dos était complètement nul. En tout cas, vu ma blessure au canyon, heureusement que j’avais une assurance. Prévoyez-la! (Consultez mon dossier complet sur les assurances de voyage ici)
  • Chiang Mai s’apprivoise lentement: prévoyez du temps, car vous risquez d’y rester plus longtemps que prévu!
  • Pour bien vivre votre séjour à Chiang Mai, organisez-vous une routine, en laissant du temps pour la détente, les visites, les amis, le sport et le travail. C’est l’endroit parfait pour reprendre une vie un peu plus normale, se reposer et avoir une routine bien agréable.

Pourquoi vivre à Chiang Mai? Mon avis après avoir vécu trois mois à Chiang Mai

Je rêvais de vivre dans une ville comme Chiang Mai, pour pouvoir me reposer, trouver une communauté qui me ressemblait et retrouver une routine. De bien des manières, j’ai pu accomplir tout cela à Chiang Mai. En arrivant à Chiang Mai, j’ai su en quelques heures que j’étais au bon endroit et que c’était exactement ce qu’il me fallait à ce moment-là. Toutefois, j’avais beaucoup fantasmé cette ville et le nomadisme à Chiang mai, alors voici mon bilan après trois mois complets à Chiang Mai? Pourquoi vivre à Chiang Mai? Cette ville vaut-elle la peine d’être visiter? Quels sont les points négatifs? Avant toute chose, aucune ville n’est parfaite et le paradis n’existe pas. Mais une ville peut nous correspondre ou non à un moment donné de notre vie.

Les avantages de la vie à Chiang Mai

Il fait clairement bon vivre à Chiang Mai. La vie n’y est pas chère et agréable. Pour un petit budget, vous pouvez créer une vie très confortable dans l’un des plus beaux coins de la Thaïlande. Il y a tous les conforts modernes et l’accès également à la culture authentique et locale de l’Asie-du-Sud-Est, comme le meilleur de deux mondes.

La gastronomie est un gros point fort, ainsi que l’offre variée de restaurants et de cafés, avec beaucoup d’options pour les végétariens.

Le climat y est très agréable. Il fait moins chaud qu’au sud et il est tout à fait possible de s’échapper à la montagne ou dans des cascades pour se rafraîchir. La nature, la jungle et la montagne sont très facilement accessibles, même à pied.

Le sourire des thaï du nord est incomparable et vous fait se sentir bien immédiatement. Ils sont bienveillants, accueillants, souriants et à part les endroits très touristiques, on est bien loin des arnaques de Bangkok ou du Sud de la Thaïlande.

C’est une excellente base pour visiter le Nord de la Thaïlande et partir pour d’autres horizons comme le Laos ou la Birmanie.

Il y a une énorme communauté de nomades et c’est le bon endroit pour s’y frotter, se faire des amis, et participer à des meet-ups, ateliers ou conférences autour du nomadisme digital.

Entre amies à Chiang Mai - Visiter Chiang Mai : le guide pratique ultime du voyage lent et nomade à Chiang Mai en Thaïlande

Les inconvénients de la vie à Chiang Mai

Chiang Mai est assez isolée au Nord de la Thaïlande et il y a de fortes chances que vous deviez repasser par Bangkok pour aller ailleurs, ce qui peut coûter cher. Mon vol direct pour Kuala Lumpur m’a coûté très cher et la ville n’est pas forcément bien connectée au reste de l’Asie du Sud-Est.

Chiang Mai est très touristique et en haute-saison, cela peut devenir un peu trop. De la même manière, on a vraiment l’impression de vivre dans un ghetto de luxe pour nomade. Il n’est pas toujours facile de se lier avec les thaïs, de par la barrière de la langue notamment et je n’avais jamais vécu dans un pays ou un quartier où je voyais plus de nomades en me promenant que de locaux. Cela a ses pours et ses contres évidemment.

Chiang Mai est la ville la plus polluée de la Thaïlande et cela peut vite devenir compliqué si vous êtes sensibles à ce niveau là.

Il n’y a pas de vrais transports en commun, ni de trottoirs et la ville est en construction permanente, ce qui semble parfois lui retirer de son charme. Je me suis rendue compte que les trottoirs était d’une grande importance pour moi qui aime marcher en ville, plusieurs heures par jour.

J’ai trop fantasmé et idéalisé la communauté de nomades de Chiang Mai. Il fût un temps, où j’imaginais Chiang Mai remplie de blogueurs de voyage, artistes et autres freelance créatifs, pour qui la créativité et le voyage était au coeur de tout. Cet âge d’or semble être dépassé et j’y ai surtout rencontré un autre type de nomades, dont je n’avais jamais entendu parlé. Des gens qui voyagent finalement peu ou pas du tout, qui sont venus à Chiang Mai pour le faible coût de la vie, qui n’ont aucun intérêt pour le pays ou le voyage et qui sont venus faire fortune. Quand on rencontre des jeunes de moins de 20 ans, venus pour faire leur premier million… moi cela me fait peur!

En bref, j’ai eu un peu de mal à trouver ma place à Chiang Mai et je pense qu’il faut du temps – temps que je n’avais pas forcément – pour s’intégrer, pour se faire des vrais amis et trouver sa communauté, au-delà d’événements de networking bidons.

Alors oui, j’ai adoré vivre à Chiang Mai et j’avais grand besoin de cette jolie pause dans mes voyages. J’aimerais retourner vivre à Chiang Mai un jour et je vois vraiment la ville comme une bouffée d’air (pollué, certes), comme un bouée lorsque j’ai besoin de me reposer de mes trépidations nomades. Toutefois, le paradis nomade n’existe pas. Chiang Mai était ce dont j’avais besoin à ce moment-là et la ville permet à chacun d’en ressortir avec ce qu’il cherchait, je le crois vraiment. Pourrais-je m’installer à Chiang Mai pour toujours? Je ne crois pas..

Adventurous Kate raconte pour quoi la ville n’est pas faite pour tout le monde par ici.

Pour aller plus loin


Partage et épingle cet article sur Pinterest:

Opt In Image
Abonne-toi à la Newsletter
Ne manque jamais les nouveaux articles et les actualités du blog